Bientôt un nouveau cardinal français ?

Download PDF

Hier, en début d’après-midi, à l’occasion d’un point de presse consacré aux travaux du Conseil des neuf Cardinaux (10 et 11 décembre), le Directeur de la Salle de Presse a annoncé qu’un consistoire pour la création de cardinaux a été fixé aux 14 et 15 février prochain.

Forcément, les supputations vont bon train parmi les vaticanistes et autres observateurs de la vie de l’Eglise. Pour notre part, bornons nous à la France, puisque c’est le périmètre de ce blogue associé à Riposte catholique. Plusieurs hypothèses circulent, mais la plus probable c’est l’élévation au cardinalat de Mgr Dominique Mamberti, nouveau Préfet du Tribunal Suprême de la Signature Apostolique. Agé de 64 ans, ce nouveau chef de dicastère, qui a brillé au sein de la Secrétairerie d’Etat (Rome lui doit le rétablissement des liens diplomatiques avec la Russie) viendrait renforcer le collège français des cardinaux, bien qu’il y ait encore le cardinal Jean-Louis Tauran qui soit un électeur français de la Curie.

Du côté des diocèses de France, aucun siège n’est vraiment éligible, sinon celui de Marseille, avec Mgr Georges Pontier, actuel président de la Conférence des évêques de France. Le pâle prélat de la Canebière, âgé de 71 ans, pourrait ainsi revêtir la pourpre, à la suite du cardinal Etchegaray, toujours en vie, et surtout du cardinal Bernard Panafieu.

11 comments

  1. Michelet

    Il y a aussi Mgr Bruguès, préfet de la Bibliothèque Apostolique Vaticane et des Archives secrètes de la Sainte Église Romaine, nommé par Benoît XVI peu avant la remise de sa charge. Traditionnellement, c’est un poste cardinalice, et cela fait déjà deux consistoires qu’il aurait dû être nommé, si ce n’est que le pape François a préféré faire jouer la diversité en diminuant le nombre de cardinaux italiens et de curie, et en augmentant le nombre de cardinaux de sièges et non européens. Peut-être pour lui, cette fois-ci sera la bonne. En tout cas, si Mamberti passait avant lui, ce serait une forme de désaveu assez cinglant !

    • Bruno ANEL

      Et bien moi, j’espère que le pape continuera d’aller chercher des cardinaux aux périphéries, loin de Rome et des sièges autrefois “cardinalices”. De modestes serviteurs de l’Évangile comme le cardinal haïtien Chibly Langlois.

  2. Rafael

    “Traditionnellement, c’est un poste cardinalice”, voici précisément qui n’est plus un argument. Cet homme est-il un pasteur ?

    Les énergies vitales (la libido au sens très large) cherchent toujours où s’investir. Bon rappel de Mgr Ricard devant les séminaristes à Lourdes. Si ce n’est la sexualité, ça va être l’argent, la drogue (douce ou dure), la gastronomie, ou… le pouvoir !!!

    Un pasteur donne sa vie pour ses brebis et oriente ses énergies vers Dieu.
    C’est tout de même mieux pour orienter la vie de l’église qu’un technocrate ambitieux.

    Le débat est ré-ouvert,
    il ne devrait plus y avoir de match permanent conservateurs versus progressistes au sein du clergé. Rejoignez le club de foot de votre diocèse !
    Apprenez enfin à aimer vos ennemis et à vous enrichir par la pensée de l’évangile, antinomique :

    “Le saisissement des opposés complémentaires dans leur tension exacte”

  3. JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

    Bonsoir, Pourquoi ne proposerait-on pas une de ces personnalité à la candidature du poste de Cardinal?

    Les 8 Personnalités de l’Année de grâce 2014, selon un chrétien

    1° Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST (hors classement, car de nature divine) : «Je serais avec vous tous les jours jusqu’à la fin du Monde.» Matthieu 28.20
    Pour m’avoir permis, cette année, de toucher du doigt Son action bienfaitrice sur les malades aux piscines de Lourdes
    2° Monsieur Le Cardinal Raymond Léo BURKE
    Pour son combat spirituel et avoir repris le Pape, comme St Paul vis-à-vis de St Pierre : «Le pape a fait beaucoup de mal au Synode.»
    3° Les 7 : Voici ces 7 députés, à remercier pour s’être opposés à pérenniser l’avortement
    Monsieur Jacques BOMPARD
    Monsieur Xavier BRETON
    Monsieur Nicolas DUICQ
    Monsieur Jean-Christophe FROMANTIN
    Monsieur Olivier MARLEIX
    Monsieur Yannick MOREAU
    Monsieur Jean-Frédéric POISSON
    4° Monsieur l’Évêque Marc AILLET
    Pour son courage à défendre la Vie de la Conception à la mort naturelle
    5° Monsieur Eric ZEMMOUR
    Pour ne pas avoir peur de dire la vérité, quoiqu’il en coûte
    6° Monsieur Philippe de VILLIERS
    Pour son combat politique et solitaire, mais ferme et sans concession
    7° Monsieur François-Xavier DOR
    Pour accepter l’opprobre sur sa propre personne pour la défense de la Vie
    Merci! JFL

  4. Gilles

    L’occasion m’étant donné, je vais à nouveau me livrer au jeu des pronostics chers à nos célèbres vaticanistes ultramontains :

    Quatre hypothèses :

    1- Respect de la règle des 120 cardinaux-électeurs avec (petite) anticipation de deux-trois mois, soit 12 nominations ;
    2- Respect de la règle non écrite consistant à attendre les 80 ans du titulaire émérite d’un siège cardinalice pour conférer la barrette à son successeur;
    3- Pas (ou si peu) de nomination de chefs de dicastères en attendant la fameuse réforme de la Curie, ce qui limite les chances des prélats suivants : Jean-Louis Bruguès (Archives secrètes), Zygmunt Zimowski (Santé), Claudio Maria Celli (Communication sociales) et Salvatore Fisichella (Promotion de la Nouvelle Evangélisation). Dominique Mamberti, nouveau préfet du Tribunal Suprême de la Signature apostolique me semble en revanche être un candidat crédible à la pourpre..J’hésite pour Vincenzo Paglia (famille) suite au récent Synode.
    3- En ce qui concerne les sièges résidentiels, je verrais bien des choix “jésuitiques” consistant à donner des gages limités à la tendance ratzinguérienne bien maltraitée depuis deux ans, tout en poursuivant les nominations -surprises (exemples : Chibly Langlois, Gualtiero Bassetti et Orlando Beltran Quevedo cette année). Par ailleurs, il me paraitrait logique de rééquilibrer les pays sous-représentés à commencer par le Mexique (deuxième pays catholiques avec seulement deux cardinaux) et le Brésil. Un zeste de politique amènera probablement deux nominations provenant d’Ukraine et de la zone martyre Syro-irakienne..
    Au total je verrai bien les nomination suivantes :
    1-Charles J. Chaput, O.F.M. Cap. (Philadelphie)
    2-Rogelio Cabrera López (Monterrey)
    3-Murilo Sebastião Ramos Krieger, S.C.J. (São Salvador da Bahia)
    4-Anthony Colin Fisher, O.P. (Sydney)
    5-Cyprian Kizito Lwanga (Kampala)
    6-Ignace Joseph Ephrem Younan (Antioche des Syriens)
    7-Paul Bùi Văn Ðoc (Thàn-Phô Hô Chí Minh)
    8-Cesare Nosiglia (Turin)
    9-Francisco Moraglia (Venise)
    10-Manuel José Macário do Nascimento Clemente (Lisbonne)
    11-Sviatoslav Schevchuk (Kyiv-Halyč des Ukrainiens)
    12-Dominique Mamberti (Tribunal Suprême de la Signature apostolique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *