Pourquoi les chrétiens sont-ils persécutés?

Download PDF

Au cours de son homélie de l’Epiphanie, le cardinal Bagnasco, archevêque de Gênes, est revenu sur les persécutions de chrétiens d’Orient:

« Aussi effarés que le Saint-Père Benoît XVI devant l’intolérance religieuse et tant de violence, nous nous demandons : Pourquoi ? […]

Peut-être parce que l’on identifie le christianisme au monde occidental ?[…] Mais il ne peut échapper que l’Evangile s’incarne dans chaque culture sans s’identifier à personne.

L’intolérance, dont les chrétiens font l’objet, est-elle due à leur propre intolérance religieuse ? Là aussi, nous devons regarder sereinement la doctrine de la foi et le comportement des disciples du Christ. Dans l’enseignement de Jésus il n’existe pas l’ombre d’une intolérance, mais uniquement l’invitation à chercher honnêtement la vérité, nous rappelant que seule la vérité libère l’homme et qu’elle est le critère du bien moral. Là où ils vivent et sont majoritaires, les chrétiens ne sont arrogants envers personne, et encore moins intolérants. Ils participent à la vie publique dans le respect des lois, proposent les valeurs fondamentales qui sont à la base de l’humanisme et d’une société libre et juste : des principes et des valeurs auxquels ils croient de par leur foi mais qui sont aussi une conquête de la raison.

Mais alors, serait-ce que les chrétiens sont discriminés et pourchassés justement parce que, au nom du Christ, ils parlent de dignité et d’égalité envers chaque personne, homme ou femme ? Qu’ils parlent de liberté de conscience ? Parce qu’ils prêchent l’amour aussi envers leurs ennemis ? Parce qu’ils parlent de pardon, refusent la violence et agissent en artisans de paix ? Parce qu’ils prêchent la justice et l’Etat de droit ? Serait-ce pour cela que certains les jugent dangereux et inacceptables, objet d’intolérance, qu’ils pensent qu’ils méritent la mort ou la persécution ? »

5 comments

  1. Benoît Lobet

    Je trouve que cette homélie est en tous points remarquable, et qu’elle mérite d’être diffusée.
    On ne voit là aucune arrogance, mais seulement l’affirmation tranquille d’une “certaine idée de la vie”, qui nous vient en effet aussi bien de la raison que de la révélation divine.
    On croirait lire une version contemporaine de la “Lettre à Diognète”, qui se posait déjà la même question et apportait, peu ou prou, les mêmes réponses…
    Magnifique!

  2. Jean Ferrand

    Pourquoi les chrétiens sont-ils persécutés ? Mais vous n’avez qu’à ouvrir l’évangile, Matthieu au chapitre des béatitudes, pour le savoir.

  3. de la Croix Guy

    Pourquoi ce discours évasif restant en interrogation sur les raisons pour lesquelle les catholiques sont persécutés car il faut remarquer que ce ne sont pas les autres chrétiens, anglicans, protestants orthodoxes qui le sont…

    D’autre part pourquoi utiliser ce langage que par trop utilisé par les clercs de l’eglise de “TOLERANCE” ? Il ne figure dans aucub=n texte de l’évangile et encore moins dans l’Ancien Testament…

    La réponse se trouve dans l’évangile: Il arrivera un temps ou la vérité sera devenue insupportable aux oreilles des personnes et préfèreront écouter ce qui leur convient…

  4. Jean-Manuel

    Tout à fait d’accord avec cette homélie, pour moi qui suis né et ai vécu 30 ans de ma vie en terre d’islam.

    Je connais donc bien la question, d’où deux remarques qui ne feront que souligner la complexité de nos rapports avec les musulmans.

    La première, c’est sur le plan conceptuel la supériorité incontestable du message évangélique sur tout autre.

    La deuxième, c’est le scandale que nous représentons aux yeux des musulmans, en contredisant par nos moeurs ce même message.

    Alors il nous faut aussi être modestes et prudents quand nous jugeons.

  5. Yves

    @Guy de la Croix: sauf erreur de ma part, nos frères coptes assassinés à Alexandrie étaient des coptes orthodoxes. Mais ils étaient surtout des disciples du Christ, et pour cela ils ont été tués. Alors, dans ces circonstances la polémique est un peu déplacée…

    Quant à votre jugement tout en nuances sur la tolérance (terme qui n’apparait pas une seule fois dans le texte du cardinal Bagnasco qui n’évoque que l’intolérance…) il va surement beaucoup faire avancer la paix en ce bas monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *