Les institutions européennes toujours plus anti-chrétiennes

Download PDF

 

Les Grecs n’ont décidément pas de chance avec l’Europe en ce moment!

Après leurs déboires financiers et les remèdes “musclés” qui leur sont imposés, voici que la Cour européenne des
droits de l’homme les “épingle”.

Motif: la prestation de serment sur l’Evangile, que les Grecs pratiquent depuis des temps immémoriaux dans
certaines grandes occasions (comme le témoignage devant un tribunal), serait attentatoire à la liberté de conscience.

Précisons que les personnes qui, pour des raisons religieuses, ne souhaitent pas prêter serment de la sorte en
sont exemptées. On voit à quel point il y a péril pour la dignité humaine!

On pourrait peut-être aussi se dire qu’après tout, il y a bien des tortures pires que la prestation de serment sur
l’Evangile, y compris en Europe. De malins esprits pourraient même se dire que certaines tortures sont devenues des droits de l’homme par la vertu des déclarations de la Cour européenne des
droits de l’homme et de ses semblables (comme le “droit” à l’avortement qui, toujours au nom de la dignité humaine, autorise, que dis-je? bénit et encourage le meurtre des innocents à naître dans
le sein de leur mère, le tout dans des conditions atroces qui n’ont pas l’air de traumatiser beaucoup les doctes juges de la CEDH…).

En tout cas, il faut donc, toutes affaires cessantes, que la Grèce respecte enfin les “droits de l’homme” et
qu’elle cesse cette odieuse coercition sur les frêles consciences de ses ressortissants.

A défaut, je demande des sanctions exemplaires. Nous pourrions commencer par un petit bombardement pour leur
apprendre les beautés des “droits de l’homme” nouvelle formule.

Et, pendant qu’on y est, on pourrait aussi bombarder les Etats-Unis, qui oblige, avec une désinvolture vraiment
écoeurante, leurs présidents à prêter serment sur la Bible!!!

 

Source: AFP – La Croix