La franc-maçonnerie et l’euthanasie

Download PDF

Si vous avez déjà essayé de dire que la franc-maçonnerie était pour quelque chose dans la préparation des lois “sociétales”, comme on dit aujourd’hui (pour désigner les lois sur l’avortement, sur l’euthanisie, sur le “mariage” homosexuel…), vous aurez sans doute remarqué comme moi que l’on vous regarde avec l’oeil légèrement suspicieux que l’on doit avoir si on croise un homme avec un entonoir sur la tête à proximité de l’hôpital Sainte-Anne!
Eh bien, un hebdomadaire qui n’a pas la réputation d’être spécialement “conspirationniste”, ni d’ailleurs spécialement anti-maçonnique, “Le Nouvel Observateur”, vient d’évoquer le rôle de la franc-maçonnerie dans la préparation des textes sur l’euthanasie qui ont été (grâce à Dieu et à notre mobilisation à tous!) rejetés par le sénat.
Le président de la Fraternelle parlementaire, Bernard Saugey, sénateur de l’Isère, ne s’en est d’ailleurs pas caché (même s’il a “noyé le pouisson” dans la fameuse “liberté de conscience”):

“C’est évidemment un thème sur lequel nous avons travaillé sans esprit partisan. Nous laissons d’ailleurs à nos camarades une totale liberté de vote.”

Revendiquant 160 parlementaires dans sa Fraternelle, Saugey a même ajouté:

“C’est une force dont on ne sert pas assez! “

Qu’est-ce que ce serait si on s’en servait davantage!

3 comments

  1. Guy de la Croix

    C’est bien normal car les élections approchent et les élus sont aux aguets pour conserver leur place à tout prix ( au sens propre du terme ) et ceux qui sont en place ont bien flairé que les champions de la promotion de l’avortement, euthanasie et autres malfaisances promues par l’Etat sont en perte de vitesse par la déferlante des catholiques qui se réveillent enfin , pas étonnant qu’un ministre franc-maçon en t^rte et Fillon qui suit comme un petit chien se sont vite prononcés contre la loi sur l’euthanasie…

  2. Rosalie

    Ceci a été spécialement remarqué en Belgique avec l’arrivée en 1999 du gouvernement de coalition libéral/socialiste/écolo.
    Ce gouvernement, dont plusieurs membres étaient des francs maçons notoires, ce qui fut d’ailleurs confirmé à l’époque par les médias qui en citèrent les noms et le nombre (je ne puis de mémoire les nommer à mon tour), se dépêcha de voter à la chaîne toutes les lois qui firent de la Belgique un pays de pointe par ses lois permissives en matière de moralité et de destruction de la famille.
    Etant Belge, je m’en souviens très bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *