Le conflit israélo-palestinien et le choc des cultures

Download PDF

Lors de la quatrième congrégation du synode, Gregorios III Laham, patriarche melkite d’Antioche, a déclaré:

“Parmi les conséquences les plus dangereuses du conflit israélo-palestinien il y a l’émigration, qui fera de la société arabe une société moncolore, uniquement musulmane face à une société européenne dite chrétienne. Si cela arrivait, et que l’Orient est vidé de ses chrétiens, cela voudrait dire que toute occasion serait propice pour un nouveau choc des cultures, des civilisations et même des religions, un choc destructeur entre l’Orient arabe musulman et l’Occident chrétien.”

1 comment

  1. Jean-Manuel

    Nous catholiques devons nous désolidariser de “l’impérialisme américain”, condamner fermement l’absence de solution au problème palestinien qui est un scandale inacceptable.

    Comment nous étonner si BUSH étant arrivé en Irak la bible à la main, les arabes nous considèrent comme les alliés objectifs des américains, qui par ailleurs n’ont jamais condamné le terrorisme d’Etat des israëliens.

    Ne nous voilons pas la face : l’hostilité du monde arabe à l’égard des chrétiens, a largement ses origines dans ce que je décris là brièvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *