Ces associations politiques à qui nous ne donneront plus

Download PDF

Quelques associations dites catholiques sont intervenues dans le débat politique pour appeler à voter pour le candidat LGBT Emmanuel Macron. Voici la liste de ces associations qui auraient mieux fait de se taire plutôt que d’instrumentaliser l’Evangile :

Action catholique des enfants (ACE)
Action catholique des milieux indépendants (ACI)
Action catholique ouvrière (ACO)
Apprentis d’Auteuil
Association des cités du Secours catholique
CCFD-Terre Solidaire
Chrétiens dans l’enseignement public
Chrétiens en Forum
Chrétiens dans le monde rural (CMR)
Communauté Mission de France
Confrontations
Délégation Catholique pour la Coopération (DCC)
Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC)
Fondacio
Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC)
Justice et Paix
Mouvement chrétien des cadres et dirigeants (MCC)
Mouvement chrétien des retraités (MCR)
Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC)
Ordre de Malte France
Pax Christi
Secours catholique
Semaines sociales
Voir Ensemble

De son côté, Anne Soupa, la féministe du Comité de la Jupe pour une réforme de l’Eglise, s’indigne des propos du pape dans Le Monde :

Cela me paraît être une parole en dessous de ce que l’on pouvait attendre. Elle n’est pas conforme à ce qu’il avait pu dire au moment de l’élection de Donald Trump. J’ose espérer que nous aurons, dans les jours qui viennent, peut-être quelque chose de plus fort et de plus clair. Je regrette cette position inattendue. Elle me met mal à l’aise. Oui, cette prise de parole est importante. Elle aurait pu contrebalancer la parole des évêques. Cette dernière aussi a été très floue et n’a pas appelé clairement à faire barrage contre le FN. Pour ma part, j’ai été très déçue. Nous attendons des évêques, non pas qu’ils s’alignent sur leur électorat qui a été divisé, mais qu’ils mettent le cap sur l’Évangile. Or, cela n’est pas chrétien de voter pour Marine Le Pen. C’est ce que nous aurions pu attendre des évêques.

Le pape François évoque la “droite forte” plutôt que l’extrême droite pour qualifier Marine Le Pen. Est-ce que cela vous gêne ?

Bien sûr. Cette parole me gêne. Encore une fois, j’ose espérer qu’il a parlé faute d’être bien informé. Dans les prises de position de Sens Commun et de la Manif pour tous, il faut bien voir que nous ne sommes quasiment plus dans le christianisme. Nous sommes dans la résurgence d’une droite maurassienne, xénophobe et raciste, qui aujourd’hui entend maintenir une pression sur le corps des femmes et éradiquer les déviants qui seraient des personnes homosexuelles. Que les catholiques prennent garde, ce n’est plus du christianisme ce que prônent la Manif pour tous et Sens Commun. Cette droite n’est pas la droite conservatrice classique à laquelle ils se sont souvent ralliés.