Franciscaines de l’Immaculée : nouvelles précisions

Download PDF

Mon article d’hier disait à propos de la Sœur Fernanda Barbiero que le cardinal Braz de Aviz, Préfet de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée, en mai 2014, avait annoncé à la Mère générale des Franciscaines de l’Immaculée, « la nomination “avec effet immédiat” d’une visiteuse, dotée de pouvoirs équivalents à ceux de commissaire ». Un correspondant me donne la précision suivante : forte de ces étranges « pouvoirs » que lui donnait semble-t-il le décret du Cardinal Braz de Aviz, connu pour être très peu regardant sur les “chinoiseries” juridiques, la Sœur visitatrice, dès son arrivée chez les Franciscaines, a imposé à la Mère Générale de ne prendre désormais aucune décision sans son autorisation explicite : autrement dit, elle la suspendait purement et simplement sur décision discrétionnaire plus ou moins explicite du cardinal Braz de Aviz. La Mère Générale a alors déposé un recours canonique contre cette disposition qui lui a fait retrouver son autonomie aussi longtemps que la Sœur Barbiero n’est pas nommée commissaire. La Sœur Barbiero attend actuellement d’être nommée commissaire pour interdire la messe en forme extraordinaire, comme première mesure, ainsi qu’elle l’a annoncé. Par ailleurs, un correspondant me rapporte qu’à Rome même, le trouble concernant la persécution dont sont victimes les Franciscains de l’Immaculée est sensible, notamment en raison du fait qu’ils rendaient de bons services aux paroisses. Un curé de paroisse, où les Franciscains venaient prêcher une neuvaine tous les ans avec beaucoup de fruits, a donc écrit directement au pape pour se plaindre de ce harcèlement, qui porte préjudice non seulement aux Franciscains mais aussi à tous les lieux qui faisaient appel à leurs services.Enfin, un autre correspondant me cite des faits, que je ne peux rapporter car ils mettent en cause des personnes qui ne veulent pas l’être, qui montrent que ce sont toutes les communautés où se célèbre la messe traditionnelle qui sont “dans le collimateur”.

12 comments

  1. MESTRALLET Jean-Paul

    title=””>2 poids 2 mesures pour les Franciscains de l’Immaculée // les Augustins brésiliens: En réponse à ces fautes graves contre leurs vœux de pauvreté et d’obéissance: explications détaillées et publiées le 28/8 par le card. Braz de Avis et son adjoint secrétaire de la S.C. des Religieux, motivant des menaces des peines les plus graves sauf rentrée immédiate dans la discipline.
    Symétriquement, depuis plus d’un an depuis le “commissariamento” des FI, aucune motivation publiée + réception par le pape François lui-même de la cinquantaine de FI “dociles” sur les quelque 400 à l’effectif mondial, mais toujours sans le moindre résumé de l’argumentation pontificale, même officieux dans une Rome où tout se bavarde! Pour moi, ce silence absolu est un aveu de la faiblesse doctrinale et canonique de ce “commissariamento” et de son interdiction de célébrer selon le Vetus Ordo… Cependant, il existe, en anglais uniquement, un “POURQUOI ROME A PARLÉ” par le P Angelo Maria GEIGER (un des cinq opposants de départ au P MANELLI) sur son site , avec de longs échanges par blog avec les défenseurs de la congrégation. J’en ai dépouillé une vingtaine de pages, que je tiens à votre disposition dans leur langue originale: le P GEIGER s’affirme personnellement adversaire du subjectivisme religieux et de l’indifférentisme théologique, et ouvert au Vetus Ordo, mais adversaire déterminé des démons théologiques de Mgr GHERARDINI et des analyses historiques de Roberto DE MATTEI, qu’il veut bannir de l’enseignement chez les FI

    • Jean-Paul,

      I did not argue to ban the teaching of Mgr Gherardini or that of Professor de Mattei. I publically rejected their positions, and within my community I objected to the fact that the former superiors had given both Msg. G and Prof. de M. a privileged platform for their ideas in the apostolate and formation of the FI.

      Nor did I ever argue that the door should be shut to further research and clarification concerning the measure of continuity to be attributed to the Council in respect to Tradition. See here:

      http://maryvictrix.com/2012/03/05/traditionalism-and-liturgy/

      Even less did I ever state, suggest or imply that such activity would be scandalous or should be prohibited.

      What I refuted was the claim made by de Mattei that Benedict XVI invited a challenge to the hermeneutic of continuity, a claim that served as a basis for de Mattei’s anticonciliar propaganda, which was not the work of an academic but a change agent and community organizer. See here:

      http://maryvictrix.com/2012/02/14/traditionalist-sleight-of-hand/

      I thus pointed out that de Mattei continually fails to distinguish between the work of academic theologians (and historians) and that of Internet agitators.

      But if you had actually read my work you would know this. See here:

      http://maryvictrix.com/2014/06/30/the-cyrpto-lefebvrist-dodge/

      Please cease from attempting to speak for me. Thank you.

  2. NAVARRO Jean Marc

    Quand au Vatican, ou dans l’église elle – même, se mettront – ils réellement à aimer et servir la Gloire de DIEU et le Salut du monde à l’image du Coeur Sacré de Jésus ? Pourquoi une telle persécution ? Quelle gêne accomplissent les Franciscaines de l’Immaculée ? Laissez faire la Sainte Volonté de DIEU !!! Que ce soit la Soeur Visitatrice ou autre personne de l’église laissez tranquille cette Communauté !!! Cette Soeur visitatrice ou autre individu sont – ils plus grands que le Saint Esprit ??? Pourquoi cette Soeur Visitatrice ou religieux du Vatican, de l’église si corrompue oubliant même qui elle sert, notre Seigneur Jésus Christ, ne s’attaque – t – il pas aux problèmes de la Franc – Maçonnerie dans l’église !!! Que la Sainte Volonté, la Sainte Justice, la Sainte Vérité de DIEU s’accomplisse. Merci mon DIEU. Amen. +++

  3. Voici ce qu’enseigne Dignitatis humanæ:

    « Ce Concile du Vatican déclare que la personne humaine a droit à la liberté religieuse. Cette liberté consiste en ce que tous les hommes doivent être exempts de toute contrainte de la part tant des individus que des groupes sociaux et de quelque pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu’en matière religieuse nul ne soit forcé d’agir contre sa conscience ni empêché d’agir, dans de justes limites, selon sa conscience, en privé comme en public, seul ou associé à d’autres. »

    Cette vérité accessible à la raison a pour corolaire qu’en matière religieuse l’autorité n’a de titre que fondé sur la foi.

    Que l’on veuille bien réfléchir au titre dont disposent les autorités religieuses pour interdire des formules de prières et des rites qui furent explicitement approuvés par l’acte d’édition d’un missel par le pape en personne. De titre, on en trouvera pas.

    C’est pourquoi ceux qui tentent d’interdire l’usage du missel de st Pie V (ou de st Jean XXIII) agissent contre la raison donc contre les droits universels et inamissibles de l’homme dont la liberté religieuse est le pivot. Ils commettent un péché objectif: ils méprisent la dignité de leur prochain, ils désobéissent à Dieu. Ils auront à en répondre au tribunal de Dieu.

  4. Françoise

    Cet acharnement contre la messe traditionnelle, “rétablie” par Benoît XVI, est totalement illégitime, c’est de la dictature. Le Vatican devrait répondre promptement.

  5. quin

    Une question intéressante au vu de cet article : “Dans le collimateur” de qui ?

    Cependant :
    Il ne faut pas oublier que toute décision d’un inférieur, connue de son supérieur, est reportable à celui-là. En d’autres termes, quel que soit l’éventuel sous-fifre qui prends une décision objectivement contraire à l’intérêt de l’église, il ne peut pas être pris comme bouc émissaire :
    Tous et chacun des supérieurs d’un malfaisant sont aussi moralement responsables de ses mauvais offices
    P.S. Il n’y a pas de limite vers le haut à une telle propagation de responsabilité…

    cordialement

  6. MESTRALLET Gian-Paolo

    au modérateur: permettez-moi de corriger le lapsus calami de J-P Mestrallet et de compléter son commentaire inachevé ce matin: Bien sûr, ce ne sont pas “les démons théologiques (sic)” de Mgr GHERARDINI, mais ses démonstrations théologiques que le P GEIGER veut bannir de l’enseignement chez las FI ! Pour lui, en décembre 2005, Benoît XVI aurait certes critiqué l’herméneutique de la “rupture” de V II au profit de l’herméneutique de la continuité (avec les enseignements antérieurs de l’Église), mais il n’aurait pas du tout ouvert à la porte à de quelconques recherches supplémentaires pour clarifier et mesurer cette continuité, car celle-ci serait déjà évidente et prouvée! Donc interdit et scandaleux de s’interroger sur les éventuels manques de clarté des textes de V II, voire sur leurs déviations de l’orthodoxie antérieure, et à plus forte raison, pour R De MATTEI de laisser la FSSPX tirer arguments de ses publications pour affirmer que Rome devrait revenir en arrière sur cinquante ans de magistère “aggiornamenté”! (Même s’il doit bien concéder que Karl RAHNER y a bien constaté des obscurités, il faudrait lui laisser ces observations, en raison de son intelligence exceptionnelle, mais surtout pas s’engager dans ce chemin dangereux pour des esprits ordinaires plus limités, pour des séminaristes, de jeunes religieux ou des tertiaires laics.
    __ En conclusion rien à dire sur les interdictions sine die de célébrer le Vetus Ordo sauf contre-ordre supérieur, puisque “le Pape le veut ainsi”! Même si sur son ordre,toutes les formes canoniques ont été violées. Pas d’état de droit à opposer à la volonté attribuée au Pape par ses collaborateurs!

  7. raoul

    Et revoilà les suites de Vatican 2.Les protestants et la franc maçonnerie ont eu le pouvoir dans l’ Eglise .Plus de messes traditionnelles ,déjà qu’il n’y a pas beaucoup,plus de messes extraordinaires, que des célébrations façon protestant dans laquelle le prêtre au lieu de faire la consécration du pain et du vin face au Saint Tabernacle cela se fait depuis vatican2 face aux fidèles.Donc le prêtre offre aux fidèles ce qui revient à Jésus.Encore des religieux et religieuses qui vont changer de voies: soit le renoncement et la vie civile, soit le changement d’ église, vers la Fraternité Saint Pie X . Nous devons tous prier pour ces religieux et religieuses victimes de leur amour pour Jésus et Marie.

  8. jeannette

    Merci pour la précision, je prie vraiment pour eux pour, qu’ils obéissent malgré cette épreuve injuste, leur obéissance portera du fruit. Pendant combien d’années le st padre pio à été interdit de messe publiques et de confessions? On ne saura qu’au ciel le fruit que cette décision injuste et donc le sacrifice de son obéissance aura porte. Conrage chère congrégation que je ne connaissait pas, si le grappin est contre vous à ce point c’est tout à votre honneur.

  9. kanjo

    et en même temps, on nous annonce un dégel des relations avec la FSSPX.
    Si le but est que toutes les communautés des Franciscain(e)s de l’Immaculée, sauf les brebis galeuses, passent à la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, on n’est pas très loin de l’atteindre, pourtant, ce n’est pas ce qu’elles voulaient à l’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *