Du sauvetage des banques au sauvetage des pauvres

Download PDF

Parlant du discours du Pape au parlement britannique, le RP Lombardi, directeur de la salle de presse du saint-siège, résumait la pensée de Benoît XVI sur l’aide aux pays les plus pauvres:

“Le Pape a rappelé une expression devenue courante durant la récente crise économique: “[Lors du sauvetage des grandes institutions financières occidentales mises en péril par la crise des “subprimes” en 2008] on a jugé nécessaire d’intervenir en débloquant d’énormes sommes d’argent, a rappelé le pape, car ces institutions étaient “trop grandes pour échouer”. L’économie des pays intéressés en aurait subi de lourds dommages. Le pape voulait dire : si on a été capables de telles interventions pour sauver des grandes institutions financières, pourquoi ne l’est-on pas quand il s’agit du développement des peuples de la terre, de la faim, de la pauvreté…”

Je ne sais pas si ce que voulait dire le Pape, mais je trouve en tout cas que l’argument est assez percutant! Et pas spécialement à l’honneur des dirigeants des pays dits “développés”!
Source: Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *