Des cardinaux électeurs du Pape veulent-ils sa démission ?

Download PDF

Sur son blogue Lo Stranerio, le vaticaniste Antonio Socci a mis en ligne le 28 février un article surprenant publié par ailleurs le même jour mais sous un autre titre dans le quotidien Libero, intitulé : « Nous sommes au bord de l’abîme. Et [le disent] ceux qui pensent (après l’avoir élu) à remplacer le Pape démolisseur. Voici avec quel cardinal. » Quelques extraits…

« Exactement quatre ans après la “renonciation” de Benoît XVI et de l’irruption de Bergoglio, la situation de l’Église catholique est devenue explosive, peut-être au bord d’un schisme plus catastrophique que celui qu’on a connu au temps de Luther (qui par ailleurs vient aujourd’hui d’être réhabilité dans l’Église bergoglienne) […] La plupart des cardinaux qui ont voté pour lui sont profondément préoccupés, et le parti curial qui a organisé son élection et qui l’a soutenu jusqu’à présent […] caresse l’idée (à mon avis irréaliste) d’une persuasion morale pour le convaincre de prendre sa retraire […] Ils auraient déjà le nom de celui qui doit le remplacer pour “réparer” l’Église brisée [Ils viseraient] à faire élire Pape l’actuel secrétaire d’État Pietro Parolin ».

Antonio Socci estime que ce “parti curial” s’illusionne, mais les informations qu’il donne ont été largement reprises dans la presse internationale, et pas nécessairement dans une presse “à sensation” puisque le très sérieux Times de Londres, les a reprises le 2 mars en précisant que ces cardinaux serait au nombre de douze et n’auraient, évidemment, rien à voir avec les cardinaux qui se sont manifestés avec leur dubia sur Amoris lætita

 

Mise à jour à 10 h 33 : un lecteur, que je remercie, me signale que l’article de Socci a été intégralement traduit sur l’excellent blogue français Benoît et Moi. Je vous invite donc à le découvrir ici.

18 comments

  1. jejomau

    Que les cardinaux remettent en place Benoit XVI ! On a assez vu François qu’ils ont mis en place il y a quelques années…. Et peut-être que tout rentrera dans l’ordre…

  2. Pingback: Simple Info 53 | prieratempsetacontretemps

  3. Jean-Baptiste

    Bien! Vite, que ce pape gravissime s’en aille!.

    Il y a juste uns chose que je ne comprends pas. Pourquoi le Times se croit-il obligé de préciser que les douze cardinaux qui souhaitent, à juste titre, le départ du pape actuel n’auraient “évidemment” (!) rien à voir avec les quatre cardinaux des Dubia? Pourquoi cela, alors que les quatre cardinaux des Dubia ont eux aussi tout à fait raison, et même s’ils ne le disent pas, ils auraient toutes raisons de souhaiter le départ du pape actuel, car Amoris laetitia fait complètement partie de ce qui doit être incriminé chez ce pape comme folie.

    Et aussi, Parolin serait-il le bon choix pour remplacer le pape actuel? Il me semble plutôt que non.

    Donc ce mouvement pro-départ du pape actuel est une excellente nouvelle, mais qui s’accompagne d’éléments un peu troublants. Noue aimerions en savoir plus.

  4. Théofrède

    on connait ce scénario : il a été à l’origine du Grand Schisme d’Occident
    seul Dieu peut régler ce problème sans dommage, si problème il y a, en le rappelant à Lui

  5. sygiranus

    Dans l’ordre…, dans l’ordre… ! Tant que la ligne de Vatican II n’aura pas été sérieusement corrigée et même écartée, l’Église poursuivra sa route d’un pas toujours plus chancelant ! ! !

  6. Benoît XVI ne peut pas revenir car nous savons tous pourquoi il avait démissionné: il avait dénoncé les associations LGBT qui pullulent au Vatican. Lire son livre “Lumière du monde” où il ose dénoncer le tabou en écrivant: “L’homosexualité n’est pas compatible avec la vocation de prêtre. Car, dans ce cas, le célibat comme renoncement n’a pas non plus de sens”. En effet, les cardinaux sont fatigués par le poids de l’âge: les jeunes cardinaux (40 – 65 ans) ne sont pas concernés par ce mouvement d’humeur constaté parmi les cardinaux de plus de 70 ans. Les cardinaux qui s’en prennent au pape peuvent démissionner, ils sont fatigués. Sinon, ils scandalisent la foi des faibles: le schisme est un concept d’un autre âge, c’est révolu! Le schisme pour quoi faire encore? Il faudra peut-être penser à convoquer un autre concile Vatican 3 pour redéfinir les principes MORAUX qui doivent conduire l’Eglise, peuple de Dieu: l’Evangile ou le droit canon, et/ou les deux à la fois? Le problème est général même au niveau des diocèses où la plupart des prêtres sont exclus pour avoir dénoncé les évêques et les prêtres partisans du mariage pour tous: la crise est morale et c’est général.

  7. fg

    Il ne faut pas identifier l’Eglise au pape. Ce qui soutient l’Eglise, c’est le magister dont les évêques ont la charge et dont le pape est le dépositaire scrupuleux.
    La situation de crise vient de l’abandon ou de la dénaturation des vérités évangéliques par nombre d’évêques, mais pas que: on peut faire croire tout et son contraire à des baptisés qui n’ont pas reçu d’enseignement solide et les écrits qu’on lit dans une presse soi-disant catholique ou certains sermons et interviews qui donnent dans l’apostasie sont particulièrement destructeurs.
    Pour que l’Eglise reste debout, il faut que suffisamment d’évêques, de prêtres, continuent à exercer leur magister sans s’incliner devant le prince de ce monde, en résistant à leurs confrères qui ont choisi, pardonnez l’expression un peu provocatrice, la collaboration.

  8. Pingback: Más sobre los cardenales que estarían buscando la renuncia del Papa | Infovaticana Blogs

  9. Hervé Soulié

    La démission du pape Bergoglio serait certainement une bonne nouvelle.
    Mais cette perspective est bien illusoire.
    Ce homme est ambitieux, comme l’a montré la véritable campagne électorale qu’il a menée lors des congrégations générales qui ont précédé l’élection de mars 2013. Souvenons-nous des “périphéries” et de “l’Eglise auto-référentielle”, ces coups de cymbale retentissante mais creux qui ont pourtant séduit bien des cardinaux…
    Je pense qu’il va s’accrocher autant qu’il le pourra à son poste, où il se trouve bien, et qui lui permet de pérorer devant le monde entier ses idées personnelles sur la foi de l’Eglise, appuyé qu’il est sur une popularité indiscutable, plus parmi les non-catholiques d’ailleurs que parmi les catholiques.
    C’est la Providence qui nous libérera de lui, à l’heure qu’elle a choisi.
    Ne perdons pas espoir, chaque jour qui passe nous en approche !

  10. jejomau

    François a nommé Mgr Paglia à la tête de l’Académie Pontificale pour la Vie et également comme président de l’Institut Pontifical Jean-Paul II pour l’étude du mariage et de la famille.

    Il s’avère que celui-ci , quand il était évêque , avait commandé une fresque murale homoérotique blasphématoire dans sa cathédrale. Peinture dans laquelle il est lui-même représenté !

    https://www.lifesitenews.com/news/leading-vatican-archbishop-featured-in-homoerotic-painting-he-commissioned

  11. rv

    Bonjour,
    pour jejomau, complément d’information,
    c’est Benoit XVI qui a nommé Mgr Vincenzo Paglia à la tête du Conseil pontifical pour la famille après que le cardinal Antonelli ait pris sa retraite en 2012. (wiki : Le 26 juin 2012, Benoît XVI l’élève à la dignité d’archevêque et le nomme président du conseil pontifical pour la famille.)
    C’est Jean Paul 2 qui, en 2000, l’a fait évêque de Terni.
    La fresque en question a été peinte en 2007.
    Terni est une ville de 100 000 habitants, à 1h de Rome en voiture.
    Cordialement,
    rv

  12. Françoise

    Pietro Parolin ? Nostradamus n’a t il pas prédit que le dernier Pape s’appellerait Pierre le Romain ? Selon certaines rumeurs ce serait toujours Benoît XVI le “vrai” pape et la nomination de François invalide. Et pour l’illustre mage Benoît XVI serait l’avant dernier pape …

  13. Pingback: Les cardinaux auraient déjà le nom de celui qui doit remplacer le Pape François | "La voix de Dieu" Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *