Le cardinal Bagnasco, roi de “l’understatement”!

Download PDF

Au cours l’assemblée plénière du conseil des conférences épiscopales d’Europe, réunie du 1er au 4 octobre à Paris
(et dont j’ai parlé
ici), le cardinal Bagnasco, archevêque de Gênes et président de la conférence
épiscopale italienne a déclaré, selon le communiqué final: “Même si, dans l’ensemble, celle-ci semble adéquate et généralement positive, il existe toutefois un risque de représentation médiatique
réductive qui tend à monter en épingle les interventions considérées comme potentiellement conflictuelles et à laisser dans l’ombre certains thèmes de fond qui révèlent les priorités de ce
pontificat.

Une représentation généralement positive.
Un risque de représentation réductive.
Des interventions potentiellement conflictuelles…

Nous ne devons pas lire les mêmes médias que le cardinal-archevêque de Gênes! Il nous semble que l’approche des médias sur le pontificat de Benoît XVI, comme sur celui de ses prédécesseurs, est
franchement hostile et que la représentation n’est pas seulement “réductive”, mais carrément étriquée!