Une information du cardinal Castrillon Hoyos

Download PDF

Dans son désormais fameux entretien avec le quotidien allemand Suddeutsche Zeitung, le cardinal Castrillon Hoyos, a
remis les points sur les i à propos de la nouvelle attaque médiatique en provenance de Suède sur les déclarations de Mgr Williamson (mais surtout sur la volonté réconciliatrice de Benoît XVI) (voir
notre article annonçant cette attaque
ici).

Mais un point n’a pas été souvent relevé par les médias. Le cardinal a déclaré ceci, qui constitue tout de même une information utile à la veille du début des conversations doctrinales entre Rome
et la Fraternité saint Pie X:

“En 2001, au cours d’un consistoire présidé par le Saint-Père, tous les cardinaux présents se sont prononcés en faveur du processus pour l’entrée des lefebvristes dans la communion de l’Eglise.
Dans la présentation du consistoire, en se fondant sur une note de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, on a souligné les difficultés relatives au texte de certains documents et surtout de
certaines interprétations du Concile. Les difficultés majeures portaient sur la liberté religieuse et l’oecuménisme.”

Les points conflictuels ne sont pas vraiment une nouveauté.

Ce qui l’est, c’est que tous les cardinaux (tous!) aient soutenu le processus, avant même l’accession de Benoît XVI au souverain pontificat.

Voilà qui est de bon augure pour les conversations à venir…