Prophétie de saint Pie X sur le relèvement de la Fille aînée de l’Eglise

Download PDF

Nous fêtons aujourd’hui le pape saint Pie X. Le blog du Mesnil-Marie a eu l’excellente idée de publier à cette occasion la célèbre prophétie du grand pontife sur le relèvement de la France. Un peu d’espérance pour cette rentrée qui ne s’annonce pas spécialement bien…

“Le peuple qui a fait alliance avec Dieu aux Fonts Baptismaux de Reims se repentira et retournera à sa première vocation.
Les mérites de tant de ses Fils qui prêchent la vérité de l’Evangile dans le monde presque entier et dont beaucoup l’ont scellée de leur sang, les prières de tant de Saints qui désirent ardemment avoir pour compagnons dans la Gloire Céleste les frères bien-aimés de leur patrie, la piété généreuse de tant de ses Fils, qui, sans s’arrêter à aucun sacrifice, pourvoient à la dignité du clergé et à la splendeur du culte catholique, et, par dessus tout, les gémissements de tant de petits enfants qui, devant les Tabernacles répandent leur âme dans les expressions que Dieu même met sur leurs lèvres, appelleront certainement sur cette nation les miséricordes Divines. Les fautes ne resteront pas impunies, mais elle ne périra jamais, la Fille de tant de mérites, de tant de soupirs et de tant de larmes.
Un jour viendra, et nous espérons qu’il n’est pas très éloigné, où la France, comme Saül sur le chemin de Damas, sera enveloppée d’une Lumière Céleste et entendra une voix qui lui répètera : “Ma Fille, pourquoi Me persécutes-tu ?” . Et, sur sa réponse : “Qui es-tu, Seigneur ?”, la voix répliquera : “Je suis Jésus, que tu persécutes. Il t’est dur de regimber contre l’aiguillon, parce que, dans ton obstination, tu te ruines toi-même “. Et elle, tremblante, étonnée, dira :”Seigneur, que voulez-vous que je fasse ?”. Et Lui : “Lève-toi, lave-toi des souillures qui t’ont défigurée, réveille dans ton sein les sentiments assoupis et le pacte de notre alliance, et va, Fille Aînée de l’Eglise, nation prédestinée, vase d’élection, va porter, comme par le passé, Mon Nom devant tous les peuples et devant les rois de la Terre.”

6 comments

  1. Kris Vancauwenberghe

    Eh bien, après le pape Sarto, Valentino Ganimara est un autre Italien qui encense la France, jusqu’à lui accorder ce titre de “fille aînée de l’Eglise”! Si ce titre, jamais défini de façon précise, devenait revenir à un pays, ce serait peut-être justement à l’Italie, dont la capitale et tout une partie du territoire ont été gouvernés par les papes jusqu’à la fin du XIXe siècle.

  2. Benoît Lobet

    Je suis désolé de vous dire que, dans le calendrier catholique, nous ne fêtons pas en ce jour le pape saint Pie X, mais le pape saint Grégoire le Grand, admirable Pontife du VIème siècle dont les Moralia in Iob restent un sommet de la littérature spirituelle. Le pape saint Pie X, lui aussi remarquable sans doute, mais pour d’autres motifs, est fêté le 21 août dans la liturgie catholique.

  3. henri

    Dans le calendrier de 1962 Saint Pie X est bien fêté le 3 septembre…il s’agit aussi du calendrier catholique en vigueur dans la Sainte Eglise merci de le noter.

  4. Si effectivement dans le calendrier réformé de 1970, le pape St Pie X a été déplacé à la date du 21 août, il n’en demeure pas moins que – pour tous ceux qui vivent au rythme de la “forme extraordinaire du rite romain” – c’est bien au 3 septembre que sa fête est célébrée…
    Quant à St Grégoire le Grand, qui n’est pas mort un 3 septembre mais un 12 mars, c’est à cette dernière date que le missel romain antiquior en célèbre la fête…

  5. Kris Vancauwenberghe

    L’abbé Lobet (mais il n’est pas le seul) parle de “calendrier catholique”. Encore cette mode des Latins de se prendre pour l’Eglise catholique (=universelle) à eux tous seuls? A cet égard, l’abbé Lobet, qui ne jure que par Vatican II, aurait pourtant intérêt à se souvenir que Mgr Jounel (le chargé du calendrier dans l’équipe Bugnini) a changé le nom de “calendrier de l’Eglise universelle” en “calendrier romain général”. Voilà un acquis de valeur de Vatican II, qu’il serait utile de conserver préciseuement. Et l’abbé Lobet rate justement ça. Ah, dommage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *