“Concélébrations” oecuméniques: mais où est l’autorité?

Download PDF


Perepiscopus – désormais cité même par la très officielle, et très
peu catholique, AFP, ce qui constitue une sorte de tour de force pour un média si jeune et si “identitaire”! – vient de mettre en ligne une photo montrant Mgr Kratz, évêque auxiliaire de
Strasbourg, célébrant la Sainte Messe… à côté d’une femme pasteur.
On devine que nos confrères sont choqués. Mais il faut le dire carrément: une telle célébration est un scandale.
Que je sache, le canon 908 vaut aussi pour les évêques – j’allais dire: vaut d’abord pour les évêques qui doivent être exemplaires pour guider leur troupeau:
“Il est interdit aux prêtres catholiques de concélébrer l’eucharistie avec des prêtres ou des ministres d’Eglises ou de communautés ecclésiales qui n’ont pas la pleine communion avec l’Eglise
catholique.”

Le problème gravissime de la crise actuelle de l’Eglise, c’est la défaillance de l’autorité légitime. Soit parce que cette autorité contribue elle-même à la confusion, soit parce qu’elle refuse de
dire publiquement le vrai et le faux, le bien et le mal.
Par charité pour les fidèles, il faut que les supérieurs de Mgr Kratz disent clairement que la Messe catholique n’est pas la Cène luthérienne et que, par conséquent, ce geste inspiré par un faux
oecuménisme ne peut que nuire à la cause de la véritable unité chrétienne – qui ne se fera pas en bradant la Vérité, mais au contraire en se soumettant à elle.