Franciscains de l’Immaculée : vers un nouvel Institut ?

Download PDF

La nouvelle de la suspense a divinis de six religieux des Franciscains de l’Immaculée a suscité une légitime émotion en Italie et aussi à l’étranger. Au point de contraindre les actuelles autorités de l’Institut à clarifier les choses sur le site officiel (avec un ton ironique – par exemple : « qui a payé l’avion » des « fuyards » ? – ce qui n’est pas fait pour calmer le jeu).

L'archevêque Ramon Argüelles

L’archevêque Ramon Argüelles

À présent, quelques précisions sur les religieux frappés de suspense. On apprend par le site qu’il s’agit d’un Nigérian et de cinq Philippins. Le lieu d’accueil des Philippins qui veulent quitter leur Institut est également indiqué : c’est le diocèse de Lipa City, à 80 km au sud de Manille, où ils ont trouvé « des complicités », dit le site officiel. L’archevêque actuel, Mgr Ramon Argüelles, a été auxiliaire de Manille et évêque aux Armées avant d’occuper ce poste. On imagine qu’il n’a pas accueilli ces Pères prétendument « en fuite » à la légère. Par ailleurs, la communication officielle a le mérite de manifester une vérité que les autorités actuelles n’avaient jamais admise jusqu’à présent : la ligne exigée par le P. Volpi, le commissaire imposé par la Congrégation des Religieux, cause de plus en plus de trouble dans l’Institut. Au point qu’au Nigéria, s’est déclaré un véritable soulèvement contre les nouveaux supérieurs qui ont été imposés. D’où la suspense tombée sur l’un des Pères, qui serait l’âme de la révolte. Mais le blogue Riscossa Cristiana, fort bien informé, n’a pas tardé à répondre : le malheureux Père était absent du couvent au moment de la « mutinerie ».

En tout cas, le site officiel avoue concrètement, noir sur blanc, que les procédures n’ont pas été respectées. L’auteur de l’article (le P. Alfonso Bruno, secrétaire général) ne parle dans le cas du Nigéria que d’une seule monition – il en faut deux avant de fulminer une peine ecclésiastique –, monition qui n’est même pas parvenue à l’intéressé (peut-être de son fait, mais cela reste à prouver). Dans le cas des Philippines, l’article admet que les Pères ont reçu les deux monitions et la signification de la peine dans le même temps (sous prétexte qu’on ne savait pas où ils se trouvaient). Bref, ces prises de sanctions sentent l’amateurisme et l’énervement d’autorités dépassées par la situation.

Mais l’information la plus intéressante donnée par le site officiel des Franciscains de l’Immaculée est celle-ci : une « association publique de fidèles », premier stade de l’érection d’un nouvel Institut, a été érigée [dans l’archidiocèse de Lipa] le 28 juin 2014. On apprend ainsi, que grâce à un évêque serein (dont on sait par ailleurs qu’il a donné un celebret – une autorisation de célébrer – aux cinq religieux persécutés), les Franciscains de l’Immaculée selon l’esprit du P. Stefano Manelli vont pouvoir renaître de leurs cendres, quitte à prendre un autre nom (comme en France, les refondateurs des Pères de Saint-Vincent de Paul sont devenus les Oblats de Saint-Vincent de Paul). Voilà donc enfin une bonne nouvelle au sein de cet immense gâchis.

20 comments

  1. Nostradamus

    Voilà quiest bien.
    Pour une fois que l’on a des religieux qui croient vraiment en la parole du Christ et la mettent en pratique sans se soucier de “plaire au monde”, ce serait désespérant qu’ils se taisent ou s’enterrent.

  2. Jean-François BERTHOU

    Bonjour,
    “Les refondateurs des pères de Saint Vincent de Paul sont devenus les Oblats de SVP” ?
    Qu’ont ils refondé exactement ? Sont ils plus tradis que les autres ? Là franchement la comparaison ne fonctionne vraiment pas à moins que vous n’en sachiez beaucoup plus que moi.
    Cordialement
    JFB

  3. Shimon

    Sont-ils “en fuite” ou “chassés comme des malpropres” car non conformes à la “ligne du parti” définie arbitrairement par Volpi soutenu par tous les relativistes consensuels?

  4. de la Croix Guy

    Enfin une réaction à ces ultimatums rageurs d’un pape furieux contre les ordres religieux qui dénoncent les hérésies contenues dans les 16 documents du Concile Vatican 2… car ce n’est que cela ses coups de colère sans aucune justification contre les défenseurs de l’avant concile vatican 2… .
    Pour ceux qui ne le savent pas , Les Franciscains de l’Immaculée est le seul ordre religieux important (fondé par Maximilien Kolbe pour combattre la franc-maçonnerie … ) qui a réagi positivement contre ce lamentable concile en organisant il y’a 3 ans déjà un colloque avec d”éminents clercs de l’Eglise , dont Mgr Schneider évêque de Caraganda qui vient de publier un livre sur la communion , Mgr Bruno Gherardini au service du St -Siège depuis 1960 , notamment comme professeur d’ecclésiologie erg d’oecuménisme à l’Université pontificale du Latranj usqu’en 1995…Ce colloque a superbement été ignoré par le Vatican mais pas par le cardinal Bergoglio à l’époque….

    Et cela lui reste en travers de la gorge…

    Prions pour obtenir un vrai immense miracle… celui de retrouver un vrai Pape catholique.

    • Shimon

      Les “périphéries” centrifuges, c’est bien de s’en préoccuper, mais sans oublier ou nier le “centre”, qui est centre de gravité, et les forces centripètes, sans lequel les “périphéries” n’existeraient simplement pas.

    • toto

      Exact, et vous pouvez ajouter la sortie fin septembre du livre “Vatican 2: un concile pastoral” par le FI Serafino Lanzeta, théologien, en charge de la paroisse des Ogni Santi à Florence. Livre très critique sur certains aspects du concile, comme ceux de Mgr Gherardini ou Roberto de Mattei.
      A l’occasion de la sortie du livre, une association italienne avait demandé que le P Serafino dise la messe traditionnelle à San Michele et Caetano (église accordée à l’ICRSP). Le cardinal Betori a refusé. La messe ne pouvait être dite qu’en privé, “autrement cela aurait été une approbation du contenu du livre”. Vatican 2 est bien un concile dogmatique, pour les “dogmes” des modernistes. Intouchable, non-critiquable, comme le Coran.
      La messe n’est qu’un vulgaire prétexte, et une punition. C’est la défense par les franciscains de l’orthodoxie doctrinale qui est visée.
      Un blog espagnol titre: “los zorros se ponen nerviosos” Les renards s’énervent (ou perdent les pédales).

    • toto

      Et j’oubliais
      Le P Lanzeta s’est permis de critiquer le livre du Card. Kasper “Misericordia. Concetto fondamentale del Vangelo – Chiave della vita”. dans un article mi-septembre.
      Kasper l’intouchable. Crime de lèse-Kasper! Kasper qui se permet d’insulter les cardinaux qui ont écrit un livre réfutant son “idée géniale”, avant de l’avoir lu. Petit dictateur.
      http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1350873

  5. Vendome

    Nous vivons sur tous les plans (religieux, politique ou sociaux) une période abominable où:
    – tout ce qui est réalisable et réalisé n’est pas convenable,
    – où tout ce qui est convenable n’est pas réalisable.

  6. luc perrin

    Quel “signe des temps” vraiment surnaturel si les Franciscains de l’Immaculée pouvaient refleurir à partir des Philippines (Asie) et du Nigeria (Afrique), laissant le sépulcre européen au Kommissar éradicateur et aux kaspérites fossoyeurs de la foi et de l’Église. Le XXIe siècle catholique s’épanouit dans ces deux continents.

    Le Synode européo-kaspéro-nombriliste, une vraie régression à 1968-1972, ne sera sauvé et ramené sur le chemin de Damas proprement que par nos frères des autres continents, spécialement en Afrique et Asie où la foi demeure largement sauve de la gangrène libérale, ce cancer de l’âme. Souhaitons aussi que les Nord-Américains, moins atteints par le mal, fassent preuve de courage et de liberté “créative”, selon les propres conseils du pape François, et qu’une large majorité repousse la tentation d’auto-démolition de l’Église déjà bien analysée par Paul VI dans la rude période 1968-1972. Dans sa célèbre homélie sur les “fumées de Satan” ayant infiltré l’Église elle-même, le futur Bienheureux Paul VI ajoutait et ces paroles semblent écrites pour aujourd’hui :

    “Paul VI ajoute, par conséquent, que les fidèles qui sont appelés à la filiation de Dieu, à la participation au Corps mystique du Christ, et sont animés par l’Esprit Saint, et faits temple de la présence de Dieu, doivent exercer ce dialogue, cet échange, cette conversation avec Dieu dans la religion, dans le culte liturgique, dans le culte privé, et étendre le sens du sacré aussi aux actions profanes. «Que vous mangiez ou buviez – dit saint Paul – faites-le pour la gloire de Dieu». Et il le dit à plusieurs reprises dans ses lettres, comme pour revendiquer pour le chrétien la capacité de fonder quelque chose de nouveau, d’éclairer, de sanctifier, même les choses temporelles, externes, transitoires, profanes.

    Nous sommes invités à donner au peuple de Dieu, qui s’appelle Eglise, un sens vraiment sacré. Et nous nous sentons la nécessité de contenir la vague de profane, de sécularisation qui monte et qui veut confondre et recouvrir le sens religieux dans le secret du cœur, dans la vie privée ou même dans les affirmations de la vie extérieure. Il y a une tendance aujourd’hui à dire qu’il n’y a pas lieu de distinguer un homme d’une autre, qu’il n’y a rien qui puisse faire cette distinction. Et même, on tend à rendre à l’homme son authenticité, son ‘être’ comme tout le monde. Mais l’Église, et aujourd’hui Saint Pierre, rappelant le peuple chrétien à la conscience de soi, lui disent qu’il est le peuple élu, distincts, «acquis» par le Christ, un peuple qui devrait avoir une relation spéciale avec Dieu, un sacerdoce avec Dieu. Cette sacralisation de la vie ne doit pas être aujourd’hui effacée, expulsée de la coutume et de la réalité de tous les jours, presque comme si elle ne devrait plus y figurer.” (résumé italien officiel traduit par le site Benoît-et-moi)

    Saint Maximilien Kolbe ora pro nobis
    Saint Célestin V ora pro nobis

    • toto

      J’ai déjà eu l’occasion de l’écrire: Paul VI , pompier pyromane. Il met le feu et il s’étonne qu’il y ait de la fumée?
      Et on va canoniser un des principaux responsables de la crise de l’Eglise? Oui, un saint de l’église conciliaire, qui n’est pas l’Eglise du Christ.

  7. MESTRALLET Gian-Paolo

    Grâce à Mgr Castet, évêque de Luçon, les “Oblats de St Vincent de Paul” (principalement) français et favorables à une doctrine “classique” sans rupture avec la Tradition, ont pu s’installer à proximité de leur protecteur pour y développer leurs apostolats et notamment les patronages de garçons qui sont leur spécialité. Tandis que leurs anciens confrères, menés par quelques canadiens de tendance beaucoup plus “liberal” ont conservé le séminaire d’Érigné (49) et celles des implantations françaises qu’ils n’ont pas dû fermer, faute d’un effectif suffisant. Déjà dans les premières années du XXème siècle, les FSV s’étaient séparés d’un brillant religieux, accusé de tendances modernistes, et qui a créé les “Fils de la Charité”, plus aggiornamentés et qui existent toujours.

    • Jean-François BERTHOU

      Certes les oblats sont “favorables à une doctrine « classique » sans rupture avec la Tradition” comme vous dites, quoiqu’attachés à la nouvelle messe…, mais ni plus ni moins que leurs anciens confrères qui ne sont pas “menés” comme vous dites par des canadiens (qui eux sont, pour la plupart, des modernistes en effet, sans compter les sud-américains) mais par un supérieur Général qui était français (au moment de la scission) et depuis peu par un africain.
      Ils ont du en effet abandonner des maisons faute d’effectifs du fait de cette scission ridicule et les “confier” pour l’une d’entre elle au Chemin Neuf qui n’est pas une oeuvre tradi que je sache. Beau résultat !

  8. Emmanuel

    Voici le sobriquet du commissaire Volpi : Fouquet-Volpi, et celui de Kasper : Kasper le vampire ( il existe aussi un film dans lequel évolue un fantôme prénommé “Kasper”).
    A bon lecteur vaticanesque…..

  9. Pingback: La disinformazione sui Frati Francescani dell’Immacolata si diffonde nel mondo francofono « La verità sul Commissariamento dei Frati Francescani dell'Immacolata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *