Le cardinal Baum… du Consilium à la messe traditionnelle

Download PDF


Le dernier numéro de la lettre de Paix Liturgique revient sur la messe pontificale traditionnelle célébrée dans la basilique de l’Immaculée Conception de Washington le
24 avril dernier, et souligne l’impact psychologique qu’a eu cette célébration dans ce qui est « le » sanctuaire national des catholiques des États-Unis. Télévisé en direct, l’événement a eu – et a
encore – des rententissements majeurs de l’autre côté de l’Atlantique. Les organisateurs, submergés par l’intérêt suscité pour le rite romain traditionnel, sont en train de travailler à un DVD de
la cérémonie.


Je voudrais simplement mettre en exergue un point: Paix Liturgique souligne le fait que cette messe a eu lieu en présence du cardinal Baum, archevêque émérite de Washington. Oui, mais il ne
serait peut-être pas inutile de préciser qui est le cardinal Baum. Il s’agit de la même personne que le jeune prélat William Wakefield Baum qui, alors chargé des affaires œcuméniques à la
conférence épiscopale américaine, avait fait en 1967 une déclaration restée fameuse, à propos des observateurs protestants invités aux travaux du Consilium sur l’aggiornamento liturgique:
“Ils ne sont pas là simplement comme observateurs, mais aussi bien comme experts consultants, et ils participent pleinement aux discussions sur le renouveau liturgique catholique. S’ils se
contentaient d’écouter, ça n’aurait pas eu beaucoup de sens, mais ils fournissent un apport.” (Detroit News, 27 juin 1967).


Que le même personnage assiste liturgiquement à cette messe traditionnelle ô combien solennelle et emblématique, voilà qui est assez étonnant, pour dire le moins. On ne pourra même pas plaider
“l’inadvertance”, puisqu’en 2003, le cardinal Baum avait déjà assisté à la non moins emblématique messe de Sainte-Marie Majeure.

Ce cardinal, en ces deux occasions particulières et symboliques, voilà
qui en dit long…