Synode : le pape dénonce les tentations “traditionalistes” et “progressistes”

Download PDF

Dans un discours qualifié de « percutant » par News.va, le réseau d’information officiel du Saint-Siège, et prononcé hier lors de la clôture des travaux du synode extraordinaire sur le famille, le pape François a notamment fustigé les « traditionalistes » et les « progressistes » qui se sont exprimés et affrontés lors des débats entre les Pères synodaux. Parmi les cinq « tentations » que le pape dit avoir discernées dans les échanges synodaux, les deux premières seraient les suivantes. Première : « La tentation du raidissement hostile, c’est-à-dire de vouloir s’enfermer dans la lettre (…), à l’intérieur de la loi, dans la certitude de ce que nous connaissons et non de ce que devons encore apprendre et atteindre. Du temps de Jésus, c’est la tentation des zélotes, des scrupuleux, des empressés et aujourd’hui de ceux qu’on appelle aujourd’hui des “traditionalistes” ou aussi des “intellectualistes” ». Deuxième : « La tentation d’un angélisme destructeur, qui au nom d’une miséricorde traîtresse met un pansement sur les blessures sans d’abord les soigner, qui traite les symptômes et non les causes et les racines. C’est la tentation des timorés, et aussi de ceux qu’on nomme les progressistes et les libéraux ». On trouvera les trois autres « tentations » discernées par le pape ici.

24 comments

  1. brandenburg

    La position du Pape serait mieux équilibrée s’il ne condamnait pas l’intellectualisme:qu’y a-t-il de pire qu’une foi sans intelligence?On le voit aujourd’hui dans l’Islam!Saint Augustin:”credo ut intellegere,intellego ut credere”;Saint Thomas d’Aquin:”avoir la foi sans l”intelligence,c’est avoir la vérité dans une tete vide”.Or le drame des temps modernes,ce n’est pas le manque de foi-nos contemporains sont préts à croire n’importe quoi et n’importe qui-mais le mépris de l’intelligence au profit des “idées” en général idiotes et les “sentiments” qui durent ce que durent les roses:résultat ,règne de l’opinion que Platon avait déja stigmatisée et que Sophocle avait prévu avant lui:”la puissance de l’opinion est plus forte que la vérité”.Conséquence,Athènes est morte et nous aussi nous mourrons d’idées extravagantes qui se terminent par des fleuves de sang!

  2. Otto

    Sauf que la vérité n’est pas quelque part au mi-chemin entre ce qu’il appelle “modernisme” et “traditionalisme”. Et le “Dieu des surprises” ne se cache certainement pas dans les pressure groups gauchistes, et les “surprises”, qui sont contraires à l’enseignement de l’église, ne viennent surement pas de Dieu.
    Le pape ne prend pas une position claire dans cette discussion cruciale.
    Mais il prend position par son choix d’hommes qu’il met aux positions décisives.
    Je suis inquiet.

    Voici les remarques de Fr. Z.:
    http://wdtprs.com/blog/2014/10/pope-francis-final-address-to-the-synod-as-it-closes/

  3. alex

    A nouveau la réponse de PIE XII à l’église conciliaire et à la toute-puissante opinion de françois 1er ,
    c’est la meme riposte qu’aujourd’hui et demain:

    Page 8 :
    Beaucoup peut-être, en s’éloignant de la doctrine du Christ, n’eurent pas pleinement
    conscience d’être induits en erreur par le mirage de phrases brillantes, qui célébraient ce
    détachement comme une libération du servage dans lequel ils auraient été auparavant
    retenus ; ils ne prévoyaient pas davantage les amères conséquences de ce triste échange
    entre la vérité qui délivre et l’erreur qui asservit ; et ils ne pensaient pas qu’en renonçant
    à la loi infiniment sage et paternelle de Dieu et à l’unifiante et élevante doctrine d’amour
    du Christ, ils se livraient à l’arbitraire d’une pauvre et changeante sagesse humaine : ils
    parlèrent de progrès alors qu’ils reculaient ; d’élévation alors qu’ils se dégradaient ;
    d’ascension vers la maturité, alors qu’ils tombaient dans l’esclavage ; ils ne percevaient
    pas l’inanité de tout effort humain tendant à remplacer la loi du Christ par quelque autre
    chose qui l’égale : ils se perdirent dans la vanité de leurs pensées. (Rom., I, 21.).

    Summi pontificatus-1939: c’est la Vérité.

  4. de la Croix Guy

    Cette fois c’est clair pour tous les catholiques restés fidèles à la Ste Eglise Catholique , il n’y plus à hésiter , ( avec l’approbation du Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi , le cardinal Muller , second autorité après celle du pape ( le vrai … ) de condamner non seulement les propos carrément hérétiques et contraires à l’enseignement du Christ, déclarés publiquement par le pape Bergoglio , mais aussi les faits du véritable complot qu’il organise dans ce synode depuis son origine, en distilant ses idées personnelles pour promouvoir désespérément l’esprit du concile vatcan 2…et de suivre le monde plutôt que le Christ…

  5. Robert

    Ce discours du pape François est extrêmement éclairant, caron y voit apparaître en toute évidence la faille radicale qui entâche sa manière d’aborder les débats, à savoir qu’il ignore superbement cet élément essentiel qui doit guider, en synergie avec la foi, notre conduite et nos discussions avec autrui, à savoir la raison, cette loi naturelle de l’intelligence que dieu déposa en chaque homme. Car c’est à elle qu’il faut faire appel, en même temps qu’à l’écoute de la Parole, pour discerner ce qui est juste, et non pas en se demandant si c’est traditionaliste ou progressiste de penser telle ou telle chose. Pour cliver, il ‘y a rien de tel que de se cataloguer les uns les autres traditionalistes ou progressistes . Pour débattre, au sein de sa conscience ou avec autrui, il n’y a pas d’autre moyen honnête que celui de réfléchir avec droiture, en foi et en raison.

    Toute autre manière d’aborder les choses est, si l’on y regarde bien, non pertinente et malhonnête. Et dans le cas où on exerce un pouvoir, elle est en même temps violente et tyrannique.

    Ce mépris de la raison de la part du pape François, dont l’évidence découle de ce qui précède, apparaît subsidiairement dans un autre indice,à savoir sa critique de l’intellectualisme. Le pape joue d’ailleurs là sur les mots en même temps qu’il révèle sans s’en rendre compte son mépris de la raison. Car c’est évident qu’il faut condamner l’intellectualisme mal placé, c’est à dire dévoyé en ce qu’il ignore le bon sens qui rejoint en définitive la raison.a raison. Mais par contre, il faut respecter infiniment l’intelligence,.L’intelligence, en fait, le gêne, car elle permet de développer des argumentations rigoureuses auxquelles il est impossible de répondre de manière rigoureuse et raisonnable autrement qu’en reconnaissant finalement que c’est l’autre qui est dans le vrai…. Mais cela, le pape François ne le veut pas, car il est sûr de sa vérité sans pour autant être capable de la soumettre à la vérification d’un exament rigourteux et honnête. Il veut éluder cet examen rigoureux et honnête.En cela, par exemple, le cardinal Muller, qui argumente avec précision et honnêteté, le gêne, et il le traite donc d’intellectualiste, en même temps que de traditionaliste.

    Ainsi, le débat qui est lancé dans le cadre de ce synode, c’est finalement, ultimement, le grand combat entre la reconnaissance ou la défiance par rapport à la raison. A cet égard, ce synode est une chance, car il y a là un abcès à percer. Ce refus de la raison, sans laquelle il n’y a pas de foi qui tienne, mais seulement arbitraire et tyrannie, a fait son entrée dans l’Eglise,jusqu’à ses niveaux les plus élevés. C’et un abcès gravissime à percer, car il faut se débarrasser de cette lèpre qui anéantit tout . Que toutes les personnes droites et généreuses se lèvent avec courage et détermination. Nous avons un an pour faire prévaloir la droiture.

    • brandenburg

      Tout-à-fait d’acord!Retour donc à Aristote et Saint Thomas d’Aquin dont je ne sais plus quel Pape a dit:”lire quelques lignes de Saint Thomas remplace toutes les philosophies”!

    • Exaudiat

      En effet. Et le seul fait de voir l’Eglise sous forme de progressistes et de traditionalistes montre une vision non-catholique. L’Eglise est une et indivisible si on me passe l’expression. Il n’y a pas de “styles” ; il y a la vérité et pas plusieurs options qui se manifestent ou prévalent l’une sur l’autre à la faveur de votes, de débats… Le discrédit est total est irréversible. Il en faut un autre.

  6. jejomau

    le pape n’a rien compris : il est com-plè-te-ment à côté de ses pompes.

    Pour lui, un “traditionnaliste” = absence de miséricorde

    EN vérité, ce que LUI, en tant que JESUITE MODERNISTE, entend par “miséricorde”, c’est = “absence de permissivité”. Car pour les modernos, c’est exactement cela la miséricorde. C’est le fait d’accepter la permissivité , de la “comprendre”, et de …. l’entériner !!!

    OUI, pour un trad, c’est l’acceptation du pécheur à la table de communion MAIS d’un pécheur qui SE RECONNAIT pécheur, cherche à se convertir, et abhorre le PECHE !!!!!!!!!

    Qu’on mette un pape qui ne soit plus un dinosaure issu d’un autre âge, issu des années soixante, de ces années gauchistes pendant lesquelles régnaient la permissivité !! Nous sommes une jeune génération et l’on ne veut plus de ces idées d’une autre époque !!!!

    • brandenburg

      Bravo!De la part d’un dinosaure qui a lutté toute sa vie contres les membres de sa génération qui a pourri le monde et fait de la contre-culture,la culture dominante et tyrannique mais de grace formez-vous philosophiquement et théologiquement,Aristote et Saint Thomas d’Aquin!

  7. ptk

    La communion de la liturgie de ce jour, 19 ème après la Pentecôte, donne une bonne leçon au Papa-jésuite:

    ” tu as toi-même édicté des préceptes pour qu’on les observe avec soin; puissent mes pas demeurer fermes en l’observation de tes lois”.

  8. Les Jésuites d’aujourd’hui ne valent pas ceux de jadis ! Saint Ignace de Loyola réveille-toi !
    Cela dit je suis quand même effrayé par tous ces commentaires qui fragilisent l’unité de l’Eglise et poussent au schisme pour certains, ce qui serait la pire des solutions.
    Il faut faire confiance à l’Esprit-Saint que diable !!! (si j’ose dire…). Le Pape François ne pourra jamais passer outre à la majorité hostile du Synode sinon il sera ignoré, tout Pape qu’il est, mais il est vrai que les dégâts qu’il aura causé seront terribles. Reste la prière pour que l’Esprit l’éclaire.

    • alex

      @Damien, votre fidéisme vous honore.
      Je vous rappelle que le fidéisme (sans intelligence d’en-haut) fut déclaré le plus grand péril par le Brx Paul-6.

      Les jésuites sont tjs les m^mes: tortueux et compliqués, masculins uniquement, ambivalents et equivoques, brouillons à perpetuité, tjs sur leurs grands chevaux comme françois 1er, faux-humble qui veut changer le monde alors que Christ voulait le sauver.

      Vous vous effrayez de commentaires schismatiques, mais je déplore que vous ne voyiez pas dans quel état d’apostasie est notre pays comme d’autres, apostasie silencieuse qui gagne aussi l’église conciliaire qui ne croit plus vraiment à l’ensemble de la doctrine accomplie par NSJC Lui-Même.
      Autrement dit , je vous signale les pastorales schismatiques-PRATIQUE & fausses-doctrines dispensées dans la nouvelle religion conciliaire depuis 50 ans: la communion aux divorcés, le salut sans l’église, l’esprit-saint sans l’église, la misericorde sans le sacrement, la communion cachée aux homos et dissidents-commuautés-nouvelles-néopentecotistes, la complicité pratique&silencieuse avec l’avortement-GPA-PMA-euthanasie; etc.

      Et il ne faut pas oublier que l’Esprit-Saint peut être retiré momentanement ou durablement par Christ, à ceux qui ne confessent pas leurs crimes & offenses graves.
      En outre, c’est pas le fidéisme aveugle en l’esprit qui rétablira le royaume de dieu là où il était, car le PParaclet a besoin de faire confiance, divinement éclairée donc éprouvée.
      N’ignorons pas les cas de réprouvé(e)s dans l’Eglise qui s’obstinent à offenser Dieu de mille façons:
      ceux-là et celles-là ONT ABANDONNE LEUR DIEU, ABANDONNER L’ESPRIT-SAINT DE VERITE, souvent sans le reconnaitre & faisant comme si de rien n’était, HONTEUSEMENT.
      La preuve en est l’affondrement de la pratique religieuse, donc défaut de communio solide entre “fideles”, et l’effondrement des vocations, défaut d’unité avec la doctrine du Christ.

      Vatican 2 et toute la suite a abandonné Dieu, la doctrine de bonheur, de vérité et de salut, Doctrine et Loi Intégrale du Christ-Jésus.
      Et ce, sous le prétexte d’une pastorale révolutionnaire passant par une consécration de l’église au monde…
      exemple: on voit aujourd’hui ce que ça veut dire, anthropologie et sociologie socialistes de la CEF et clergé, saupoudré d’éclats d’évangile pour marquer son territoire socialiste.
      Il vous reste que la prière Damien ? vous priez sans unir votre intelligence, vos observations du visible & invisible, votre bon-sens( la Vérité) au Christ, au Paraclet, au Père, à Yawvhé ?

      Par conséquent je déclare l’église conciliaire vaticandeux déjà schismatique de l’Eglise Catholique sans fin, j’en ai l’assurance, et la suite des temps le confirmera toujours plus un peu partout visiblement, et partout invisiblement.
      L’Esprit-Saint de Vérité ne sait pas Mentir, Lui, et ne peut se tromper ni tromper: Lui est INFAILLIBLE, Amen.

      Alors, en apostat de cette église conciliaire bientot séculaire, je vous laisse aux divines surprises de votre pape, puis aux signes des temps qu’il attend plusse que l’Esprit-Saint !
      Quelle honte.

      • brandenburg

        Vous avez parfaitement raison dans votre refus de tout fidéisme-il n’y a rien de pire qu’une foi sans l’intelligence,voir les islamistes-mais ne soyez pas vous-meme fidéiste:contre-argumenter et argumenter comme Saint Thomas d’Aquin qui doit etre le maitre de ce siècle car dans le cas contraire la prophétie de Malraux au bord de la mort et de la conversion s’accomplira:”le XXI ième sera un siècle de sexe et de sang”!

        • alex

          @Brandenburg,

          parfaitement d’accord avec vous au sujet de saint Thomas avec une nuance que ce maître conduit inévitablement à la Doctrine Sûre du Christ-Jésus:
          c’est donc le magister du Christ qui doit dominer le 21 siècle, avec le retour lent et progressif du règne social du Christ-Roi, déjà en France, c’est la seule issue pour ce pays ruiné, effondré de partout.
          quant à l’église conciliaire, elle n’a pas fini de s’embourber dans la vanité de ses pensées et décisions.

          Donc merci encore de me signaler St Thomas d’Aquin âpotre secondaire, mais si bon.

          • brandenburg

            Monsieur,bien sur que Saint Thomas n’a jamais prétendu autre chose que de servir le Christ qui lui est meme apparu au moins deux fois:la première,Il lui a dit:”tu as bien parlé de moi,Thomas”;la seconde fut telle,que Saint Thomas interrompit sa somme théologique et à son secrétaire qui s’en étonnait,il a dit:”A coté de ce que j’ai vu,c’est de la paille” mais pour nous cette paille est de l’or!

  9. Michel

    Oui, cent fois oui, mille fois oui, à Brandenburg et à Robert.

    Cette critique de l’intelligence est inacceptable. C”est bien d’elle qu’il s’agit en réalité et non pas de l’intellectualisme, car ce que vise le pape François dans ses propos violents et haineux, ce sont des discours tels que ceux du cardinal Burke ou du cardinal Muller qui ne sont nullement des intellectuels déraisonnables ou formalistes mais bien des esprits de haute stature et de parfaite droiture. Le pape François ne les supporte pas, car il est incapable de répondre à leur argumentation , tout simplement parce que leur discours est d’une parfaite justesse et qu’il n’y a pas de réponse honnête possible.Espérons qu’ils ne manqueront pas de se défendre, qu’ils ne se laisseront pas insulter de cette façon.

    Cette tentative de passer en force en tentant de discréditer l’intelligence est odieuse, ignoble, tyrannique.. Elle est d’une violence inouïe; C’est une tentative d’atteinte à la dignité humaine, car sans raison, il n’y a pas de dignité. humaine.

  10. Albert

    La violence de ces insultes à l’adresse de ceux qui, à la différence du pape François, se soumettent modestement aux lois de la raison, est absolument inadmissible. IL faut que Mgr VIngt- trois réagisse auprès de lui et lui demande,respectueusement certes, par respect de sa fonction,mais fermement, de s’excuser auprès de ceux qu’il insulte.

  11. Cécile

    Bonjour,
    J’aimerai bien lire l’intégralité du discours du Pape …le lien en bas d’article ne fonctionne pas, pourriez vous le remettre ?
    Pour mes frères chrétiens qui mettent les commentaires que j’ai lus : par pitié, ne prenez pas le Saint Père comme un simple chrétien parmi tant d’autres : accueillez avec humilité la parole que le Christ nous donne par sa bouche !
    Le début du texte ci-dessus est plutôt un rappel sur les risques que les tradis et les progressistes courent dans leur propre façon de voir les choses. Nous sommes tous pêcheurs, par pitié ne l’oublions pas et acceptons que notre Pape nous montre le fossé dans lequel nous ne devons pas tomber !
    Je suis certaine que notre Saint Père, avec l’aide de l’Esprit Saint, sait reconnaître ce qui est bon dans chacune des voies et qu’il saura en tenir compte dans les conclusions de l’exhortation finale.
    Et si nous ne comprenons pas, plutôt que de crier aux loups, redoublons de prières pour notre Saint Père et nos évêques que le Seigneur peut éclairer et réajuster.

  12. alex

    Il y a bien une seule tentation que le pape françois, sbires et prédecesseurs conciliaires, n’ont jamais renié:

    c’est celle du hold-up, putsch revolutionnaire du concile vaticandeux qui dure, pour peu de temps encore:

    Le pape Saint Pie X condamne solennellement le modernisme et
    excommunie ses partisans :

    – Les modernistes sont les pires ennemis de l’Eglise(Pascendi dominici gregis)
    – Le modernisme est l’égoût collecteur de toutes les hérésies(Motu proprio Praestantia)

    > Cet Acte d’ Excommunication de Saint Pierre touche toute l’église conciliaire ainsi que ses soeurs protestantes & néopentecotistes des communautés dites nouvelles.

  13. Pingback: Kirche heute, 22.Oktober 2014 | Christliche Leidkultur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *