Arturo Sosa : le diable est une fabrication des hommes

Download PDF

Baudelaire a dit que la plus belle des ruses du diable était de nous persuader qu’il n’existe pas. Le Père Arturo Sosa Abascal, supérieur général de la Compagnie de Jésus, semble bien être une nouvelle victime de cette ruse. Dans un entretien qu’il a accordé au quotidien espagnol El Mundo, le 31 mai dernier, le “pape noir” déclare en effet : « Nous avons fabriqué des figures symboliques comme le diable pour exprimer le mal. Le conditionnement social peut aussi représenter cette figure, dès lors qu’il y a des gens qui agissent [de manière mauvaise] car ils se trouvent dans un environnement où il est difficile d’agir en sens contraire ». On comprend donc que le diable a été fabriqué par l’homme. Ce n’est pas exactement ce que dit le Catéchisme de l’Église catholique : « Le diable et les autres démons ont certes été créés par Dieu naturellement bons, mais c’est eux qui se sont rendus mauvais » (n. 391).

25 comments

  1. Carolus Magnus

    Bah! Que ce mécréant puisse affirmer que le Diable (Satan) n’existe pas, il recevra sa récompense directement de sa part quand il passera de cette vie à l’autre. Et lui fera compagnie pour l’éternité. Bien au chaud, dans l’enfer qu’il déclare – de facto – ne pas exister non plus.

  2. YR

    Que des hommes d’église ne croient pas au diable est déjà impensable mais qu’en plus ils le professent, là c’est vraiment l’hérésie et l’apostasie pleine et entière !
    Comment expliquent-ils le Mal ? D’où vient t-il ?
    Bientôt ils vont nous dire que c’est Dieu qui l’a créé !
    Cette déclaration explique le zèle actuel et envahissant de la Miséricorde qui voudrait nous faire croire que l’erreur et la Vérité peuvent se mêler sans dommage !
    Mon Dieu que votre règne arrive…vite !

  3. Hervé Soulié

    C’est ahurissant de voir le Supérieur général des Jésuites, société religieuse et catholique en principe, exprimer péremptoirement des contre-vérités sur un sujet essentiel.
    Finalement, je me demande si les demandes de suppression de ce cet ordre formulées au 18 ème siècle par des souverains européens (et suivies d’effet parfois temporairement) n’étaient pas justifiées.
    À quoi sert cette institution ? À rien.
    Quelle est sa valeur ajoutée ? Zéro.
    Une troupe de prétentieux qui se croient supérieurs, qui ne le sont pas et qui trompent le peuple des fidèles.
    Saint Ignace de Loyola, Saint François-Xavier, au secours !

  4. Nathalie

    Mais sans doute. ! Depuis le temps que Rome a perdu la foi, voilà quelqu’un de franc et qui commence à le dire à la face du monde. Que les autres suivent !

  5. seb

    Dire que le diable n’existe pas, c’est renier l’Évangile, les Sainte écriture, l’Eglise et Dieu lui même. C’est triste de voir cette aveuglement mortifère de ce monde surtout venant d’homme qui ce disent être et charger de diriger les brebis ….
    Prions fort pour ces personnes, offrons nos sacrifice et pénitences pour qu’il échappe au feu de l’enfer remettons nous a Dieu pour ne pas les juger ou critiquer car nous aussi nous sommes faible et pécheurs.

    Que notre Seigneur tout puissant et éternel vous bénissent au nom de Père, du Fils et de Saint Esprit. Amen

  6. Saint Jean Chrysostome nous enseigne dans ces 2 homélies, ” De diabolo tentative ” qu’en réalité le diable, ce satan est impulsant sans nous. Sans notre complicité, cette amplification du péché originel, ce satan, cet ange déchu et ses myriades, est IMPUISSANT devant le LIBRE CHOIX HUMAIN, son existence même n’ayant d’autre but que de l’éprouver. Si nous n’étions pas les abonnées involontaires ou bienveillants de nos comportements, et transgressions d’avec la CHARITÉ de l’unique Tout Puissant Dieu Trinité, qui est pas essence même CHARITE, (Amour Divin à ce titre non complice du mal), satan serait réduit au néant, à ce rien si cher à ce faux monsieur “bergé”, archétype de la soumission volontaire à satan dans sa plénitude.
    C’est par les actions même d’une humanité dévoyée que l’ange prévaricateur se renforce inexorablement, jusqu’à sa propre chute qu’il consomme, dressant ses propres obédiences les unes contre les autres.
    Cet ecclésiastique “SOSO” est en plein relativisme, voir hérésie. Ce qui est grave compte tenu de son niveau hiérarchique. Car nié l’existence du diable c’est aussi nié les Anges, les Archanges et finalement Dieu Trinité, lui-même (* * *) !!
    Si j’avais son adresse je lui conseillerais de lire et de méditer sur l’IMPUISSANCE du DIABLE de St Jean CHRYSOSTOME : ISBN : 9782204101691.

  7. charles

    L’apostasie des hommes d’église est patente et consommée!
    A tous les aveugles volontaires qui se prétendent encore “catholiques”, je veux délivrer la certitude suivante:
    LA SECTE CONCILIAIRE N’EST PAS ET NE PEUT PAS ETRE L’EGLISE CATHOLIQUE!

    La véritable Eglise du Christ est éclipsée par ceux qui ont pris le pouvoir à la faveur du dernier “concile”.
    Il faut fuir en tous points cette secte si l’on veut conserver la foi et faire son salut!

    • Nicolas

      La déclaration du supérieur des Jésuites n’est pas une déclaration ex cathedra. Le Concile Vatican II n’est pas un concile dogmatique (et donc infaillible).

      L’Eglise malgré la faiblesse de ses membres les plus hauts placés reste sainte. La doctrine est immuable. Le pape reste pape malgré ses hérésies. Il ne peut pas engager l’Eglise dans l’hérésie.

  8. Pauvre pécheur que je suis

    Dixit : On comprend donc que le diable a été fabriqué par l’homme.

    Une grossière erreur car il existe bel et bien ! C’est d’une laideur inimaginable…
    Ce qui reviendrait à dire que ceux et celles qui ont vu, ce n’est qu’un mythe ?

    Malheureusement et souvent, par contre, ces personnes nous vendent leur salade sur les extraterrestres !
    La technologie et l’orgueil ébranlent la foi de nos élus…

    À ce que j’ai entendu dire, le purgatoire ce n’est pas uniquement une réserve pour les laïcs + + +

  9. Ora pro nobis

    Les historiens devront reconsidérer l’acte posé en 1773 par le pape Clément XIV Ganganelli, de pieuse mémoire, en approuvant le bref Dominus ac Redemptor : était-ce un acte prophétique, inspiré particulièrement pour tenter d’alléger les souffrances de notre Sainte Mère l’Église dans son pèlerinage terrestre ? La transformation de la Société de Jésus, rétablie en 1814, sous le généralat du Père Arrupe “refondateur” dit La Croix ou plutôt fondateur de la néo-Société de Jésus, bien loin d’Ignace et de ses premiers saints compagnons, transformation radicale qui a eu lieu entre 1965 et 1981 et s’est encore accentuée depuis, donne tout son sens aux mots de Clément XIV :

    “Ainsi, après avoir eu recours à tant de ressources, avoir usé de tant de moyens si importants et si nécessaires, secouru, aidé, comme nous en avons la confiance, par la présence et l’inspiration du Saint-Esprit, forcé d’ailleurs par les exigences de notre dignité, qui nous fait une obligation si étroite de procurer, d’encourager et d’affermir de tout notre pouvoir le repos et la tranquillité de l’état chrétien, de supprimer entièrement tout ce qui pourrait lui causer le moindre dommage, ayant reconnu, en outre, que la Société de Jésus, ne pouvant plus produire ces fruits si abondants et ces avantages si considérables pour lesquels elle a été instituée, approuvée par tant de Papes, nos prédécesseurs, et favorisée par de si nombreux privilèges, convaincu qu’il est tout à fait ou presque impossible que, tant que cet Ordre existerait, l’Église pût jouir d’une paix véritable et solide, conduit par d’aussi puissantes raisons, pressé encore par d’autres motifs que les lois de la prudence et le très sage gouvernement de l’Église universelle nous suggèrent et que nous conservons au fond de notre cœur, suivant les traces de ces mêmes prédécesseurs, et particulièrement les traces que Grégoire X nous a laissées au Concile général de Lyon, puisqu’il s’agit, maintenant encore, d’une Société que son institut non moins que ses privilèges rangent au nombre des Ordres mendiants ; après y avoir mûrement réfléchi, de notre certaine science et dans la plénitude de notre puissance apostolique, nous supprimons et nous abolissons ladite Société de Jésus ; etc.”

  10. Nestor Turcotte

    Je ne comprends pas que le pape François se fasse photographier avec le nouveau Supérieur des Jésuites.

    On dit qu’à la fin des temps, Rome perdra la foi. C’est fait. Les temps sont accomplis plus que jamais. Et comme au temps de NOÉ, on s’amuse…..

  11. Scandaleux ! il ne croit pas à l’Evangile, mais la Sainte Vierge nous avait prévenu
    “Rome” perdra la foi et deviendra le siège de l’antéchrist !

    Cette personne et ceux qui pensent comme lui ne sont plus catholiques ni même chrétiens.

    Seigneur pardonne leur, pitié et miséricorde pour lui et pour ceux qui nient l’existence de l’ennemi de Dieu et du genre humain et qui enseignent aux autres à faire de même.

    Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat !

    • Scandaleux ! il ne croit pas à l’Evangile, mais la Sainte Vierge nous avait prévenu
      « Rome » perdra la foi et deviendra le siège de l’antéchrist !

      Cette personne et ceux qui pensent comme lui ne sont plus catholiques ni même chrétiens.

      Seigneur pardonne leur, pitié et miséricorde pour lui et pour ceux qui nient l’existence de l’ennemi de Dieu et du genre humain et qui enseignent aux autres à faire de même.

      Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat !

  12. Pingback: Lo del general de los Jesuitas es intolerable | Infovaticana Blogs

  13. Cordial bonjour à tous,
    Avant ma conversion en 1986, j’étais dans l’occultisme et enquêteur sur le paranormal pendant 9 années. J’ai aussi travaillé comme spécialiste en électronique dans un centre hospitalier psychiatrique (caméras infrarouges) où des phénomènes inexplicables se sont produits, mais que les psychiatres tentaient de masquer. Certains membres du personnel ont été menacé s’ils parlaient… Mais nonobstant tout cela, j’aimerais savoir comment Sosa explique le fait qu’un patient ait parlé le latin et même de manière inversée (langue inconnue pour lui et sa famille) pendant près d’une heure dans une chambre de cet asile? (ainsi que dans d’autres événements semblables ailleurs dans le monde?) J’aimerais aussi qu’il m’explique comment une famille de Québec a pu vivre un véritable calvaire en raison d’une voisine qui “jouait” au Ouija? https://www.youtube.com/watch?v=HZxp_1BUsZw
    Pour ma part, le Pape, s’il est constant et fier dans sa foi, doit demander une rétractation ou sinon la démission de cet individu menteur et hypocrite… point à la ligne!

  14. Si Satan n’existe pas alors comment expliquer que Jesus est venu pour nous sauver ? Si Satan n’existe pas , l’enfer reste sans fondements et nous allons tous au paradis mais alors qu’est venu faire Jesus sur terre en passant par d’horribles souffrances. Si nous allons tous au paradis , à quoi sert d’aller à la messe , d’aller nous confesser , de recevoir les sacrements , de parler du péché , ……..
    Plus rien ne tient et la religion ne sert plus à rien non plus.

  15. Guy de la Croix

    Bien dommage que le Pape Jean Paul 1r aie été empoisonné avant de pouvoir exécuter l’ordre qu’il voulait de dissoudre l’ordre des jésuites…

    En effet ces jésuites n’ont fait que prendre le pouvoir à Rome en arrivant à faire élire pour la 1ère fois depuis St Pierre un jésuite au siège de St Pierre tout cela en niant l’existance de Satan et de l’enfer… c’est le résultat de Vatican 2 et il suffit d’ouvrir les yeux pour constater le chaos dans cette église conciliaire et hérétique…

  16. Pierre

    Un homme qui ne lit plus la Bible n’a plus sa place dans une église, et a encore moins le droit d’ouvrir sa bouche pour enseigner le peuple au nom de Dieu !

  17. Si le diable n’existait pas, la Passion du Christ serait une absurdité absolue et ne pourrait être que folie pure, comme l’est par contre cette déclaration du général des Jésuites, qui a provoqué de l’agitation au Figaro !

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/06/11/01016-20170611ARTFIG00126-la-question-de-l-existence-du-diable-agite-l-eglise-catholique.php

    Quelle puissance symbolique dans cette photo, comme aurait dit Mao-Tsé-Tongue !

  18. Séb Arguillère

    Le “pape” François a voulu son compère Soza, ejusdem societatis, pour verrouiller la Compagnie.
    Il prend plus de précautions, c’est tout !
    Quant à Ignace; il refusait les honneurs et disait :
    je ne désire pas plus honneur que déshonneur
    richesse que pauvreté,
    vie longue que brève
    santé que maladie
    mais toujours agir pour la plus grande Gloire de Dieu
    Laudetur Jesus Christus semper et ubique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *