Le scandale de la pédomanie

Download PDF

Lu sur le blogue du Suisse romain (ici) ce commentaire sur les nouvelles révélations de “pédophilie” en Irlande
:

« – L’Église n’a pas peur de la vérité et elle seule garantie la liberté et la crédibilité de l’Eglise. C’est catastrophique de penser vouloir préserver l’Eglise en taisant l’intolérable. C’est
blesser encore une fois les enfants.

– Jean Paul II puis Benoît XVI ont entrepris une politique de tolérance zéro, de justice et de vérité. Benoît XVI
pense très justement que l’on doit toujours être du côté de la vérité, qu’elle soit favorable ou défavorable pour une institution.

– Prions pour les victimes, en souhaitant de tout cœur et de toutes nos forces qu’elles obtiennent justice, vérité
et réparations afin qu’elles se reconstruisent.

– Ironie du timming médiatique: Nicolas Sarkozy a joué de son influence pour faire libérer Roman Polanski (pour
des faits remontant à 30 ans).

– L’intégrité morale demande d’être conséquent sur les deux questions. »

Bien que je n’aie pas lu le rapport irlandais, ce que j’avais vu naguère sur les scandales de prêtres “pédophiles” (comme disent les journaux, en fait “éphébophiles”) aux États-Unis me conduit à
ajouter ceci :
1) Comme le montre parmi bien d’autres cas l’affaire Polanski, les belles consciences morales ont des indignations à géométrie variable : manifestement, ce qu’on appelle bêtement la “pédophilie”,
et qui n’a rien à avoir avec un quelconque amour des enfants, est plus grave si elle est pratiquée par un prêtre catholique que par toute autre personne.
Ce qui en un sens est très profondément vrai – et je préfère y voir un hommage involontaire de la “grande presse” à l’unique vraie religion…

2) Le “politiquement correct” dénonce volontiers la pédophilie… et il a bien raison. Peut-être ne serait-il pas inutile de rappeler que la plupart des faits ne concerne pas des enfants, mais,
comme dirait Frédéric Mitterrand, des éphèbes. C’est-à-dire qu’il s’agit au moins autant d’homosexualité que de pédomanie. Mais on imagine difficilement les médias accuser des prêtres de
pratiquer l’homosexualité !