Peter Adriaenssens a-t-il vraiment demandé la démission du Pape?

Download PDF

Le groupe “Droits de l’homme dans l’Église” réunissant des victimes belges d’abus sexuels commis par des clercs a annoncé que 40 nouvelles plaintes avaient été déposées au cours des deux dernières semaines. Le porte-parole de ce groupe, Lieve Haslberghe, a déclaré à cette occasion:

“Peter Adriaenssens a indiqué que l’Église ne pourra pas entamer une page vierge tant que le pape ne démissionne pas. Mais je crains que ce ne soit pas assez.”

Rappelons que Peter Adriaenssens est ce pédopsychiatre qui a présidé la commission chargée du traitement des plaintes pour abus sexuels au sein de l’Eglise – celle-là même qui a rendu un dossier accablant sur la pédérastie dans l’Eglise belge au début du mois de septembre (rapport qui a conduit certains, dont Adriaenssens lui-même, à parler “d’affaire Dutroux de l’Eglise”.
Ces propos d’Adriaenssens ont été rapportés tels quels par “Le Soir”. “L’Avenir” les présente un peu différemment:

“Le pape ne devrait pas se contenter de faire part de ses regrets, mais il devrait aussi prendre de la distance par rapport à sa fonction et présenter sa démission.”

Ce n’est pas tout à fait la même idée et j’ignore si Peter Adriaenssens a dit l’une ou l’autre de ces deux phrases (ou les deux ou aucune, d’ailleurs!), mais, si, effectivement, ce psychiatre a tenu ces propos réclamant la démission du Pape, j’avoue que je reste pantois.
Tout le monde s’accorde à dire que le cardinal Ratzinger a naguère été l’un des rares prélats à prendre la question au sérieux. Tout le monde s’accorde à dire que, si la “jurisprudence Ratzinger” (qui a finalement prévalu après la première crise américaine) avait prévalu partout et tout de suite, nous n’en serions pas là. A qui fera-t-on donc croire que Benoît XVI est responsable de ces monstrueux sévices? Et croit-on qu’un Pape démissionne, comme un vulgaire PDG ayant mal géré sa “communication de crise”? Et par qui le remplacer? Va-t-on interdire au prochain conclave d’élire un Pape âgé de plus de 15 ans pour éviter que le successeur de Benoît XVI ait eu le moindre contact avec un clerc responsable de la crise pédérastique ou de sa gestion désastreuse?
J’ose espérer que le Dr Adriaenssens démentira au plus vite être l’auteur de ces propos. S’il en est effectivement l’auteur, il ne s’est pas honoré en les tenant: ils sont à la fois injurieux et absurdes! Et je ne parle même pas de l’absence totale d’autorité de Peter Adriaenssens pour réclamer une telle démission…
Décidément, dans cette crise pédérastique qui n’en finit pas, à côté du caractère monstrueux de certains crimes, à côté de l’hypocrisie d’une caste médiatique qui crie haro sur l’Eglise, tout en encensant les pédophiles quand ils sont “artistes”, nous aurons même eu droit au ridicule et au grotesque. Rien ne nous aura été épargné!

NB: le lecteur qui a attiré mon attention sur l’article du “Soir” et cette déclaration, réelle ou supposée, du Dr Adriaenssens, me faisait remarquer au passage la photo que voici, qui illustre cet article intitulé “40 nouvelles plaintes pour abus sexuels dans l’Église”

Vous aurez remarqué qu’il s’agit d’une messe selon le rite romain traditionnel.
Rien dans l’article ne permet de savoir pourquoi. La légende de la photo dit d’ailleurs: “prétexte, Le Soir (Sylvain Piraux)” Ce qui signifie peut-être qu’il n’y a aucun rapport entre la photo et l’article…
Mais ce qui est probable, c’est que les lecteurs concluront spontanément que les abus sexuels ont été plus nombreux dans les milieux traditionalistes.
Je ne connais pas le prêtre qui célèbre; il est possible que l’église soit la chapelle de la Fraternité St Pie X à Bruxelles. Mais ce qui est certain, c’est que l’utilisation de cette photo pour illustrer cet article est à la lisière de la diffamation (sinon au sens juridique du mot, du moins au sens moral)!

8 comments

  1. Ambrose

    Ce n’est pas la premiere fois que les medias utilisent des photos catholiques plutot traditionalistes sans qu’il n’y ait le moindre lien avec les traditionalistes en question…quand l’eveque de Bruges qui nous fait honte demissiona il y a quelques mois, il portait des habits plutot traditionalistes sur les photos accompagnatrices d’un grand quotidien Belge…comme il etait le grand copain de Danneels, c’est eveque etait anti-traditionaliste…tout cela est digne de la photo de Pie XII quand il etait nonce et non pape et est montre aux cotes des soldats de la Wehrmacht de la Republic de Weimar et non du nazisme dans le livre ‘Hitler’s pope’…c’est de la manipulation visuel diffamatoire…

  2. Boris Maire

    Sur la photo, on ne voit ni manipule ni clairement les canons d’autel (on ne voit absolument pas celui portant le Canon de la Messe).

    Il peut donc très s’agir de la Forme Ordinaire célébrée selon le Missel. Par exemple, comme le fait le Pape ou la Communauté Saint Martin.

    • Vini Ganimara
      Author

      Il me semble pourtant bien apercevoir distinctement le canon d’autel à droite et, un peu moins distinctement, celui de gauche, partiellement caché par le servant d’autel qui se tient debout.
      En toute hypothèse, je doute que le public “raffine” ainsi: la messe de Paul VI célébrée face à Dieu, c’est, pour la plupart de nos contemporains, la “messe en latin” et c’est comme ça, me semble-t-il, qu’ils comprendront le message subliminal de cette photo.

  3. chribu

    Ce qui me pose de plus en plus question dans toute cette misère, c’est de savoir pourquoi nous n’entendons jamais Mgr Léonard? Pourquoi? Où est-il? Est-il forcé au silence? Est-il piégé dans son nouveau poste? dans ce cas-ci nous avons des réaction de Rome, mais où est le Cardinal? Rien sur la déclaration de Mr Andriaenssens, rien sur la mariage des prêtres, rien sur une possible ouverture à l’ordination des femmes ….

  4. Franz

    Il s’agit de l’autel de l’église Saint Joseph, place Frère Orban à Bruxelles. anciennement aux rédemptoristes, elle est deservie aujourd’hui par la FSSPX. L’utilisation de cette photographie est diffamatoire. J’espère de tout coeur que la Frat. va réagir à cette utilisation abusive. En effet, pourquoi ne pas avoir utilisé une photo issue de l’Eglise disons “officielle” de Belgique, directement concernée par les abus sexuels, si ce n’est pour créer chez le lecteur des amalgames et tenter d’éclabousser le milieu traditionnel ?

  5. Précision utile: l’article publié dans “Le Soir” de samedi est illustré, non pas par la photo d’une messe tridentine à Saint Joseph, mais par un portrait du pape Benoît XVI. Le papier qu’OV cite est en fait la dépêche d’agence Belga, diffusée sur le site du “Soir”, dont le contenu est très différent de la version “papier” du quotidien.

    Voici ce que nous écrivions dans “Le Soir” de samedi (avec les citations précises et directes de Peter Adriaenssens): “Le professeur Adriaenssens a déclaré, vendredi, que le pape Benoît XVI devrait « présenter sa démission », suite aux scandales pédophiles qui affectent l’Eglise. Le pédopsychiatre précise que le pape n’est pas lui-même responsable des abus commis, mais qu’il ne doit pas se contenter de faire part de ses regrets : « Il devrait aussi prendre de la distance par rapport à sa fonction et présenter sa démission », comme le ferait un ministre confronté à une crise politique grave”.

  6. Et donc, oui, Peter Adriaenssens a bel et bien demandé la démission du Pape.
    Et oui, de fait, l’archevêque Léonard n’a pas jugé bon commenter cet appel, pas plus que les ouvertures de quatre de ses évêques à l’idée de lever l’obligation de célibat des prêtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *