Le premier Ordinariat personnel pour les anciens anglicans érigé canoniquement aujourd’hui

Download PDF

Comme nous l’avions annoncé, le premier Ordinariat pour les anglicans vient d’être érigé canoniquement, en concomitance avec l’ordination sacerdotale des trois anciens “évêques” anglicans entrés, le 1er janvier, dans la pleine communion de l’Église.

Communiqué de presse de ce jour du Saint Siège

(traduction non officielle par nos soins de l’original en anglais).

« Conformément aux dispositions de la Constitution apostolique Anglicanorum cœtibus du pape Benoît XVI (4 novembre 2009), et après une étroite consultation avec la Conférence des évêques catholiques d’Angleterre et du Pays de Galles, la Congrégation pour la doctrine de la foi a érigé ce jour un Ordinariat personnel sur le territoire de l’Angleterre et du Pays de Galles pour les groupes de clercs et de laïcs anglicans qui ont exprimé le désir d’entrer dans la pleine et visible communion de l’Église catholique. Le décret d’érection précise que l’Ordinariat portera le nom d’Ordinariat personnel Notre-Dame de Walsingham et sera placé sous le patronage du bienheureux John Henry Newman.

Un Ordinariat personnel est une structure canonique qui autorise une réunion en corps de telle sorte qu’elle permet à d’anciens anglicans d’entrer dans la pleine communion de l’Église catholique tout en préservant des éléments distinctifs de leur patrimoine anglican. Avec cette structure, la Constitution apostolique Anglicanorum cœtibus a pour but de tenir la balance entre, d’une part, le souci de préserver les dignes traditions anglicanes et matières liturgique, spirituelle et pastorale, et, d’autre part, le souci que ces groupes et leur clergé soient pleinement intégrés à l’Église catholique.

Pour des raisons doctrinales, l’Église ne permet pas, en aucune circonstance, l’ordination épiscopale d’hommes mariés. Toutefois, la Constitution apostolique autorise, sous certaines conditions, l’ordination sacerdotale pour des membres mariés du clergé précédemment anglican. Aujourd’hui, en la cathédrale de Westminster de Londres, Mgr Vincent Nichols, archevêque de Westminster, a conféré le sacerdoce catholique à trois anciens évêques anglicans : l’abbé Andrew Burnham, l’abbé Keith Newton [1] et l’abbé John Broadhurst.

Aujourd’hui également, le pape Benoît XVI a nommé l’abbé Keith Newton premier ordinaire de l’Ordinariat personnel de Notre-Dame de Walsingham. Avec les abbés Burnham et Broadhurst, l’abbé Newton surveillera la préparation catéchétique des premiers groupes d’anglicans d’Angleterre et du Pays de Galles, qui seront reçus, avec leurs pasteurs, dans l’Église catholique à Pâques, et accompagnera le clergé qui se prépare à l’ordination au sacerdoce catholique, laquelle surviendra autour de la Pentecôte.

Les dispositions de cette nouvelle structure sont cohérentes avec l’engagement pour le dialogue œcuménique qui constitue toujours une priorité pour l’Église catholique. L’initiative qui a conduit à la publication de la Constitution apostolique et à l’érection de cet Ordinariat personnel a pour origine un certain nombre de divers groupes anglicans qui ont déclaré partager la foi catholique commune telle qu’elle est exprimée dans le Catéchisme de l’Église catholique, et accepter le ministère pétrinien comme étant ce que le Christ a voulu pour l’Église. Pour eux, le temps est désormais venu d’exprimer cette unité implicite sous la forme visible de la pleine communion. »

1. Né en 1952, “évêque” suffragant de Richborough depuis 2002, il est le plus jeune des trois “évêques” anglicans ordonnés ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *