La bourde du Père Lombardi: Benoît XVI et les Jeunesses hitlériennes

Download PDF

L’aura-t-on assez entendu que ce voyage de Benoît XVI en Terre sainte était “à hauts risques”? La sollicitude des médias français
pour l’image du pape est décidément touchante! En tout cas, grâce à eux, nous savions que le pape serait mal accueilli à cause, pêle-mêle, de la prière du Vendredi saint, de Mgr Williamson… et de
la proximité du pape allemand avec le nazisme!

Naturellement, il n’a pas été si mal accueilli que cela. Mais la question du “nazisme” du pape a été plusieurs fois évoquée par des personnalités politiques, religieuses ou médiatiques, en marge du
voyage.

Ainsi le président du Parlement israélien, Reuven Rivlin, a-t-il déclaré: “Avec tout le respect dû à Sa Sainteté, on ne peut ignorer le fardeau qu’il porte, en tant que jeune Allemand ayant rejoint
les Jeunesses hitlériennes et en tant qu’adulte ayant rejoint l’armée d’Hitler, qui a été un instrument de l’extermination”.

A quoi, le père Federico Lombardi, sj, directeur de la salle de presse du Vatican, a fait une réponse catégorique: “Il [le pape] n’a jamais été dans ce mouvement de jeunesse idéologiquement
lié au nazisme” a-t-il déclaré à l’AFP.

Ce démenti a été aussitôt attaqué par plusieurs médias (dont, à nouveau, l’AFP). Et c’était facile: le cardinal Ratzinger avait lui-même déclaré avoir été incorporé de force dans ce mouvement.

Précisons un peu: en 1936, l’adhésion à la Hitlerjugend (HJ) est devenue obligatoire pour tous les jeunes Allemands, dès leurs 14 ans révolus. Comme beaucoup de catholiques, Joseph Ratzinger (en
parfait accord avec sa famille) refusa de collaborer avec le régime national-socialiste. Mais, les régimes totalitaires se soucient peu des opinions dissidentes. Et, comme toute sa classe d’âge, il
fut incorporé dans les Jeunesses hitlériennes en 1941 (il est né le 16 avril 1927 et a donc eu 14 ans le 16 avril 1941). Il y fut incorporé comme “Zwangs-Hitlerjunge” (membre contraint des HJ), par
opposition aux “Stamm-Hitlerjunge” (membre volontaire).
Le 2 août 1943, Joseph Ratzinger a été incorporé – toujours de force – comme auxiliaire dans la défense antiaérienne, peu après avoir intégré le séminaire.
La maladie le dispensa de l’entraînement qu’il devait subir pour servir dans l’infanterie.

Voici les faits: il est évidemment absurde de dire que Joseph Ratzinger a été un militant nazi. A ce compte, les intellectuels de gauche Günter Grass ou Jürgen Habermas l’auraient été autant,
sinon plus, que lui!

Mais il n’est pas de bonne politique, ni de bonne communication, de nier des évidences.
Oui, le pape a appartenu aux Jeunesse hitlériennes; non, il n’a jamais été nazi.
C’est très simple et il n’y a rien à dire de plus!
Par son “pieux” mensonge et ses déclarations aventureuses, le père Lombardi aurait pu gravement compromettre le voyage du pape.