Le chemin néocatéchuménal doit participer à la nouvelle évangélisation en lien avec Rome et les évêques

Download PDF

Hier, devant 7000 membres du Chemin néocatécchuménal, Benoît XVI a appelé ce mouvement à participer à la nouvelle évangélisation “en obéissance filiale” à Rome et aux évêques. On sait que le Chemin néocatéchuménal a été accusé par certains épiscopats (tout récemment, l’épiscopat japonais) de semer la confusion, voire la division. Mais il faut reconnaître aussi l’extraordinaire efficacité missionnaire de ce mouvement. Je rappelle, à ce propos, que c’est lui qui a organisé, initialement, les manifestations pro-famille en Espagne, avant de les confier aux évêques eux-mêmes – manifestations qui seraient fort bienvenues en France…

3 comments

  1. Luisa

    Hélas là où arrive le chemin néocathécuménal arrive aussi sa structure, qui les place en marge de la paroisse, car chaque communauté qui naît après la première série de catéchèses fonctionne à part,avec son rythme,avec l`Eucharistie rigoureusement célébrée le samedi soir dans des salles privées avec ses symboles e signes qui n`ont rien à voir avec la liturgie catholique,une liturgie crée par l`initiateur que Benoît XVI a voulu corriger…sans y parvenir.
    C`est une bonne chose qu`enfin, après plus de 40 ans, les textes des catéchèses du chemin néocathécuménal aient été corrigés par la CDF et enfin approuvés.
    Manque maintenant seulement l`indispensable PUBLICATION de ces textes, or on sait que Kiko Arguello s`y oppose, car il dit que son chemin est un chemin où règne “l`arcano”, le secret entre le divers degrés de l`initiation….
    Hélas pour lui il n`existe pas dans l`Eglise catholique une doctrine secrète, un chemin initiatique secret.
    Il ne nous reste plus qu`espérer que cette fois-ci les puissants amis et protecteurs du chemin néocathécuménal ne réussiront pas à rendre vaine la volonté du Saint Père, comme ils ont pu le faire pour Liturgie!

  2. chribu

    @Luisa

    Ce n’est que maintenant que je découvre votre commentaire qui m’interpelle vivement et pour lequel je vous remercie. Je vis dans une paroisse où le Chemin est très présent (sans toutefois se montrer à visage découvert). Ce qui m’étonne est de voir les dégâts que ce mouvement occasionne chez certaines personnes mais pour lesquelles les autorités religieuses locales semblent ne pas accorder d’importance les jugeant “annecdotiques”. Votre réponse m’intéresse, mais serait-il possible d’en savoir davantage?

  3. @ Luisa

    1. Comment pouvez-vous sous-entendre que le pape Benoît XVI ait été incapable de changer le rituel liturgique du Chemin ? Avez-vous une source d’information qui corrobore l’impuissance du pape face au CNC ? Le néocatéchuménat a déjà du modifier sa liturgie eucharistique : réintroduction du Credo, communion debout, etc. Vous laissez entendre que le pape est un pantin du néocat mais l’argument a déjà été entendu pour l’Opus Dei. Serait-il aussi le pantin des intégristes parce qu’il a levé leur excommunion ? Il faut raison garder.

    2. Vous avez raison, il n’y a pas de doctrine secrète dans l’Église. Avec la validation du “Directoire catéchétique” par les autorités vaticanes on peut dire que les catéchèses ne sont plus secrètes : la Curie en possède les originaux qui ont été soigneusement étudiées et retouchées. Le néocatéchuménat est donc transparent vis à vis du Vatican. Mais il ne peut aller plus loin, car s’il dévoilait les catéchèses il n’aurait plus de raison d’être : les catéchèses seraient reprises par d’autres, certains achèteraient les livres comme une grande encyclopédie catholique et ça en serait fini du néocat. Comme les retraites de St Ignace ont échappé aux jésuites et n’en sont plus l’apanage. Les jésuites ont cela dit d’autres ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *