Soutenons Mgr Léonard!

Download PDF

Je ne vous avais pas parlé de la pétition circulant à l’université de Louvain pour réclamer la démission de Mgr Léonard. Un dénommé Nanteuil se permettait de dénoncer l’immoralité (sic!) et la fuite en avant ultraconservatrice (re-sic) de Mgr Léonard… et en déduisait, en toute simplicité qu’il fallait révoquer le primat!
Ce qui est excessif est insignifiant et cette pétition me semble singulièrement excessive… Ceux que ce genre de prose amuse pourront aller voir sur l’Observatoire de la christianophobie à quoi cela ressemble.
En attendant, voici quelque chose de plus sérieux: nos amis de Riposte catholique viennent de mettre en ligne un message de soutien à l’archevêque de Malines-Bruxelles. Signez-le et faites-le signer autour de vous! On peut ne pas être toujours d’accord avec Mgr Léonard, mais ce qui est certain, c’est qu’en l’occurrence, la caste politico-médiatique lui cherche des poux dans la tête parce que cet évêque a l’incroyable culot de défendre la doctrine de l’Eglise!
Pour signer, c’est ici.

17 comments

  1. Benoît Lobet

    Pétition contre pétition, donc. Ce serait ça, l’Eglise? Il me semblait que, depuis saint Paul et sa Première Lettre aux Corin thiens, on avait appris à ne plus personnaliser les débats ecclésiaux, à ne plus dire “Moi je suis pour Paul”, “Et moi, pour Apollos” (cf. 1Co 1)… Mais non, nous n’avons rien appris, et nous nous mêlons à ces gamineries insupportables dignes tout au plus de cours de récréation dans des écoles gardiennes, et seulement susceptibles de recevoir un jour une bonne fessée, bien méritée, au cul de tous les protaganistes.
    Quelle bêtise de prendre cela pour des questions de foi, de doctrine, de discipline ecclésiale, vraiment, oui, quel niveau!

    • Vini Ganimara
      Author

      Je ne vois pas comment on peut mettre sur le même plan le fait d’envoyer un mot à Mgr Léonard l’assurant de nos prières et le fait de réclamer sa démission. Et je ne vois pas où il a été question de dire que ce soutien était de l’ordre de la foi. Mais, oui, il me semble que la discipline et la charité dans l’Eglise font qu’on ne réclame pas la démission d’un évêque – ce qui est vrai de façon générale et, a fortiori, quand la principale “faute” de l’intéressé est d’avoir eu le front de rappeler 2 ou 3 vérités élémentaires de morale catholique!

  2. MARTHA

    1)L’abbé Lobet est interpellé par la pétition “pro-Léonard” et non par la pétition “contre/démission”, surprenant!

    2)Faire le prêtre au milieu de et avec ses paroissiens et non devant un PC serait certainement plus profitable à cette pauvre Eglise de Belgique.

  3. Benoît Lobet

    Je suis agacé par le principe même de la pétition. Et je “fais” le prêtre, comme vous dites, au milieu de les paroissiens et devant mon PC. Les deux, mon général, comme je suis opposé aux DEUX pétitions. Pouvez-vous comprendre cela? Je suis abasourdi par la bassesse des attaques, de part et d’autre, et le manque de réflexe ecclésial.

  4. chribu

    Benoit Lobet est prêtre? Ouf! Est-ce pour lui une gaminerie insuportable que de porter son soutien à Mgr Léonard? Qui donc n’a rien compris dans l’histoire? Et comme le laisse sous-entendre Martha, on reconnaît les prêtres qui AIMENT l’Eglise…

  5. Ferrand Jean

    Attention à l’orthographe !

    Ne connaissez-vous pas l’une des règles élémentaires de la langue française ?

    Bijoux, cailloux, choux, genoux, hiboux, joujoux, poux.

    Ne laissons pas perdre, je vous en prie, ce précieux patrimoine qu’est notre belle langue française.

  6. Kris Vancauwenberghe

    Chribu, l’abbé Benoît Lobert est doyen d’Enghien/Edingen, dans le diocèse de Tournai. Dans quelques années, il pourrait être à la tête de ce diocèse, à voir comment il est favorisé par son ordinaire, Mgr Harpigny (vous savez, l’évêque qui prétend ne rien pouvoir faire contre un curé qui laisse utiliser son église comme moquée http://www.osservatore-vaticano.org/episcopats-locaux/precisionsdunlecteursurlaffairedelamosqueest-lambertdejumet)

  7. Benoît Lobet

    Je laisse à Mr Vancauwenberghe ses conjectures; il devrait tout de même savoir qu’un prêtre n’a pas de plan de carrière et essaie de faire au mieux ce que son évêque lui demande. Point. Pour le reste, et s’il faut rassurer, j’ai beaucoup d’estime pour Mgr Léonard, qui fut autrefois à Louvain mon professeur de métaphysique et que je connais très bien. Mais je suis excédé par le caractère mesquin des débats présents, qu’ils viennent d’un côté ou de l’autre de l’échiquier ecclésial : l’Eglise mérite mieux que ces rodomontades.

  8. Kris Vancauwenberghe

    L’abbé, je ne doute pas que vous appréciez Mgr. Léonard sous certains aspects. Pour ma part aussi, quoi que je sois assez critique à son égard (je ne suis guère de son “fan-club” et je trouve ce concept même déplacé). Si vous voulez “tout” savoir, quoique je n’aie pas toujours été complaisant à votre égard sur ce forum j’apprécie votre action caritative à Edingen. Vous semblez réellement impressionné par les conséquences sociales de la situation économique et vous faites votre possible pour que la paroisse aide les moins chanceux (kansarmen). Vous avez raison de rappeler l’importance de la doctrine sociale de l’Eglise, dont l’oubli est une insutle au Christ.

  9. Jos van Namen

    Monsieur l’abbé Lobet, êtes-vous également agacé par les attaques répétées des médias, spécialement les deux télévisions belges, occupées à tout instant à chercher des poux à l’Eglise de Belgique. Comment appréciez-vous la bassesse de ce journal télévisé de dimanche, à la rtbf, qui attaquait, désormais, les recommandations de Mgr Léonard sur la liturgie. On se serait cru en Angleterre, où, autrefois, le parlement votait les modifications de la litrgie anglicane.

    En marière de bassesse, s’il en est un qui agace, irrite et expose chaque jour un peu plus son indignité face au sacrement de l’Ordre qui l’a reçu, c’est M. Ringlet-le-médiatique. Si vous le connaissez, ne pourriez-vous lui dire que le silence est d’or. Et que ses inteventions répétées, qui n’ont pour but que de pousser sa propre personne et de s’acouter parler, EXASPERE la plupart des chrétiens de Belgique?

  10. Benoît Lobet

    Cher Monsieur Van Namen,

    je suis comme vous agacé par le manque d’objectivité et, disons-le, de professionnalisme des médias, et plus encore de la Rtbf (radio-télévision publique – payée par nos impôts, donc! – de la part de laquelle on attendrait une info… mieux informée, si j’ose dire).
    J’en tire quelques leçons :
    – tout se passe aujourd’hui, qu’on le veuille ou non, sur le devant de la scène médiatique;
    – il convient de le savoir et d’y faire attention, que l’on s’appelle Mgr Léonard ou l’abbé Ringlet, sans chercher à en jouer (à ce jeu-là, toujours on est piégé);
    – l’Eglise ne devrait pas trop se préoccuper de son image médiatique, mais seulement de savoir si et comment elle vit du Christ, de la Parole de Dieu, des sacrements, de la liturgie, de la charité, bref, du Christ.
    Non?

  11. Franz

    Venant de lire in extenso la pétition de Mr De Nanteuil, je propose de décerner le titre d’université catholique à l’ULB.

    N’en déplaise à certains, notre archevêque a vraiment besoin de notre soutien, y compris par des voies et des moyens qui ne nous plaisent pas (pétitions, manifs,…) mais qui hélas de nos jours sont incontournables.

    Le lynchage médiatique de Mgr Léonard dépasse de très loin le conflit de personnalité et est à replacer dans le contexte de crise extraordinairement grave qui mine l’Eglise de Belgique depuis fort longtemps et qui est dogmatique, doctrinale, disciplinaire, etc….

    Mais s’il vous plaît, que les propos qui s’échangent sur ce site restent courtois et compatible avec la charité chrétienne

  12. Jos van Namen

    Merci, M. l’abbé Lobet, pour votre réponse. Je suis entièrement d’accord avec vous. Je pense d’ailleurs que les faits illustrent votre pensée : Mgr Léonard ne se préoccupe pas de l’image médiatique de l’Eglise : il dit ce qu’il pense, en conformité avec l’enseignement de l’Eglise. Il en va tout autrement de l’autre personnage. Pommadé, habillé chez Cyrillus ou chez Scapa of Scotland, il débite lentement ses poncifs dans le but de soigner son image et de caresser la société dans le sens du poil. un vrai fils de ce monde …

  13. aletheia

    “Pétition contre pétition”

    Oui l’Eglise est devenue telle , une sorte de foutoir politisé où la formation et l’enseignement des prêtres comme,par conséquent, des laics est devenu de plus en plus approximative.Vous avez sans doute entendu parler des séminaires qui se sont vidés dramatiquement et/ou transformés en club med ou auberges de jeunesse cools ds les années 70.Même au séminaire français de Rome c’est ce que m’ont raconté des amis prêtres lors de mon année de Séminaire à Rome….Et j’ai vu de près ce qui s’est passé dans beaucoup de séminaires de France.
    Un vrai désastre.
    Tout cela à une histoire que vous devriez connaitre parfaitement pour essayer de comprendre si du moins vous cherchez à comprendre.
    Les prêtres ordonnés ds les années 70- 80 sont encore dans le circuit et certains sont évêques…..

  14. Pierre de Vacqurerie

    Ne pourrait-on organiser une pétition pour que Gabriel Ringlet arrête de se mettre en avant et d’exaspérer les catholiques? Y en a vraiment marre de ses internerions! Avant qu’il ouvre la bouche on sait ce qu’il va dire. Ce personnage met toujours le même disque. Alors… BASTA Ringlet

  15. Benoît Lobet

    Je viens de prendre connaissance du droit de réponse de Louis Mathoux, partout publié en Belgique ce matin. Louis Mathoux est le journaliste qui a interviewé Mgr Léonard pour le livre traduit récemment en néerlandais et incriminé en ce qui concerne les propos sur le sida “justice immanente”. Ce journaliste proteste avec la dernière énergie contre les mises au point tardives de Mgr Léonard. Il incrimine une mise en cause de sa personne (en effet grave, si elle est exacte) et de ses intentions. Il dénonce une réponse “légère” pour le moins (où Mgr Léonard parle de “taquinerie”)à un propos par lui incriminé. Il estime devoir porter plainte pour diffamation – Mgr Léonard, pour se défendre, incrimine la presse d’il y a cinq ans, qu’il avait lui-même sollicitée , et de façon aujourd’hui mensongère. Oui, nous serions (ne connaissant pas tout du dossier, je suis prudent, je ne dis pas “nous sommes”) dans le mensonge d’un archevêque.
    Voilà où nous en serions,donc. Je ne suis dans le secret ni de l’un, ni de l’autre.
    Je constate.
    Pauvre Eglise, vraiment, obligée d’en arriver là, parce qu’on n’a pas pu endiguer des rancoeurs ou des a priori…
    Mais où allons-nous? Où allons-nous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *