Réciprocité: pourquoi les évêques ne la demandent-ils pas?

Download PDF

Nicolas Sarkozy, président de la République, a reçu le 2 octobre une délégation du conseil des conférences
épiscopales européennes, alors en assemblée plénière à Paris (voir
ici et ).

Selon le cardinal Vingt-Trois qui participait à cette rencontre, le président a évoqué les notions de pluralisme religieux et de réciprocité:

“Nicolas Sarkozy, a déclaré le cardinal à nos confrères de “La Croix”, est revenu sur la notion de réciprocité, rejoignant là l’une de nos préoccupations. Il a expliqué que lorsqu’il était dans les
pays musulmans, il se demandait où étaient les églises chrétiennes. Si les communautés musulmanes en Europe peuvent, de bon droit [l’expression est du cardinal…], revendiquer des lieux de culte,
l’inverse doit être vrai en terre musulmane.”

Si la réciprocité est effectivement une préoccupation des évêques, nous fidèles, nous inquiétons de les entendre si peu sur ce sujet! Pourquoi faut-il donc que ce soit Nicolas Sarkozy qui la
réclame et non les principaux intéressés?