Saint Thomas d’Aquin reste le plus grand maître en théologie

Download PDF


Au cours de l’audience d’hier, Benoît XVI a longuement parlé de la belle et imposante figure de saint Thomas
d’Aquin, le donnant aux fidèles (et tout spécialement à ceux qui font profession d’approfondir la Révélation) en maître doctrinal:

“Je voudrais aujourd’hui parler de celui que l’Eglise appelle
le 
Doctor communis
c’est-à-dire saint Thomas d’Aquin. Mon vénéré prédécesseur, le Pape Jean-Paul II,
dans son encyclique
Fides et ratio, a rappelé que saint Thomas « a toujours été proposé à juste titre par l’Eglise comme un maître de pensée et le modèle d’une
façon correcte de faire de la théologie » (n. 43). Il n’est donc pas surprenant que, après saint Augustin, parmi les écrivains ecclésiastiques mentionnés dans
le 
Catéchisme de l’Eglise catholique, saint Thomas soit cité plus que tout autre, pas moins de soixante et une fois ! Il a également été
appelé 
Doctor Angelicus, sans doute en raison de ses vertus,
en particulier le caractère sublime de sa pensée et la pureté de sa vie.”

On notera en particulier le titre traditionnel de docteur commun, qui signifie
bien que saint Thomas n’est pas l’auteur d’une théologie parmi d’autres, mais le meilleur oracle de la théologie de l’Eglise. Je crois que c’est l’abbé Berto qui disait joliment que, quand
l’Eglise philosophait, elle “thomistisait”…


Source: Zenit