Du nouveau au sein de l’Eglise chinoise

Download PDF

L’agence de presse Zenit vient de publier un article très intéressant sur les récentes élections à la tête de la conférence épiscopale chinoise.
Ces élections ont vu l’arrivée de Mgr Joseph Ma Yinglin, 45 ans, évêque illégitime du diocèse de Kunming, à la présidence de la Conférence épiscopale par 312 voix et une abstention.
De son côté, Mgr Johan Fang Xingyao, 57 ans, évêque du diocèse de Linyi, a été élu président de l’Association patriotique par 310 voix et trois abstentions.
Dans les deux cas, 313 représentants votaient: 45 évêques, 158 prêtres, 23 religieuses et 87 laïcs.
Précisons que la conférence épiscopale désigne ici les évêques unis à Rome et l’Association patriotique les évêques “en communion” avec le Parti communiste chinois.
On notera d’abord que les “électeurs” étaient choisi sur la base d’une “démocratie dans l’Eglise”, comme pour les cultuelles naguère rejetées par saint Pie X en France.
On notera aussi que le Parti communiste a entièrement “organisé” la prétendue élection qui avait lieu à main levée et avec les élus pour seuls candidats…
Mais le plus important tient évidemment aux conséquences: depuis quelques années, les évêques sacrés illicitement au sein de l’Association patriotique demandaient leur reconnaissance canonique à Rome. Mais, ici, le PCC a imposé une rupture, en désignant un évêque non reconnu à la tête de la conférence des évêques unis à Rome.
Prions pour que cela ne soit pas le prélude à un schisme déclaré, ni a fortiori à une persécution aggravée de nos frères catholiques clandestins!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *