Pas de véritable réforme de l’Eglise sans conversion personnelle

Download PDF

Dans son discours à l’audience de mercredi, le Pape a évoqué la figure de saint Robert Bellarmin, grand théologien de la Contre-Réforme et il noius rappelle à cette occasion qu’aucune réforme de l’Eglise ne se passera de notre propre réforme intérieure. Commençons donc par être des saints!

“Robert Bellarmin appelle clergé et fidèles à une sérieuse réforme de vie personnelle, à l’enseigne de l’Ecriture et des saints… Lui même, par son exemple de vie, enseigna qu’il ne saurait y avoir de véritable réforme de l’Eglise sans réforme personnelle et conversion du coeur.”

2 comments

  1. Melmiesse Gilbert

    on récite le “je confesse à Dieu ” à chaque messe, mais sans vraiment en mesurer le sens
    c’est une vraie prise de conscience qui vient et des modèles de saints à prendre pour référence

  2. Kris Vancauwenberghe

    Saint Robert Bellarmin est un géant, connu du clergé mais trop méconnu des laïcs. Merci au pape pour ce rappel.
    Je pense aux échanges très vifs qui ont parfois lieu sur ce site. “Pas de véritable réforme de l’Eglise sans conversion personnelle”, c’est très vrai, et le cardinal Bellarmin a puisé dans la vie intérieure son inépuisable énergie pour mettre en oeuvre la réforme de l’Eglise après le concile de Trente. Tout est venu de sa vie spirituelle intérieure.
    Traditionnellement, une réforme n’est pas un changement pour le plaisir du changement mais une purification, un filtrage des éléments mondains. Soit tout le contraire de ce qui s’est passé après Vatican II. Contrairement à ce qu’écrivent ici certains participants aux débats, il est donc abusif de demander aux catholiques de ne pas élever la voix contre le délitement de l’Eglise (dû à une invasion massive d’esprit profane) sous prétexte qu’une conversion intérieure est nécessaire. L’un n’empêche pas l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *