Israël et la nostalgie de la liturgie traditionnelle

Download PDF

L’agence Zénit (ici) nous signale le site
Echo d’Israël, site animé pour l’essentiel par des chrétiens vivant en Israël (
), où l’on peut lire
ceci:

La fête de la circoncision. Le 1er janvier, jusqu’à la récente réforme liturgique, était dans l’Église latine la fête de la circoncision de Jésus, et certains rites orientaux ont
conservé cet usage. On peut déplorer que la réforme du calendrier ait changé le nom de cette solennité pour en faire celle de sainte Marie, Mère de Dieu. Ce changement d’appellation traduit une
méconnaissance regrettable de la signification de la circoncision. Il faut cependant remarquer que la réforme liturgique a conservé pour ce jour-là la lecture du passage d’Évangile racontant
comment l’enfant fut circoncis « le huitième jour » et qu’il reçut à cette occasion le nom de Jésus.
En tant que fête liturgique, le 1er janvier n’est pas une célébration du début de l’année civile, mais seulement l’octave, le huitième jour à partir de Noël.”

On nous a assez rebattu les oreilles sur le prétendu “antisémitisme” de la liturgie romaine traditionnelle pour ne pas apprécier à sa juste valeur cette notice aussi concise que juste.