Le pape invite le Président chinois au Vatican

Download PDF

Églises d’Asie, l’agence d’information des Missions étrangères de Paris, vient de mettre en ligne une information de grand intérêt : selon le site argentin Infobae, le pape François a invité, par lettre, le Président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, à se rendre au Vatican. Voici un extrait de la dépêche d’Églises d’Asie.

« Le site argentin en question, Infobae, indique que, lors d’une rencontre le 3 septembre dernier à la Maison Sainte-Marthe, lieu de résidence du Saint-Père au Vatican, le pape François s’est longuement entretenu avec deux émissaires argentins. L’entretien s’est déroulé en présence du secrétaire d’Etat, le cardinal Pietro Parolin, et du secrétaire pour les relations avec les Etats, Mgr Dominique Mamberti. Toujours selon le site d’information, le pape a remis aux deux émissaires argentins une lettre signée de sa main, une lettre officielle cachetée à la cire, à charge pour les deux hommes de la remettre en main propre aux plus hautes autorités chinoises – ce qui a été fait trois jours plus tard par les deux émissaires qui ont remis la lettre à un proche collaborateur du président chinois. Les deux émissaires en question sont Ricardo Romano, présenté comme membre du péronisme, mouvement politique majeur de la scène politique argentine, et José Luján, présenté comme « représentant » de l’Académie chinoise des sciences auprès du Mercosur, l’Académie des Sciences étant une institution centrale placée directement sous la supervision du gouvernement chinois. Une photo atteste de la réalité de la rencontre du 3 septembre à Sainte-Marthe. Si le contenu de la lettre n’est pas connu, Ricardo Romano a confié à Infobae qu’au cours de la discussion, avait été souligné la nécessité pour le Saint-Siège d’établir des relations avec Pékin « de manière à contribuer à la marche des affaires d’un monde multipolaire, à garantir le plus haut degré de gouvernance [des affaires mondiales] et à contribuer à l’émergence d’une société planétaire fraternelle où l’équité sociale soit plus grande ». Toujours selon la même source, le pape François a déclaré : « Je suis un médecin généraliste. J’ai dit que je souhaitais me rendre en Chine [populaire] mais, pour tout ce qui touche à l’Asie, c’est le cardinal Parolin qui est le chirurgien », allusion sans doute à la longue expérience du secrétaire d’Etat dans la gestion des dossiers asiatiques, chinois et vietnamien en particulier. »

Sur la photo (de gauche à droite) : Mgr Pietro Parolin, secrétaire d’État, José Luján, le pape François, Ricardo Romano, une personne non identifiée, et Mgr Dominique Mamberti.

Sur la photo (de gauche à droite) : Mgr Pietro Parolin, secrétaire d’État, José Luján, le pape François, Ricardo Romano, une personne non identifiée, et Mgr Dominique Mamberti.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *