Et si Golias visait en fait le cardinal Vingt-Trois?

Download PDF


Vu sur le site de Paix liturgique ce commentaire de l’article de Golias, dont je parlais samedi:

“Cette histoire de « condamnation » par un « monitum » est
en fait une interprétation transformée de ce qu’avait déjà révélé le blog
Summorum Pontificum, du 5 février dernier. En
raison de la fuite (organisée par Rome ?) sur la démarche du cardinal de Paris, flanqué de Mgr Simon, auprès du cardinal Levada (et non du cardinal Re, qui boucle ses valises), le Président
de la CEF en a été pour sa courte honte et sa rouge colère.”

C’est à cette rumeur de février que je faisais moi-même allusion – et je crois, comme nos confrères de Summorum
Pontificum observatus, que la rumeur était partie de Rome (c’est en tout cas d’un correspondant à la curie que je la tenais, pour ma part) et qu’elle avait été lancée pour faire capoter
l’affaire.

Golias joue ici un jeu trouble qui, en faisant mine de viser les “tradis”, pourrait bien être en fait de mettre
le cardinal-archevêque de Paris en difficulté avec son “aile gauche” (en faisant capoter l’affaire pour la 2e fois, en la rendant publique)…