Delanoë insulte les chrétiens qui défendent Notre-Seigneur insulté à Paris

Download PDF

Les lecteurs de Riposte catholique suivent sans doute, jour par jour, sinon heure par heure, notre protestation pacifique contre la pièce de théâtre scatologique intitulée pompeusement “Sur le concept du visage du Fils de Dieu”.

Si vous voulez voir autre chose que les insultes de la “grosse presse”, contre les soi-disant “fondamentalistes chrétiens”, je vous conseille de lire les articles de mon confrère Daniel Hamiche sur l’Observatoire de la christianophobie, blogue de notre réseau Riposte catholique.

En complément de ses compte-rendus, je vous suggère cette réaction scandaleuse du funeste Delanoë, que je viens de lire sur le Salon beige:

Depuis une semaine, chaque soir, des militants fanatisés tentent d’empêcher la tenue du spectacle de Romeo Castellucci, « Sur le concept du visage du fils de Dieu », au Théâtre de la Ville. Je tiens à exprimer ma consternation et mon inquiétude face à ces faits inacceptables qui se reproduisent chaque soir et devant la manifestation prévue demain par les groupements qui en sont à l’origine. […]Elle prendra de toute évidence fin par une nouvelle confrontation entre le public et les manifestants place du Châtelet, pouvant donner lieu, encore une fois, à des dérives, des dérapages, voire à des violences. Nous ne pouvons tolérer au coeur de Paris, ville qui promeut à travers le monde les valeurs humanistes de liberté et de démocratie, de telles expressions d’intégrisme et d’intolérance.[…] A Paris comme ailleurs, nous défendrons toujours, ensemble, la liberté de création et d’expression, valeurs suprêmes de notre République et condition de notre vivre ensemble.

Et Michel Janva ajoute laconiquement – mais cela en dit long sur la gangrène des esprits dans l’ancienne Fille aînée de l’Eglise – ce qu’avait dit le même Delanoë à propos des caricatures de Mahomet:

Dans une lettre à Dalil Boubakeur rendue publique jeudi, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, dit se sentir « proche » des musulmans qui ont ressenti la caricature du prophète Mahomet « comme une profanation ». « Aucun amalgame ne peut être toléré, ni même suggéré entre une grande religion porteuse d’une part de l’universel et les quelques fanatiques qui sèment la barbarie en son nom », écrit Bertrand Delanoë, en appelant « chacun des acteurs de cette affaire, les musulmans et les journalistes, à l’apaisement ».

3 comments

  1. Pierre de Vacquerie

    Et le même Delanoë organise une réception pour fêter la fin du Ramadan. Ce personnage est vraiment abject. Quand les Parisiens comprendront-il et infligeront-ils une déconvenue électoral à ce Maire si peu paternel?

  2. Jose Vidal Floriach

    C’est vraiment epouvantable ce monsieur qui est le maire de Paris. Peût être il essaye de faire une protestation contre le Bon Dieu, il saura pourquoi.
    Un type comme ça ne mérite aucune responsabilité publique.

  3. Astrid Aliénor

    Je trouve scandaleux les propos du Maire de Paris. Les paroles de Monseigneur Le Cardinal André Vingt-Trois choquent ma sensibilité de pratique Catholique. Je ne vois pas ce qu’il y a de fondamentaliste dans la réaction somme toute naturelle de la part des indignés Catholiques. Ce sont des Chrétiens respectueux de leur Foi qui expriment leur réprobation face au non-respect du sacré et au blasphème de leur religion par un artiste scatologique Romeo Castellucci qui pérore avec son œuvre de défection sur Dieu, qui reste un cloaque insondable, une bouche d’égout, la caricature grotesque théâtrale par définition. Je trouve au contraire qu’il y a des Catholiques courageux pour demander que l’on respecte leur pratique religieuse. Et puis si Roméo Castellucci déteste le Christ, qu’il s’intéresse à déféquer sur une autre cible qui ne portera pas à conséquence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *