3 comments

  1. Kris Vancauwenberghe

    Cela montre l’importance du sujet, contrairement à ce qu’affirment certains. L’affaire a une porte symbolique évidente, d’où ces tiraillements.

    Toutefois, je ne comprends pas pourquoi on parle de “retour” (et maintenant de redisparition) de la tiare. Même si Paul VI en a abandonné le port, elle n’a disparu des armoiries qu’en 2005, à l’arrivée de Benoît XVI. Et encore… disparu… pas tant que ça. Il y a quelques semaines http://www.osservatore-vaticano.org/actes-du-pape/la-tiare-fait-sa-reapparition-sur-les-armoiries-pontificales vous citiez le directeur de Rinascimento Sacro, qui rappelait que la tiare a figuré depuis au moins 2007 sur les armoiries brodées sur la paramentique du pape. De plus, en plein coeur du Vatican, entre Saint-Pierre et le palais du gouverneur, la tiare se trouve sur un parterre monumental: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ac/Vatican_Gardens_4.jpg Avouons que ça n’a rien de secret. Alors, pourquoi certains parlent-ils de “retour”. Sur les armoiries papales, elle n’a quasi jamais disparu.

  2. de la Croix Guy

    il n’y a rien d’étonnant à cela car depuis le concile oecuménique vatican II subsistent ( subsistit… ) encore parmi les clercs du Vatican malheureusement plusieurs ringards de l’idéologie qui s’est déchainée contre toute la Tradition de la Ste Eglise Catholique dont la tiare est un des symboles ( la tiare évoque évidemment l’autorité suprême du Vicaire du Christ… )

  3. Michael

    Où sont les ringards?
    La Tradition est-elle la parole ou les oripeaux?
    Où sont les faux prophètes?
    Restera ce qui mérite de rester!
    Pauvre Eglise dans sa richesse…
    Ceci est un débat stérile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *