Sécularisation, athéisme et indifférence

Download PDF

Le cardinal Ravasi, interrogé par nos confrères de “La Croix” à propos du Parvis des gentils, cerne sans circonvolution le problème de la sécularisation:

“Le grand défi n’est pas l’athéisme mais bien l’indifférence, qui est bien plus dangereuse.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *