Medjugorje: Le cardinal Schönborn revient à ses premières amours

Download PDF

Nous avions parlé de la bizarre passion qui s’était emparée du cardinal Schönborn, archevêque de Vienne, pour les “voyants” de Medjugorje.
Après avoir été contraint par Benoît XVI à présenter ses excuses à l’évêque de Mostar, copieusement insulté par lesdits “voyants”, soi-disant sur instruction de la Sainte Vierge, le cardinal vient de remettre le couvert. Il a offert un accueil triomphal à deux des “voyants”, Ivan Dragicevic et Marija Pavlovic-Lunetti, dans la cathédrale St-Etienne de Vienne, le 23 septembre.
Rappelons que les “apparitions” de Medjugorje n’ont jamais été reconnues par l’Eglise, ni locale, ni universelle. Et rappelons qu’il existe des doutes sérieux sur ces “apparitions”. D’abord, parce que ce serait un cas unique dans l’histoire qu’une apparition de la Sainte Vierge répétée pendant des années (d’ordinaire, Notre-Dame est plutôt laconique, ses messages sont simples et tiennent en deux phrases: “Priez” et “Faites pénitence”!). Et aussi parce que ce serait unique dans l’histoire qu’une apparition de la Vierge “débinant” l’évêque du lieu”! Bref, je suis particulièrement sceptique, mais bien conscient de n’avoir aucune légitimité pour me prononcer sur la réalité de cette “apparition”.
Ce qui est certain, du moins, c’est que Benoît XVI avait demandé au cardinal Schönborn des excuses pour l’évêque de Mostar… et que le cardinal vient d’en rajouter une couche!
Ceux qui entendent l’anglais pourront apprécier ces louanges en regardant la vidéo ci-dessous:

3 comments

  1. Vous aussi, vous êtes contre Medjugorjié ?

    Mais laissez-le tranquille. Une commission vient d’être nommée par le pape. Attendez humblement ses conclusions. Ne les devancez pas.

    Moi je suis partisan de Medjiugorjié. Cela vous défrise-t-il?

    Bravo cardinal Schönborn

  2. Lucien GERARD

    Monsieur Vini Ganimara, comment il se fait que l’Eglise a reconnu les apparitions de Kerizinen qui ont duré 57 ans et celles du Laus qui ont duré 54 ans
    avec, à chaque fois, des messages assez longs et chaque jour !

    Il s’agit encore d’une tempête dans un verre d’eau !

    Continuez MGR Shönborn

  3. L’Eglise n’a certainement pas reconnu les apparitions de Kerizinen.
    L’autorité épiscopale les a formellement condamnées.

    La citation ci-dessous vous suffira-t-elle ?

    Dans “la Semaine religieuse de Quimper et de Léon” du 20 mai, Mgr Francis Barbu, évêque de Quimper et de Léon, fait la mise en garde suivante :

    “L’annonce dans la presse de “pèlerinages à Kérizinen” pouvant prêter à confusion, l’évêque de Quimper et de Léon juge bon de rappeler – comme il l’a fait savoir à tous ceux qui l’ont interrogé à ce sujet – qu’il a toujours fait siennes les décisions de son prédécesseur.

    – Interdisant aux prêtres, aux religieux et aux religieuses de se rendre à Kérizinen ou de conseiller à quiconque de s’y rendre,

    – Réprouvant formellement toute forme de dévotion et de culte en ce lieu.”

    Et l’Évêque cite la mise en garde de son prédécesseur du 12 octobre 1956 qui précise : “1° L’édifice qui s’y trouve (à Kérizinen, en Plouvénez-Lochrist) a été construit malgré notre défense expresse, exprimée par écrit et notifiée à l’intéressée. Aucun prêtre n’a reçu de nous pouvoir de bénir cet édifice…”

    “La démission d’un évêque, ajoute Mgr Barbu, ne rend pas caduques les ordonnances qu’il a prises pour le bien de son diocèse. Le nouvel évêque fait siennes les ordonnances de son prédécesseur et demande qu’on s’y tienne.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *