Mgr Rey lance un congrès sur l’adoration eucharistique

Download PDF

J’apprends, grâce à mon confrère Maximilien Bernard, que l’évêque de Toulon, Mgr Rey, organise fin juin un colloque sur l’adoration eucharistique.
Les participants déjà annoncés font partie de la “crème” des prélats et liturgistes ratzinguériens:
Le cardinal ARINZE
Le cardinal BURKE
Le cardinal CAÑIZARES LLOVERA,
Le cardinal RANJITH,
Le cardinal PIACENZA
Le cardinal TURKSON
Mgr D’ERCOLE, évêque auxiliaire d’Aquila, Italie
Mgr MUNILLA – évêque de San Sebastian, Espagne
Mgr REY, évêque du diocèse de Fréjus-Toulon, France
Mgr SCHNEIDER, évêque auxiliaire de Karaganda, Kazakhstan
Mgr MARINI, maître des cérémonies pontificales
Je note aussi cet excellent “discours-programme”:

“La première condition pour la nouvelle évangélisation est l’adoration. Nous devons retrouver la capacité d’adorer le Christ dans la très sainte eucharistie si nous voulons amener les hommes et les femmes du XXIe siècle à la foi en Jésus-Christ.”

Je souhaite un grand succès à cette initiative!

5 comments

  1. Virginie Delcourt

    Excellente initiative, si on ne retombe pas dans les confusions entre les différents aspects de l’eucharistie. Par exemple, il est navrant de voir combien pensent que la messe est un acte de dévotion envers le tabernacle.

  2. Luc

    “Mgr D’ERCOLE, évêque auxiliaire d’Aquila, Italie
    Mgr MUNILLA – évêque de San Sebastian, Espagne”

    Pardon? M. Ganimara, Italien, sait sans doute que ce n’est pas Aquila mais L’Aquila. Quant à San Sebastián (avec accent, svp), en français la ville s’appelle Saint-Sébastien.

    La culture se perd visiblement.

  3. Hercule

    Bonjour,

    J’étais présent à la cérémonie du 29 septembre 2010 à 16h00 au petit sanctuaire de Notre-Dame de Guadalupe à Fontarabie en Espagne (face à Hendaye) à l’occasion de la venue de la Croix des J.M.J. (Journées Mondiales de la jeunesse 2010 à Madrid) pour un temps de prière avec les jeunes des diocèses de Bayonne et de Saint-Sébastien, présidé conjointement par Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne et Mgr José Ignacio Munilla Aguirre, évêque de Saint-Sébastien.

    Je constate qu’il y a actuellement une très sérieuse reprise en main de tout le Pays Nord et Sud pour redonner à cette nation toute la dimension missionnaire qu’elle connaissait par le passé. Comme la Bretagne et l’Alsace, le Pays Basque a donné quantité de prêtres et de consacrés missionnaires.

    Nous assistons donc à des nominations de jeunes Evêques extrêmement solides, tellement solides que, visiblement, ils dérangent le petit train-train de nos diocèses moribonds, au point qu’ils se retrouvent particulièrement critiqués et combattus en premier lieu par leur propre clergé, à l’image des critiques émises en début d’année à l’encontre de Mgr. Rey, Mgr Centène et Mgr Aillet pour la France.

    Côté Espagnol, Mgr José Ignacio Munilla Aguirre, évêque de Saint-Sébastien, qui anime une émission de Radio Catholique extrêmement solide du point de vue de la Foi, très écoutée et diffusée sur toute l’Espagne, a été accueilli dans diocèse par une pétition de 70% de son clergé qui s’opposait à sa nomination. Depuis beaucoup de ces prêtres se sont excusés. C’est bon signe comme cela l’a été lorsque nous avons entendu toutes ces horreurs déversées par les médias contre notre Saint-Père Benoît XVI dès son élection. L’enfer se déchaîne et c’est un signe des temps indiquant que nous entrons dans la fin des temps de ténèbres pour entrer dans la nouvelle Pentecôte prophétisée par notre cher Pape Jean-Paul II.

    Durant la semaine de septembre pour la rencontre des JMJ à Fontarabie, un nouvel Evêque venait d’être nommé à Bilbao, Monseigneur Mario Iceta, L’arrivée de Monseigneur Mario Iceta, basque originaire de Guernica, considéré comme «conservateur», avait été précédée d’une polémique, à savoir que sa nomination avait été accueillie par une pétition de 450 signatures (prêtres, religieux et laïcs) sur la presse locale lui demandant de ne rien changer à son diocèse. On croit rêver ! mais c’est un bon signe…

    La première chose que ces nouveaux Evêques doivent mettre en place au coeur de leur diocèse (en premier chef pour faire cesser toutes ces jérémiades contre l’Esprit de Dieu), c’est l’Adoration Eucharistique, remède à tous nos maux et à toutes nos blessures, et Source pérenne de toutes vocations sacerdotales, religieuses et missionnaires. Amen !…

    Meilleures pensées
    Hercule

  4. Hercule

    Bonjour,

    La seconde priorité sur laquelle les Evêques doivent s’engager, c’est le consacre leur diocèse au Coeur Immaculé de Marie et se sera aussitôt une pluie pluie bienfaisante de grâce et de bénédiction sur eux, sur leurs ouailles et sur toute l’Eglise.

    Meilleures pensées
    Hercule

  5. sophie

    pour ma part, je ne pense pas que la promotion de l’adoration eucharistique soit le fondement de la “nouvelle évangélisation”
    S’il s’agit de rendre compte de l’espérance chrétienne aux hommes et aux femmes de ce temps, de rendre compte de la Vie dont est porteuse la parole de Dieu, je crois davantage aux vertus d ela rencontre, du dialogue et du témoignage par le service.Notre monde a certes besoin d’hommes et de femmes nourris par la prière, mais pas nécessairement rassembles pour un congrès d’adoration, difficilement compréhensible pour un non croyant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *