Le cardinal Ouellet devrait succéder au cardinal Re (auquel aurait dû succéder le cardinal Pell…)

Download PDF

 

Le vaticaniste Andrea Tornielli tenait hier la chose pour sûre : c’est le
cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec et primat du Canada, qui succédera au cardinal Giovanni Battista Re à la « fabrique des évêques », c’est-à-dire à la Congrégation des évêques, un
dicastère “sensible” et crucial. Un ratzinguérien avéré succédera donc – sauf coup de théâtre de la dernière heure toujours possible, on vient de le voir… – à quelqu’un qui ne l’était pas franchement pour le dire en manière de
litote… Le retrait du cardinal Pell est dommageable, mais le choix du cardinal Ouellet est un bon “plan B”. De toute évidence, Benoît XVI, contrairement au souhait intéressé de
certains évêques italiens, ne voulait pas d’un Italien à la tête de ce dicastère fondamental qui devrait, au cours des dix années à venir, façonner le nouveau visage de l’épiscopat mondial.
Puisqu’ils ont fait “campagne” contre Pell, le pape leur sert Ouellet ! L’annonce de la nomination devrait être faite par le Saint Siège la semaine prochaine avant le départ de Benoît XVI pour
Castel Gandolfo. Et ce ne devrait pas être la seule nomination curiale de ces prochains jours…