A propos de notre ligne éditoriale

Download PDF

Je savais naturellement que le sujet de la communion (dans la main ou sur la langue, debout ou à genoux) était un sujet « sensible », mais je dois avouer que j’ai été surpris des réactions à mon article sur la communion de la reine d’Espagne. J’ai noté une intéressante suggestion d’un internaute, qui dit que la […]

Lire la suite!

12 comments

  1. Benoît Lobet

    Chers amis,
    je ne vous sens pas suspects (d’ailleurs je n’ai pas encore réagi à cette question de la “communion de la Reine d’Espagne”). Sur cette “communion”, précisément, je me permets de faire une observation : et si la Reine Sophia n’avait jamais appris qu’il y a d’autres manières que la sienne de communier? N’oubliez pas que c’est une femme convertie de l’orthodoxie grecque au catholicisme romain, à une époque où sans doute on lui a dit que c’était ainsi que, désormais, dans l’Eglise catholique, on communiait. Ceci n’est qu’une hypothèse, mais peut-être pas si farfelue : ce que je souhaiterais, c’est que l’on ne prête pas aux personnes (ou personnalités) épinglées dans votre blog des intentions qui ne sont pas nécessairement les leurs. Je ne vois vraiment pas pourquoi la Reine Sophia aurait (eu) des vélléités de “rébellion” contre le Saint-Père. Les questions qui préoccupent les uns jusqu’à l’obsession, laissent d’autres, et quelquefois en grand nombre, simplement dans l’indifférence…
    Pour connaître une autre Reine espagnole (d’origine), la Reine Fabiola de Belgique, et célébrer pour elle souvent la Messe, je puis vous dire qu’elle communie dans la main, et aussi au Précieux Sang (en buvant au Calice) et qu’elle tomberait des nues si on lui faisait là-dessus une remarque, et que,du reste, vu son tempérament, elle continuerait à agir comme elle l’entend, alors qu’elle est pleine de respect pour le pape et la Sainte Eglise… Ceci dit pour, encore une fois, éviter de stigmatiser des personnes et leurs comportements. La réalité est tellement complexe…

  2. ema

    Suite commentaire de Benoît Lobet.
    Je crois malgré tout que lorsque l’on a un prie dieu devant soi et qui “faut faire le parcours du combattant” pour arriver jusqu’au saint Père pour recevoir la communion, on a le temps de comprendre que le prie dieu est là pour quelque chose.
    Par ailleurs depuis son mariage et sa conversion au catholicisme la Reine Sophie a moult fois communié sur la langue, à genoux et même avec la mantille qu’elle portait encore il n’y a pas si longtemps que cela dans les églises. Il n’est pas interdit non plus de demander au “maître de cérémonie du coin” discrètement ce que souhaite le St Père, qui est malgré tout un hôte de choix, en ce royaume terrestre espagnol…
    Que cela soit difficile pour quelqu’un qui communie depuis toujours sur la langue de prendre le corps du christ dans la main je veux bien, mais qui peut le moins peut le plus. Et c’est vrai que ce parti pris de communion semble bien mesquin. Mais la Reine Sophie était à Barcelone…et son attitude n’était peut-être pas qu’un signe religieux…
    De tout façon ce n’est pas son attitude qui empêchera la réforme de la réforme. Le Saint Père sait très bien ce qu’il fait et les fidèles qui se pressent dans les églises où le rite extraordinaire est pratiqué, sont une réalité, même s’ils rencontrent bien des obstacles sur le terrain. Ils sont la jeunesse et la détermination, Reine Sophie ou non à genoux.
    Les Princes des Asturies ont communié à genoux, le Roi n’a pas communié.
    Quand la communion à trois temps devient un symbole pour les télévisions…
    Je ne défends pas la Reine, j’essaie de ne pas donner, peut-être à tort, une importance à cette affaire.
    HABEMUS PAPAM

  3. Luc Warnotte

    “La réalité est tellement complexe”. Voilà typiquement le genre de phraes avec lesquelles le clergé postcatholique de Belgique continue à se donner de “bonnes raisons” pour laisser pourrir la situation. N’oublions pas que l’orchestre jouait encore sur le pont alors que le Titanic coulait. Le naufrage d’un navire est une chose si complexe!

  4. P. Jean-Francois Thomas S.J

    Meme si je sais que vous n’etes pas intimide par les critiques ou les accusations d’etre “suspect”, je desire vous encourager a poursuivre votre belle oeuvre pour la defense de la foi.
    En ce qui concerne le point particulier de la sainte communion recue par la reine d’Espagne, il parait assez evident que cette derniere a desire se demarquer. Etant par son bapteme orthodoxe, elle a ete elevee dans un respect absolu de la presence reelle. Et sur un plan strictement “protocolaire”, elle sait qu’une souveraine “tres catholique” d’Espagne doit faire. J’avais note par exemple qu’elle n’avait pas la tete couverte pour accueillir le Saint Pere et pour la Sainte Messe, ce qui est un changement par rapport a ce qui se faisait jusqu’a present.
    Dieu seul juge les coeurs, mais les signes ne sont pas seulement superficiels. Si l’homme se fait serviteur de la verite, sans hypocrisie, il ne peut qu’exprimer exterieurement totalement sa foi par ces signes.

  5. Benoît Lobet

    La réalité est en effet complexe, et les simplismes conduisent aux idéologies, et les idéologies aux barbaries. Le XXème siècle en a souffert, ne remettons pas le couvert, s’il vous plaît, et surtout pas au nom de la Foi Catholique.
    Je suis prêtre catholique romain, et pas postcatholique. Et je ne suis pas moins catholique que vous…

  6. Luc Warnotte

    Vous avez bien raison, le XXe siècle nous a conduit aux idéoogies, qui nous ont conduits au concile Vatican II, qui nous conduit à la barbarie. Quant au postcatholicisme, on ne le trouve pas partout, certes, mais par exemple dans vos prises de position bioéthiques.

  7. Jean-Manuel

    Chrétien médiocre en ce sens que je participe peu à la vie d’une Eglise dont je ne comprends plus le langage, même si ma foi est profonde, j’avoue ne pas “sentir” la nouvelle liturgie, et la messe hors l’eucharistie me paraît peu attrayante.

    Or il y a quelques années, venant à la confirmation d’un de mes petits enfants, j’ai assisté à une messe traditionnelle, qui m’a immédiatement rappelé mon enfance.

    Une messe longue avec de beaux chants religieux, un cérémonial comme on n’en voit plus, et surtout une église comble avec plein de jeunes couples et des enfants courant partout dans les travées, une église qui respirait à la fois la joie et la foi.

    Cela me changeait assurément des églises clairsemées où on ne voit le plus souvent que des têtes blanchies par l’âge, des chants insipides et des homélies dont on se demande quel message on a bien voulu faire passer.

    C’est comme cela que d’un seul coup je suis devenu traditionaliste, alors que jusque là je ne m’étais jamais impliqué dans les querelles habituelles,et pour moi loin d’être une insulte c’est désormais un compliment.

  8. aletheia

    Luc W

    Si votre pensée est aussi courte que vos raccourcis historiques ,cela explique sans doute que vous trouviez coincé au fond de l’impasse d’une pensée automatique et répétitive.
    La succession dans le temps n’est pas équivalent à un lien de causalité.Voyez vous? Je vous laisse méditer sur cet apophtegme et en faire les applications pratiques.

    Autre pensée pour les théologiens du dimanche, le pape n’est pas un fuhrer.
    D’ailleurs il faudrait essayer d’être cohérent quand on a attaqué avec une violence extrême les papes pendant les dernières décennies.Que certains se regardent un peu. Ils seront étonnés ….autant que ceux qui les regardent.

  9. de la Croix Guy

    Je m’étonne de l’ignorance de ceux qui défendent le geste scandaleux de Sophie de grèce en prétextant qu’elle est d’origine orthodoxe .
    Ne savent ils pas que si cette femme est baptisée orthodoxe et si elle a jamais pratiqué sa foi dans cette religion en communiant au corps et au sang du chist c’est exclusivement sous les 2 espèces et dans la bouche et non pas dans la main… à bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *