Le chanoine Houtart avoue des abus sexuels

Download PDF

Le chanoine Houtart, l’une des principales figures de la “théologie de la libération” en Belgique, vient d’avouer s’être rendu coupable d’abus sexuels sur mineurs.

La façon dont le quotidien “Le Soir” présente la chose est assez curieuse:

“Le scandale des abus sexuels n’épargne aucune frange de l’Eglise. Après l’évêque de Bruges, Roger Vangheluwe, le 24 avril, c’est un prêtre « rebelle », François Houtart, qui confesse avoir abusé d’un mineur, voici 40 ans.”

Si vous lisez rapidement, vous aurez sans doute compris que Mgr Vangheluwe était “tradi” et que, cette fois, c’est un “progressiste” qui est touché. Est-il besoin de remarquer que l’ancien évêque de Bruges était assez modérément réactionnaire!… J’imagine que le “aucune frange de l’Eglise” veut, en réalité, dire: ni l’Eglise “institutionnelle”, ni les “rebelles”.

En tout cas, cette triste histoire nous épargnera au moins une campagne de toute l’intelligentsia gauchiste pour obtenir pour ce remarquable sociologue marxiste et “altermondialiste” le prix Nobel de la Paix (eh oui, il en était question, même si je ne crois pas que le dossier était bien solide!).

NB: Naturellement, je ne veux pas dire par là qu’aucun prêtre “conservateur” ou “traditionaliste” n’est concerné par ces sordides affaires. Je n’en sais évidemment rien, n’étant ni juge, ni confesseur. Je me contente de remarquer que la présentation “un coup à droite, un coup à gauche”, déjà largement sujette à caution en général pour parler des relations dans l’Eglise, est en l’occurrence parfaitement hors sujet.

7 comments

  1. michael

    Cela signifie bien que tant à gauche qu’à droite l’Eglise est bien malade! Cette maladie de la gauche semble d’ailleurs vous réjouir un peu. Par ailleurs ce ne sont ni vos chuchotements ni vos tractations de “tradis” qui méritent le Nobel ni aucun prix de la Paix. N’oubliez pas que le glaive est à double tranchant!
    Pauvre Eglise!

  2. Franz

    Le clivage droite/gauche ne colle pas bien à la réalité religieuse catholique. Si l’on part de l’individu catholique et que l’on analyse ses convictions politiques, on trouve souvent un mélange de convictions de droite et de gauche avec de fortes différences interpersonnelles (l’Evangile nous laisse des choix !) qui rendent difficile une classification manichéenne. Si l’on part du sommet, on trouvera la majorité des catholiques à droite. Pourquoi ? Parce que si la droite n’est pas souvent catholique, la gauche, elle, l’est encore moins. Cela fait bien longtemps que l’Eglise de Belgique, hyperfavorable au concile V2, pendant ecclésial de la révolution 68tarde, n’est plus une Eglise “de droite”.
    Quant au drame de la pédomanie impliquant des membres du clergé, pensons d’abord aux victimes puis au drame que notre Eglise subit à la place peu enviable d’arroseur arrosé.

    Pour le surplus, une étude sociologique poussée de ce phénomène pourrait apporter des informations intéressantes…

  3. Thierry

    Curieusement les indignations sélectives pleuvent en Belgique,car c’est vraiment un gros poisson du catholicisme dévoyé qui vient de plonger!Il faut vraiment ètre de mauvaise foi pour insinuer que van gheluwe était d’une pratique épiscopale et morale orthodoxe,et pire encore golias qui va jusqu’à mettre les abus de houtart sur le dos de Rome!La mauvaise foi ne les étouffe vraiment pas!

  4. Mme Valéry

    IL FAUT LIRE le livre du Pape ” Lumière du monde ” pour trouver les causes du dévoiement des consciences qui a contaminé toute une époque vers les années 60 et aussi l’Eglise ( la Doctrine n’a plus été enseignée à cause de <> )Les deux derniers Papes ont repris la barre avec courage et autorité ; la purification nécessaire est en cours :nous avons tous à faire penitence ….

  5. de la Croix Guy

    Affirmer que : “vous aurez sans doute compris que Mgr Vangheluwe était « tradi » est du plus haut ridicule il n’y a pas un seul évêque “tradi” en Belgique ( Mgr Léonard estle seul évêquebelge qui n’est pas opposé au St Père en belgique sans pour cela avoir l(étiquette tradi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *