Regard chrétien sur l’immigration… en oubliant tout le reste?

Download PDF

Notrte confrère Frédéric Mounier, envoyé de “La Croix” à Rome, écrit à propos de la visite de Nicolas Sarkozy:

“La mise en avant des racines chrétiennes de la France, si elle consonne indubitablement avec les convictions de Benoît XVI, de même que l’affichage des signes extérieurs de catholicité, ne suffisent pas à garantir la mise en œuvre des principes constants de la doctrine sociale catholique, rappelés par le cardinal Tauran, dans sa méditation lue devant le président : «En pensant à aujourd’hui et à demain, nous demandons à Dieu, pour le peuple de France et ses dirigeants, courage et persévérance afin que chacun à sa place considère ce qu’il peut accomplir, seul et avec d’autres, au service de son prochain : pour le respect absolu de la vie, la justice, l’emploi, l’éducation, la santé, l’environnement, la sécurité, l’accueil des persécutés et des immigrés, la vérité de l’information, la paix chez eux et dans le monde». « Blaise Pascal l’a dit autrement, a poursuivi le cardinal : « Le propre de la puissance est de protéger » ! »
En écho, une heure plus tard, lors du déjeuner à la Villa Bonaparte, ambassade de France près le Saint-Siège, Nicolas Sarkozy lui répondait : « Lutter contre l’immigration illégale qui produit tant de détresse et de drames, qui prive les pays les plus pauvres de leurs forces vives, c’est un impératif moral ! »”

Tout l’enjeu, dans ces débats pour un regard chrétien sur l’immigration, c’est effectivement l’ordre de priorité entre les différents points fondamentaux de la doctrine sociale (le bien commun, le devoir d’hospitalité, le respect de la dignité de la personne humaine, le devoir de l’Etat de faire appliquer les lois et de protéger les plus faibles…).
Mais ce que frappe, dans cet article, c’est qu’il semble que l’immigration soit le seul sujet auquel s’intéresse la doctrine sociale de l’Eglise. Or, s’il est douteux que Nicolas Sarkozy soit réellement en faute du point de vue de la morale chrétienne sur les questions d’immigration, il est certain que, sur beaucoup d’autres points, la politique de l’actuelle majorité laisse singulièrement à désirer. Personnellement, je trouve que l’article de Michel Janva sur les fameux “points non négociables” est autrement plus accablant…

2 comments

  1. matthieu

    NS est en faute dans le dossier immigration,faut-il le souligner,sa démarche n’est pas chrétienne mais lui-même,chanoine de Latran n’est pas chrétien mais de religion judaïque et le cardinal Tauran dit vrai.NS a été condamné dans ce dossier immigration parnotre Saint-Père.
    Il existe une sensibilité chrétienne qui ne peut s’accommoder des persécutions;les Roms ont été massacrés par AH,un demi-million,
    cela s’appelle la samudaripen,on ne va pas à nouveau les stigmatiser;cette stigmatisation est d’autant plus surprenante qu’elle est l’oeuvre du fils d’un immigré juif hongrois qui devrait plus que tout autre être attentif à l’étranger et à sa misère!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *