Pas de communion dans la main à la messe du Pape

Download PDF

Le Father Zulsdorf, dont le blogue est toujours fort bien informé des questions liturgiques, indique qu’au cours de la messe de minuit célébrée par Benoît XVI, tous les ministres de la sainte communion avaient reçu pour directive de ne donner la communion que sur la langue. Un effet secondaire de la communion de la reine […]

Lire la suite!

16 comments

  1. Jean-Claude Chevalier

    non ce n’est pas de ça dont il s’agit ici je crois mais d’une question pratique probablement (je n’y étais pas). Toutefois, lorsque je suis sur Place Saint-Pierre le 17 octobre dernier, j’ai remarqué qu’un jeune prêtre noir distribuait la communion dans la main et les gens tendaient la main pour recevoir l’hostie. C’est le policier responsable de l’ordre qui a dit à 2 reprises au jeune prêtre de ne donner la communion que sur la langue; en effet, il devenait évident que les gens auraient pu commencer à se passer l’hostie d’une main à l’autre.

  2. Benoît Lobet

    Après la messe de minuit que j’ai moi-même célébrée, j’ai regardé sur la RAI la messe de minuit au Vatican : c’était précisément le moment de la communion, et je peux vous dire que plusieurs prêtres distribuaient la communion dans la main… Ou alors, franchement, “mes sens me trompent”!

  3. Kris Vancauwenberghe

    La remarque de l’abbé Lobet est intéressante. Pour ma part, je n’ai pas regardé la cérémonie à Sint-Pierre. Mais étant donné cette aporie, n’est-ce pas le moment de citer “Visus, tactus, gustus in te fallitur”?

  4. michael

    Et on en remet!
    Voilà encore de quoi alimenter le bétisier.
    Vraiment ceux qui ont le sens du sacré n’ont aucune notion d’anatomie car il est bien évident que la main possède infiniment plus de connections au cerveau que la langue.
    Finalement, la langue, il me prend envie de vous la tirer!
    Vous perdez votre temps.

  5. elqana

    La communion doit être reçue avec respect. Dans la main, dans la bouche, …. Ce genre de dispute est ridicule. Allons à l’essentiel, l’amour de Dieu, des autres (tous les autres, même ses ennemis, même les musulmans), de soi-même.

    Mais qui sont ceux-ci qui se permettent de juger les gens qui prennent la communion dans la main, et à les considérer comme des personnes qui ne respectent pas le Christ? Ces juges oublient d’être chrétiens. Ils se pensent l’élite, la vraie église. Attitude sectaire et présomptueuse qui est incompatible avec la foi chrétienne. Qui s’élève sera abaissé.

    Et quand tout cela sera fait, on parlera de la main, de la bouche,…

    Ce qui compte, c’est le salut des âmes.

  6. de la Croix Guy

    Il reste encore quelques attardés pour essayer de justifier une transgression scandaleuse de la règle qui n’a jamais changé c.à d. recevoir la sainte communion à genoux et sur la langue comme toujours depuis 2 000 ans.
    Serait il encore nécessaire de rappeler que cette règle sacrée n’a reçu qu’une seule exception ( malheureuse dailleurs, suite au Concile Vatican II ) de donner exceptionnellement la communion dans la main avec une autorisation spéciale ( et temporaire à demander par le prêtre l’évêque du lieu )avant de revenir à l’état normal…
    Je demande à Mr Lobet et à Michaël s’ils savent combien de personnes qui communient dans la main se les ont lavées spécialement dans le but de recevoir le corps et le sang de Dieu le Fils …

  7. Luc Warnotte

    Mon Père, l’argument de M. de la Croix n’est peut-être pas le meilleur mais on pourrait demander combien de personnes se lavent les mains APRES avoir communié. C’est-à-dire combien font des ablutions pour éviter les pertes de parcelles, dont on sait qu’elles sont aussi le corps du Christ? Le prêtre, qui touche l’hostie, est tenu de garder le pouce et l’index joints jusqu’au moment où il fait les ablutions. Ablutions prévues dans tous les rites catholiques, d’Occident et d’Orient (sauf dans le missel de Paul VI, ah oui, pardon de ce regrettable oubli…)

  8. Oui un grand respect est la moindre des choses, mais pourquoi avoir changé la tradition? et pourquoi l’Eglise Gallicane n’a t-elle rien changé après les mises au point de Jean-Paul II? Justement parce qu’elle est Gallicane et qu’elle n’a à recevoir des instructions de personne, surtout du Pape qui a du beaucoup souffrir de cette position. En ce qui me concerne, puisque l’Eglise de France n’est pas soumise au Pape, qu’elle s’enfonce dans sa désobéissance,je considère que mon évêque est le pape.

  9. Abbé Léonard

    Je suis prêtre étudiant a Rome, et j’ai eu la grande joie de faire partie des concélébrants de la messe de Noël célébrée par le saint Pere .
    Nous avons reçu effectivement les consignes de la part du maitre des cérémonies liturgiques Mgr Marini, de donner exclusivement la communion sur la langue.

  10. Pilou73

    la question ne me semble pas etre integralement dans la propretée mais le respect que l’on porte à l eucharistie. Je communie à la bouche pour toucher le corp du Christ le moins possible, etre sur d’ perdre aucune miette ( celles qui resteraient par inadvertance sur mes mains et qui iraient dans le fond de mes poches ou pire les égouts lorsque je me laverai les mains)

    Les mains du prêtre son consacrée par l’evêque est ce que cela ne serait que du folklore? Le lavement des mains du prêtre ne servirait il à rien?

    Je crois en tout ça et suis pour la communion dans la bouche car pour moi rien n’est plus sacré que la présence réelle dans la Sainte Hostie

  11. Franz

    Ce n’est pas une question de propreté ou de pureté d’un organe, ni même d’une présupposition de l’état de grâce des intervenants mais bien des marques de respect dont on veut bien entourer ce sacrement primordial.

    les multiples manières modernes de distribuer la communion ont entraîné des dérives hallucinantes que nous constatons quotidiennement, non seulement en totale opposition avec les prescriptions multiséculaires et mêmes récentes de l’Eglise.

    Et hélas, la forme, – quoiqu’elle en soit la conséquence – n’est encore rien en comparaison avec le fond de l’affaire : la foi en la présence réelle de NS dans l’Eucharistie (notre Saint des Saints) est contestée, comme d’ailleurs bien d’autres points de doctrine ou de dogme comme l’immaculée conception, la virginité de Marie, … dans une Eglise en crise. Il n’est donc plus besoin de faire trop attention à qui et va et comment on y va au sein de cérémonies désacralisées, protestantisées.

    Il n’y avait aucune raison de modifier la manière traditionnelle de donner la communion et de permettre des indults en ce sens. La manière traditionnelle est profondément respectueuse tant des saintes Espèces que des fidèles qui les reçoivent. Aujourd’hui, on fait la file comme au bureau de poste et le reste est à l’avenant…

    Le Pape l’a compris et nous montre la voie. Qu’attendons-nous ???

  12. Armanet Emmanuelle

    Née avec le Concile et élevée dans une foi chrétienne très “relax”, ce que j’ai pu remarquer chez moi: à ma conversion, c’est spontanément que je me suis mise à communier dans la bouche après une profonde révérence, alors que je communiais dans la main depuis des années… à cause du sacré? désir de “coller” à l’Eglise au plus près? je ne sais mais j’aime recevoir la becquée de mon Sauveur et mon Dieu comme un tout petit Remarque importante: dans de grandes assemblées, il nous est arrivé de rattrapper des voleurs d’hostie, savez-vous qu’une hostie consacrée se vend chère? eux ne doutent pas de la Présence Réelle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *