Ces gardiens de la doctrine qui désorientent le Peuple de Dieu

Download PDF

Lors de sa messe matinale, dans la chapelle de la Maison Sainte Marthe, le Pape a centré son homélie sur la première lecture, tirée du Livre des Actes des apôtres, et qui décrit un moment difficile vécu au sein de la communauté chrétienne d’Antioche.

«Certains des nôtres, comme nous l’avons appris, sont allés, sans aucun mandat de notre part, tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi», écrivent Pierre, les apôtres et les Anciens de Jérusalem aux chrétiens d’Antioche, qui décident, sous l’action de l’Esprit-Saint de réagir afin de ramener la paix à l’intérieur d’une communauté troublée. Ils envoient donc à Antioche Paul, Barnabé et plusieurs hommes de confiance. En lisant l’épître des apôtres, «tous se réjouirent du réconfort qu’elle apportait».

le Pape commente :

«Ceux qui s’étaient présentés comme gardiens de l’orthodoxie de la doctrine, croyant être les vrais théologiens du christianisme, avaient désorienté le Peuple de Dieu : les apôtres, les évêques d’aujourd’hui le confirment dans la foi».

Et le pape a poursuivi, en parlant des évêques (nous pouvons penser aux nôtres, mais nous ne pouvons pas oublier que le pape François aime rappeler qu’il est d’abord l’évêque de Rome) :

«L’évêque est celui qui veille», la sentinelle «qui sait regarder pour défendre son troupeau des loups»; sa vie est «associée à celle du troupeau.»

«Monter la garde signifie s’impliquer dans la vie du troupeau. Jésus distingue bien le vrai pasteur de l’employé, celui qui est payé, mais qui ne se préoccupe pas si le loup vient et en mange un. Cela ne l’intéresse pas». «Le vrai pasteur qui monte la garde, qui est impliqué dans la vie de son troupeau, défend non seulement toutes les brebis, mais chacune d’elle, et si l’une ou l’autre se perd, il va à sa recherche et la ramène».

Le véritable évêque connait donc le nom de chaque brebis, et cela, affirme le Pape, «nous fait comprendre de quelle manière Jésus a conçu l’évêque : proche».

« Combien de fois avons-nous entendu, ‘Oh cet évêque ! Oui, il est bien, mais il ne prend pas beaucoup soin de nous, il est toujours occupé’, ou encore ‘cet évêque est un peu affairiste’, ou ‘cet évêque-ci s’occupe de choses qui ne sont pas du ressort de sa mission’, ou ‘celui-là est toujours avec une valise à la main, par monts et par vaux’…Le peuple de Dieu sait quand le pasteur est pasteur, quand il monte la garde et donne sa vie pour eux. La proximité».

«Prions le Seigneur afin qu’Il nous donne de bons pasteurs, que la garde des pasteurs ne manque jamais à l’Eglise : elle ne peut avancer sans cela. Qu’ils soient des hommes de prières, proches du peuple de Dieu (…) qu’ils sachent monter la garde».

87 comments

  1. Courivaud

    ah bon ?
    Parce que LUI, il ne désoriente pas les fidèles par ses propos à tort et à travers, souvent irresponsables ?
    La prochaine fois que l’on élira un pape, que les cardinaux y regardent à deux fois….

    Et puis, on a SOUPé de ses critiques destinées aux fidèles, voire même aux évêques, qui, au passage, sont égaux avec lui pour exprimer ce qu’est le magistère. On peut lui conseiller de faire une retraite avec grand silence : chez les Chartreux par exemple…..

    • Que ses méditations semi-publiques s’arrêtent. Qu ‘il célèbre désormais la messe chaque matin dans chapelle privée. Hélas, tout est bouleversé depuis sa première apparution publique…

  2. Paul Claude

    Et c’est justement en ce mois de mai que le cardinal Kasper et ses collègues allemands … sont à Rome pour mettre en “CHANTIER” de démolisseurs, la fameuse messe oecuménique! Tout l’océan ne pourrait contenir nos larmes !

    • Arome

      Bonjour Paul Claude, je cherche à me documenter sur le sujet. Si vous avez des liens à indiquer, je suis preneur.

      Bien à vous,

    • Etienne

      S’il s’engage officiellement là-dedans, il est mort : un “pape” qui proclame une hérésie est déchu ipso facto.
      C’est d’ailleurs pourquoi il ne s’est pas prononcé : chers évêques allemands, trouvez par vous-mêmes une solution – si possible – unanime.

  3. Qon quijote

    parce que certains de ceux qui devraient être les pasteurs du troupeau ne le désorient-ils pas ? car comme on voit certains se conduire on peut toutefois se poser des questions

  4. jpm

    La Congrégation pour la Doctrine de la Foi va mettre la clé sur la porte puisqu’on met l’Eucharistie aux voix.
    L’archevêque Ladaria va-t-il se renier, se déshonorer ?

  5. fg

    Effectivement, j’ai entendu dans la bouche de “catholiques” des propos comme ceux mentionnés dans le dernier encart, concernant un évêque qui a le tort d’avoir dans son diocèse un séminaire bien rempli et continue à prêcher, à contretemps hélas, des vérités évangéliques pas trop au goût du jour.
    Le Vatican ne devrait pas offrir une oreille trop complaisante à ces ennemis de la foi.

  6. karr

    Il me semble que le propos du pape François est tout à fait juste en ce qui concerne les évêques éloignés de leur troupeau,adeptes de la “réunionite”.
    Cependant nous connaissons depuis 2013 les revirements de ce pape,demain nous aurons droit à une nouvelle contradiction.
    Paul VI a fixé l’âge de la retraite des évêques à 75 ans,pour quelle raison cette règle ne s’applique-t-elle pas aux cardinaux éligibles?
    En ce qui concerne Ribadeau-Dumas je lui suggèrerais volontiers un très long séjour en terre d’islam,il serait donc à mème de proposer ce dialogue avec ses frères mahométans!

  7. Idéal

    Un peu de calme sur le pape. Soutenons le dans son effort pour rendre audible l’Evangile à nos contemporains. Prions pour lui sans rancoeur ni acrimonie.

  8. Idéal

    Il est dommage, par exemple, que Riposte catholique, sauf erreur de ma part, n’ait pas rendu compte de la publication de la très belle Exhortation apostolique “Gaudete et exsultate” sur l’appel universel à la sainteté. Elle offre précisément une doctrine spirituelle sûre et accessible à la plupart.
    Cordialement,

    http://m.vatican.va/content/francescomobile/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20180319_gaudete-et-exsultate.html

    • Hervé Soulié

      L’exhortation que vous citez n’est pas aussi admirable que vous le laissez entendre.
      La double critique du pape, sur le nouveau gnosticisme (duquel il donne une définition extensive et historiquement inexacte) et sue le nouveau pélagianisme (duquel il donne à nouveau une définition extensive mais historiquement inexacte) est le moyen que Bergoglio se donne pour critiquer ceux qui, dans l’Eglise, ne pensent pas comme lui.
      Procédé médiocre, mais qu’il pense habile, pour justifier sa propre insuffisance théologique.

      • Rébécca

        Il s’agit de Foi, de la vivre et d’inviter à la vivre en Esprit et en Vérité Hèrvé Soulié !
        La Théologie c’est l’étude de Dieu .
        la Foi c’est vivre en, par et pour Dieu .

      • Valentin

        Qu’en savez vous Hervé Souillié? Etes vous compétent dans le domaine du gnoticisme ou du pélagianisme? Ne croyez vous pas que le pape écrit avant tout pour le bien de l’Eglise? Vous croyez vous plus catholique que le pape? Diriez vous au Saint Père la même chose devant lui que dans votre commentaire? Si ces propos vous dérange, rappelez vous que le Christ à lui aussi dérangé en son temps et que sa parole continue encore à déranger aujourd’hui. La parole d’un pape vous dérange t-elle? Réjouissez-vous car c’est l’Esprit qui essaie de vous dire quelque chose. Qu’est ce qu’un caholique? Un chrétien attaché à la succesion de saint Pierre. Priez pour le pape et aimez-le.

        • Ar-Men

          “Qu’est ce qu’un caholique? Un chrétien attaché à la succesion de saint Pierre. Priez pour le pape et aimez-le.” dites-vous Valentin.

          Un catholique de base, à travers l’Histoire de l’Eglise se rend compte dès le début que si Jésus laisse une grande marge de manœuvre à l’homme qui est son Vicaire ici-bas, il lui adjoint des contre-balanciers, que doit écouter le pape s’il est un sage. Cela afin éviter de tomber dans de graves erreurs.

          Sans Paul qu’allait faire Pierre ? Empêcher les nouveaux Chrétiens issus du paganisme d’entrer dans l’Eglise en leur imposant ex-cathédra des normes impossibles.
          L’apôtre Paul est intervenu avec énergie, son juste point de vue l’emporté.
          Il faut saluer l’humilité de Pierre. A peine était-il nommé chef que sa parole était remise en cause par un homme qui n’avait pas même accompagné Jésus… Paul avait raison pourtant ainsi que le confirme la lettre suivante :

          “« Les apôtres et les anciens, vos frères, aux frères de la gentilité qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut ! Ayant appris que, sans mandat de notre part, certaines gens venus de chez nous ont, par leur propos, jeté le trouble parmi vous et bouleversé vos esprits, nous avons décidé d’un commun accord de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabé et Paul, ces hommes qui ont voué leur vie au nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Nous vous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous transmettent de vive voix le même message. L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas vous imposer d’autres charges que celles-ci qui sont indispensables.” Actes 15, 23-29

          Retournement ! Et Pierre en le reconnaissent a gagné en sainteté !

          Lisez s’il vous plaît les biographies des papes successifs : on voit bien que Jésus reste dans la barque, sinon elle aurait été au fond depuis longtemps. Un pape homosexuel élu à 20 ans, un pape fils du pape précédent, une gabegie incroyable de princes italiens, des mauvaises moeurs avérées et tant de fausses route… Il y eut même un pape hérétique, Honorius 1er. Déposé par les cardinaux, il abjura son hérésie sur son lit de mort. Ainsi, il n’y a pas eu de pape vraiment hérétique en communion avec le Sacré Collège, comme le Christ nous l’avait promis.

          La Pastorale est une toute autre affaire. Un catholique peut penser et même dire poliment qu’il y a peut-être de quoi parler, d’émettre des objections raisonnables. Il lui est d’autant plus facile de le faire qu’il n’est qu’un modeste laïc. Cela n’engage que lui.

          Sous prétexte que les catholiques d’aujourd’hui viennent d’avoir une succession de Saints papes, ils ont tendance à croire que c’est automatique. Le pape n’est pas un demi-dieu, c’est un évêque choisi par ses pairs, parfois avec de longues tractations entre eux.

          Des cardinaux choisis personnellement par le Pape François pour l’entourer ont montré qu’il y a eu des incohérences de sa part, trop de choix basés sur les sentiments et une confiance mal discernée.
          Les athées ne l’ont pas raté parce que c’est simplement la vérité, si pénible soit-elle.
          Oui, il y a parmi eux des homosexuels actifs dont certains viennent d’être condamnés pour crime de pédophilie et bien des complaisances coupables. Tout finira par se savoir.
          Apparemment SS François ne l’a pas su. On le croyait plus “furbo”comme il l’a dit.
          Enfin les Dubia soi-disant découvertes dans la presse… Restons respectueux.

          La meilleure façon d’aimer un pape, celui-là parmi les 264 précédents est de prier pour lui. De prier le chapelets au quotidien pour Notre Pape .
          Et « que rien ne te trouble, que rien ne t’épouvante, tout passe, Dieu ne change pas .”… La prière de Sainte Thérèse d’Avila.

    • Courivaud

      Il faudrait, pour commencer, que le pape François 1er, réponde aux “Dubia”, renonce à ses propos démagogiques et irresponsable, fasse preuve d’un peu plus de dignité eu égard à la nature de sa charge, restaure la fonction magistérielle de la papauté et fasse
      aussi une cure de silence avant de retrouver sa véritable fonction pour le plus grand bien de l’Eglise et pour respecter les promesses faites par saint Pierre à Jésus Christ.

      C’est ce que nous, fidèles, devons demander maintenant par la prière.

      Vous ne le croyez pas ?

      • Rébécca

        Le Pape donne sa réponse, justement par son silence Courivaud !
        Ce silence est plein d’intelligence spirituelle puisqu’il nous renvoie sans cesse à notre relation avec Dieu …en ces jours de l’Ascension, ces paroles prennent tout leur sens .

        • Courivaud

          Rebecca, il faudrait lire et s’informer davantage au lieu de poser des pétitions de principe comme vous le faites ici.
          Et je me demande même si votre style d’écriture n’est pas celui d’un troll.

        • Etienne

          Ce pape (?) qui renonce à son devoir de confirmer les fidèles dans la Foi, qui disperse son troupeau par ses gestes, ses propos et ses silences ambigus… vous le trouvez en phase avec la fête de l’Ascension ? Au contraire, il est toujours à contresens. A croire que ça l’amuse.

          Lors de l’Ascension. Quand les apôtres ont compris que le Christ n’était plus visible, c’est le contraire qui s’est produit : ils se sont réunis dans un lieu clos ; sans tout comprendre et dans l’attente d’un fait nouveau, ils ont serré les rangs.

          Votre papolâtrie (non catholique, évidemment) vous conduit dans une impasse.

          • alain blaise

            Etienne, depuis 2013 et avant même il y a eu plusieurs actes d’hérésie de Bergoglio et vous ne les avez pas remarqué ? étonnant !
            Et puis le terme “papolâtrie” , quel que soit le sens où vous l’utilisez, est typiquement luthérien. Un catholique ne serait jamais trop en communion avec le pape. Peut-être vouliez-vous dire “bergogliolâtrie”?

  9. Pingback: Ces gardiens de la doctrine qui désorientent le Peuple de Dieu | "La voix de Dieu" Magazine

  10. Belgique : la théorie du djihad armé offensif dans la formation d’imams et profs de religion islamique

    http://islamisation.fr/2018/05/08/belgique-la-theorie-du-djihad-arme-offensif-dans-la-formation-dimams-et-profs-de-religion-islamique/

    Ces loups seraient-ils semblables aux catholiques responsables des graves violences qu’on peut voir dans la rubrique des faits divers, évoquées par le Souverain Pontife dans une conférence faite dans un avion lors d’un monstrueux amalgame sur violence islamique et violence catholique reprise ici ou là dans les grands médias avec l’accolade de ” catholiques intégristes ou traditionalistes “?

  11. Rébécca

    L’Église connaît deux genres de vie qui lui ont été révélés et recommandés par Dieu. L’une de ces vies est dans la foi, l’autre dans la vision ; l’une pour le temps du voyage, l’autre pour la demeure d’éternité ; l’une dans le labeur, l’autre dans le repos ; l’une sur la route, l’autre dans la patrie ; l’une dans le travail de l’action, l’autre dans la récompense de la contemplation. ~La première est symbolisée par l’Apôtre Pierre, la seconde par Jean.

    …notre Pape François vit sûrement les deux et invite tous les membres de l’Eglise à faire de même…qu’est ce qui n’est pas compréhensible ? Si le Pape est à ce point « objet de contradiction » nous devrions plutôt percevoir combien il est en communion avec le bon Dieu …pour la sainteté de l’Église .

    Même si très peu y croient, la communion spirituelle existe .

    (Au fait, petite parenthèse, la première partie de mon commentaire est de saint Augustin… )

    • Etienne

      St Augustin… C’est une référence prestigieuse. Reste à savoir ce qu’il pense de l’usage qui est fait de son texte.

      La communion spirituelle existe, bien entendu. Pourquoi donc M. J Bergoglio (+ ses amis) ne la recommande-t-il pas d’office au divorcés recasés et aux époux protestants ?

      Quant à sa communion avec le bon Dieu, on la lui souhaite.

      • Rébécca

        La communion spirituelle ne s’improvIse pas, elle nécessite un long parcours de conversion qui débute pour chacun avec l’ ouverture du cœur à la Volonté du Père, nous ne nous débarrasserons pas des « divorcés recasés » ni de personne d’ailleurs …
        Pour le reste je préfère garder le silence .

  12. Etienne

    @ alain blaise
    – N’étant pas assez compétent pour déclarer que M. J. Bergoglio est hérétique (ipso facto exclu de sa charge), mais assez compétent cependant pour percevoir les malaises qu’il prend plaisir à fabriquer, permettez que je me contente de le déclarer ambigu.
    – Le vocabulaire étant en constante évolution… De nos jours, “papolâtrie” est souvent utilisé par des catholiques pour désigner l’aveuglement “nord-coréen” de certains d’entre eux à propos du pape en fonction.
    -Vous écrivez : “Un catholique ne serait jamais trop en communion avec le pape”. Vous oubliez de préciser, en “matière de foi et de morale”. Et pour le reste, laissons “à César ce qui est à César”. Par exemple.
    a) Si un pape parle de migrations ou de gouvernance mondiale, la valeur de son avis de dépasse pas les limites de l’état du Vatican.
    b) Même en matière de pastorale, il n’y a aucune infaillibilité (pontificale et/ou conciliaire) à faire valoir. La preuve en a été administrée par les applications (prétendues) du concile Vatican II : la déconfiture est quasi totale. Et pleinement ridicule.

    • Ar-Men

      Etienne, comme il est sain de penser avec clarté sans tomber dans les formules émotionnelles. Benoit XVI l’a redit : Foi et Raison font bon ménage. Je comprends en revanche que pour certains l’image du Père infaillible en tout est un besoin qu’il faut respecter.

    • Etienne

      Merci Courivaud.
      J’aurais peut-être dû marquer la distinction entre autorité et infaillibilité. C’était implicite. Mais par comparaison et en deux mots.

      Quand on lance l’offensive de la Somme (de 1916) ou celle du Chemin des Dames (1917), ceux qui en décident ont l’autorité pour ce faire. Et pourtant, quelles catastrophes. Constatées et perçues comme telles par les troupes, y compris par de nombreux gradés.

      Dans l’Eglise catholique, nous vivons une catastrophe inédite et comparable à celles-là.
      Nos chefs se plantent royalement, comme jamais. Dès lors, par réflexe, leurs troupes désertent les églises.

      Malheureusement, dans l’Eglise, les responsables continuent à déclarer qu’ils ont “bouffé le Saint-Esprit avec les plumes”, et ils ne sont pas virés.

      • Courivaud

        En effet, Etienne, il est urgent de rétablir le principe d’autorité. Il faudra sûrement se battre pour cela, tant ce principe a été détruit, le Concile Vatican n’étant qu’une étape de cette destruction. Mais nous sommes chrétiens, autant que les “gens d’Eglise” puisque nous avons le même baptême, et nous aussi avons reçu le saint-Esprit et avec lui, le don de force et d’intelligence. Agissons donc en confirmés.

  13. Courivaud

    On reconnaît bien le “style” d’expression du pape François 1er. Plusieurs d’entre nous l’ont commenté diversement.

    Mais voici qu’une récente revue de presse met bien à jour le “style” du pape régnant, qu’un éditorialiste de RC a présenté avant-hier dans son article sur le pèlerinage de Paris à Chartres, comme étant un élément anecdotique et secondaire dans la crise du gouvernement de l’Eglise.

    Cela n’a rien d’anecdotique et il vaut mieux ouvrir les yeux pour s’apercevoir que chez ce pape, la “forme” (ou le “style”) exprime le fond, ainsi que viennent de l’évoquer les trois articles suivants :

    – l’un en anglais :
    https://rorate-caeli.blogspot.com/2018/05/a-gay-new-church-for-brave-new-world.html

    – l’autre en italien :
    http://blog.messainlatino.it/2018/05/lucetta-scaraffia-editorialista.html

    – l’autre en français (en fait, la traduction d’un commentaire publié en espagnol, avec un post-scriptum de l’auteur français d’un bloc-notes électronique) :
    http://benoit-et-moi.fr/2018/actualite/bergoglier.html

    Pas de doute et pas d’hésitation : il devient urgent que les fidèles de l’Eglise catholique agissent pour la restauration de l’autorité dans cette institution, divine, certes, mais remplissant aussi une mission terrestre (l’Eglise militante). Le pape, lorsqu’il erre en doctrine n’est plus “intouchable” ni “sacrosaint” et si cette situation perdure, provoquant des dégâts irréparables pour la vie de foi des fidèles, il faut en tirer certaines conséquences afin de sauver l’honneur de Jésus-Christ en Son Eglise.

  14. Force est deconstater que Vatican II , et ses papes n’ont pa “désorienté” les fidèles mais tout simplement orientés vers la sortie, et ça continue de plus belle.
    Ceci est parfaitement exprimé par Jésus Christ : “Malheur à vous, docteurs de la loi! parce que vous avez enlevé la clef de la science; vous n’êtes pas entrés vous-mêmes, et vous avez empêché d’entrer ceux qui le voulaient”.LUC 11 52

    • fg

      Effectivement, dans un article récent relatif au sort injuste du petit Alfie, je faisais remarquer que le pape avait mollement défendu les parents de cet enfant, et certains s’en étaient offusqués, martelant que François était résolument pro-vie.
      Sa tiédeur après la défaite irlandaise me donnerait t’elle raison.?

      • Courivaud

        Bien sûr que vous avez raison “fg”.
        Et une presse bien informée s’est émue de cette tiédeur, à la limite de la désinvolture. C’est pour cela que j’ai adressé ces liens électroniques restituant les articles en question qui pointent ce “style François” qui ne semblent pas gêner certains qui se disent catholiques.
        On remarquera que les journalistes français qui écrivent sur ce sujet – exception faite de celle qui tient le blogue “Benoît et moi” – n’en disent rien. C’est pourquoi, pour s’informer à présent sur les divagations théologiques et gouvernementales du pape François 1er, il faut lire en anglais, en allemand, en italien, ce que je fais à présent.

        Je remarquerai au passage que ni “Riposte catholique”, ni “Tradinews” qui se disent défendre le magistère infaillible de l’Eglise catholique et la loi naturelle ne se sont émus jusqu’à présent des résultats du référendum irlandais sur l’avortement. Il suffit de voir les brèves qui, décidément, cette semaine comme précédemment, ne dépassent pas l’hexagone. Heureusement, toute la France, même fille aînée de l’Eglise, n’est pas toute l’Eglise catholique…..

  15. Courivaud

    le “style François” (suite, toujours suite).

    En italien :

    http://blog.messainlatino.it/2018/05/referendum-sullaborto-in-irlanda-uscire.html#more

    et en allemand :

    http://blog.messainlatino.it/2018/05/referendum-sullaborto-in-irlanda-uscire.html#more

    Non, vraiment, vous ne croyez pas que le pape François 1er nous mène à la catastrophe ?
    Sans parler du silence des épiscopats européens, dans l’affaire du référendum irlandais, voire même, dans l’affaire l’Alfie, sans parler du silence des épiscopats européens, Italie comprise, au sujet de la “Marche pour la vie” organisée il y a 10 jours à Rome.
    Sans parler de nous, fidèles,qui avons décidé de nous taire (“manifester pour tous” ressemblait à une BA scoute, c’est vrai) sur toutes ces atteintes à la loi naturelle……

    L’enfer n’est pas si loin de nous, surtout si nous, TOUS les baptisés, le laissons entrer dans notre société, du fait de notre confort, de notre “entre-soi”, de notre indifférence (autre mot pour la tiédeur)…..

      • Courivaud

        Votre réponse montre que vous ne les aimez pas : on est loin de vos beaux discours sir la charité, sauf si vous êtes un troll, ce que je crois de plus en plus…

        • Rébécca

          Au contraire Courivaud ! Décidément vous ne comprenez pas, je suis triste avec eux (ou pour certains à leur place) pas de la loi, mais des conséquences désastreuses pour l’âme humaine, des actes qu’ils s’apprêtent à commettre.! De la compassion.
          (Arrêtez avec votre troll, je suis une personne )

  16. Courivaud

    et le désastre continue :

    https://www.lifesitenews.com/blogs/pope-francis-silent-on-ireland-voting-for-abortion?utm_source=LifeSiteNews.com&utm_campaign=7729e791d4-Catholic_5_31_2018&utm_medium=email&utm_term=0_12387f0e3e-7729e791d4-402225645

    C’est en anglais.

    Mais,heureusement que nous avons des “gardiens de la doctrine” quoiqu’en pense François 1er, car eux aux moins rappellent quelques vérités magistérielles sur ce que doit être l’Eglise militante :

    http://blog.messainlatino.it/2018/05/roma-life-forum-aggiornamento-con-i.html

    C’est une intervention de Mgr Schneider, donnée à l’occasion de la “Marche pour la vie” (que RC n’a pas relaté DU TOUT, et on se demande bien pourquoi).
    C’est en italien

    à quand un texte en français pour nous parler de ces dérives papales ?

  17. Rébécca

    Tant que vous jugerez le Pape, Courivaud, vous ne comprendrez rien à ses paroles et à ses actes .
    Tant que vous regarderez l’Eglise comme si vous n’en faisiez pas partie, vous ne pourrez reconnaître l’implicatIon (corps et âme)du Pape pour l’Eglise de Dieu … oubliant que la Charité est le plus important .

    Le silence peut être de la tristesse … cette tristesse de la compassion pour le pécheur… cette compassion pour le pécheur car, justement, on sait très bien où le mène son péché : loin de Dieu .

    Votre acharnement contre le Pape vous aveugle, vous empêche de voir l’action salvatrice du Christ à travers ses mains et sa voix .

    • fg

      Qui vous dit que le pape est triste ? Il vous a appelé pour en parler ?
      La Charité, ça consiste à tolérer le mal ?
      NSJC est-il resté attristé et plein de compassion silencieuse lorsque Satan tentait de le corrompre ?

      Parmi les œuvres de miséricorde spirituelle que l’Eglise nous demande, il y a l’écoute patiente de propos ineptes, mais là, Rebecca, vous nous en imposez trop.

      • Rébécca

        Je tente de répondre à vos questions fg …
        Cela paraît curieux en effet, mais j’ai l’impression de connaître le Pape … (co-naître) la communion ? Sûrement.
        La Charité consiste à aimer . … même nos ennemis .
        Oh non surtout pas tolérer le mal ! ( c’est comme la mouche du coche, on ne la tolère pas et même si elle nous empêche d’avancer, on reste les yeux fixés sur l’objectif) Nous mettons notre espérance en Dieu seul .
        Je ne démords pas que notre Seigneur est « attristé et plein de compassion » pour les pécheurs que satan utilise pour corrompre. Mais bien sûr sans perdre confiance en Son Père et notre Père et avec pour seul objectif : Acomplir la Volonté de Celui qui l’envoie .
        Pour conclure, il me semble que c’est ce que notre Pape nous invite à faire, en tous cas c’est comme cela que je reçois ses interventions .

  18. N’en déplaise au pape François 1er, heureusement que les “gardiens de la doctrine” sauvent l’honneur de l’Eglise, face à ses turpitudes gouvernementales et, désolé de le dire comme cela, d’un certain cabotinage. Cette fois, c’est sur un site français que j’invite les lecteurs à le constater :

    http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/028_08_01_2018/04_06_2018_pape_stoppe_les_eveques_allemands_magister.php

    http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/028_08_01_2018/31_05_2018_pape_et_contraception_de_lacoste.php

  19. Rébécca

    Qu’est ce que vous essayez de prouver Courivaud ?
    Je ne vois que des preuves que l’Eglise est vivante et qu’Elle s’efforce (par ses différents intervenants) de connaître la Volonté du Père afin que nous puissions tous l’accomplir au mieux .
    Aucun désastre en vue.

    • Antoine de Lisbonne

      Les églises pleines et les hordes de pénitents qui se confessent en sont la preuve irréfutable chère Rébecca.

      Heureusement sinon nous verrions moins de baptêmes, plus de liaisons charnelles peccamineuses, plus de divorces et peut-être même la banalisation de l’avortement ! Et alors le rejet des commandements de Dieu !

      Mais TOUT VA BIEN.

      • Rébécca

        Je ne dis pas que « tout va bien » je dis que nous devrions nous associer (dans la confiance en Dieu) à toutes les démarches du Pape, nous devrions répondre à toutes ses invitations à la conversion intérieure, nous livrer corps et âme au Coeur de Jésus (surtout aujourd’hui) …
        car tout va mal en effet !

        « C’est pourquoi je tombe à genoux devant le Père, de qui toute paternité au ciel et sur la terre tient son nom. Lui qui est si riche en gloire, qu’il vous donne la puissance de son Esprit,pour que se fortifie en vous l’homme intérieur. Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l’amour, établis dans l’amour. »

        Comme saint Paul, le Pape François nous rappelle à nous, catholiques, avec un certain empressement d’ailleurs, qu’il est grand temps de laisser le BonDieu agir dans notre vie .

        C’est de la surabondance d’amour qui nous est demandée … c’est entrer chacun, chacune, avec courage et persévérance dans les sentiments du Christ Jésus qui permettra au BonDieu d’illuminer son Eglise et de porter du fruit .

        Le désastre n’est pas devant nous mais derrière nous, si nous demeurons dans l’espérance… en Dieu .

      • je suis très heureux d’approuver le ton de ce message qui porte sur ces graves questions que le scripteur du message du 6 juin à 10 heures quarante neuf semble ignorer (pas si sûr, pour les raisons que je suppose : v. mes messages précédents)..

  20. Et voici que se lève en Allemagne un nouveau gardien de la doctrine comme ne les aime pas François 1er, un gardien qui a réussi à mettre un caillou dans la chaussure ordinaire (François 1er déteste les chaussures rouges papales, a-t-il dit avec vanité, il y a 5 ans) pour “bloquer” ce texte lamentable sur l’intercommunion “activé” par Mgr Kar (d) Marx et consorts, sous le regard connivent de l’évêque de Rome.

    C’est aussi le successeur du cardinal Meissner, l’un des courageux signataires des “Dubia”, sur le siège archiépiscopal de Cologne. Prions pour lui, afin qu’il défende avec les honneurs qui lui sont dus, la Sainte Eglise menacée par de mauvais clercs.

    Un article paru dans “Junge Freiheit” fait la présentation de ce cardinal (désolé, c’est en allemand, mais je pourrai vous faire la traduction sur demande) :

    https://jungefreiheit.de/debatte/kommentar/2018/mit-mut-zum-profil/

  21. “la méthode François” …. et cela continue, pour le pire, hélas, et pas pour le meilleur

    Bon, nous sommes en route (vous préférez peut-être “nous cheminons sur la route de l’Evangile”, comme dans les meilleurs cantiques d’aujourd’hui) vers :

    – la mise en place d’une agence exécutive de l’ONU pour l’environnement (en italien, je regrette) :
    http://blog.messainlatino.it/2018/06/messaggio-sul-creato-della-conferenza.html

    – la demande formulée par le Vatican de devenir membre associé de la franc-maçonnerie internationale (source : “Benoît et moi”, pour le seul message, pas mon commentaire)

    http://benoit-et-moi.fr/2018/actualite/leglise-capitule-devant-le-monde.html

    Oremus pro papa nostro felice regnante Franscico,….custode (solo) veritatis
    (que les latinistes me corrigent ! j’ajoute que cette citation n’est pas une simple ironie s’ajoutant à celles que j’ai pu formuler précédemment, même à l’instant).

  22. Rébécca

    Si vous voulez savoir, Henri Courivaud, qui «tire les ficelles » dans toutes ces démarches du Pape, saint Mathieu (10,16) nous le précise : «  Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc rusés comme les serpents, et candides comme les colombes. »

    Il ne nous ait pas demandé d’être Pape … et certains sont plus envoyés au milieu des loups que d’autres . Avec un peu d’humour, j’ajoute : (Marc 2,16) « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! »

  23. La méthode François: de la démagogie mêlée d’ omissions pas particulièrement innocentes :

    un touite bienveillant :

    https://twitter.com/Pontifex_es/status/1007223632001548288

    et une omission révélatrice, scandaleuse, concernant son pays (en castillan) :
    https://elpais.com/internacional/2018/06/14/argentina/1528953336_217393.html

    au passage : on dit que le Sénat argentin est plus conservateur pour légiférer sur les sujets sociétaux, mais déjà le président de la République argentine a fait savoir qu’il n’opposerait pas son veto à l’adoption de la loi.

  24. Rébécca

    Je ne vois aucun rapport entre ce que vous décrivez comme la « méthode François » et les actions et paroles de notre Pape François … mais bravo pour toutes ces recherches ! Notre vision du monde s’élargie un peu grâce à vous .

    • Rébécca

      Je comprends mieux votre désespoir…après la lecture de cet article (qui m’indigne fortement ).

      On ne s’habitue toujours pas à ce que l’hôpital se moque de la charité mais quand on voit des soi-disant membres de l’Eglise qui se moquent de la Charité ?! …. Même le Pape Benoît XVI qui passe sa vie à rappeler les lois et les dogmes serait très attristé si il en avait connaissance ! Lui qui doit se réjouir de voir son successeur poser en acte et dévoiler le sens profond et spirituel de tous ces dogmes et lois de l’Eglise .

      Pour tous les sujets présumés négligés  voire bafoués par le Pape François ? Je réponds, regardez de plus près ( chaque jour je découvre une parole, une prise de position qui peut mettre sur la piste les chercheurs de Dieu, chaque jour aussi, les exigences que la Foi impose, refont surface pour me permettre de mieux accomplir la volonté Père ) ,… pour finir, relisons l’Evangile et voyons les attitudes de Jésus dans toutes les situations, il y aura quelques parallèles intéressants à faire avec le Pape François .

      Quant à la disparition de l’Eglise ?!
      La, je dis halte ! …pas besoin de prendre une calculette, comptez tous les saints, les martyrs, ils sont bien vivants ! Et vous et moi ? ( rien est impossible à Dieu) les millions de pauvres de cœur, pauvres d’esprit … L’Eglise est bien là, vivante, du moins, vivant, mourant et ressuscitant avec le Christ à travers la vie de tous ses membres .

      Hauts les cœurs !

  25. les résultats désastreux de la “méthode et du style François”, dénoncés par le cardinal Burke :

    Source : “messa in latino” (en italien ; v. surtout la première partie de la dépêche) :

    http://blog.messainlatino.it/2018/06/aborto-sodomiti-e-altro-nella-cattolica.html

    Je reste tout de même surpris que RC qui “tape” volontiers sur les évêques français, fasse “silence radio” sur le pape actuel, alors que l’on sait pertinemment que reproches “gouvernementaux” aux évêques, ont pour origine “le Vatican” ; après tout, les évêques obéissent au pape, ce qui n’a rien de choquant, même si le résultat, justement, est désastreux

  26. Ar-Men

    Rebecca, vous avez tout à fait raison sur ce point : l’Eglise ne disparaîtra pas, puisque Jésus l’a promis. Il en est le meilleur garant. Cela n’empêche qu’il y a, qu’il y a eu, et qu’il y aura de grave tempêtes. Humainement la barque devrait couler, mais non.
    Fluctuat nec mergitur, la belle devise chrétienne de Paris…L’Eglise de la terre durera jusqu’au retour du Christ quand ” les temps seront accomplis.”
    Et notre “Mère la Terre” sera pulvérisée sans que personne y puisse rien, c’est le destin d’un navire.
    L’Humanité, elle, entrera dans la présence de Dieu. Une terre nouvelle nous est promise, dans le Credo.
    J’avoue être impatient de voir çà.

  27. Il vaut mieux réécrire ce message :

    “Hélas, pour nous, malgré les propos angéliques (mais PAS franchement rassurants d’Ar-Men : désolé pour lui, je suis “sur le plancher des vaches”, moi), le pape François 1er ne change toujours pas de METHODE, en dépit de ces apparences d’un “rappel de doctrine”.
    “C’est ce que montre cet article de “Benoît et moi”, publié aujourd’hui (ouf, il est en français) :

    http://benoit-et-moi.fr/2018/actualite/le-pape-a-t-il-vraiment-parle-en-pape.html

    “Que François 1er tâche de faire un peu moins la tête (LA PHOTO EST ELOQUENTE), si l’on veut que l’on prie pour lui avec ferveur.

  28. Rébécca

    Magnifestement il y a 2 points de vue :

    – « Que François 1er tâche de faire un peu moins la tête, si l’on veut que l’on prie pour lui avec ferveur. »

    Ou

    – « Le chrétien doit prier pour son ennemi et l’aimer. »

    Cessons les enfantillages et Choisissons notre chemin .

      • Rébécca

        La citation « Le chrétien doit prier pour son ennemi et l’aimer » est du Pape François, j’aurai dû préciser
        En fait je me tue à dire et expliquer que le Pape François est notre ami et avant tout l’ami de Jésus,

    • Rébécca

      Pardon, je précise : « Le chrétien doit prier pour son ennemi et l’aimer » est une parole du Pape François .

      Il ne critique pas les évèques .. il les invite à vivre, en esprit et en vérité, leur Foi…il est forcément plus exigeant avec ceux qui sont sensés l’avoir reçue (puisqu’ils ont un poste à responsabilités dans l’Eglise) qu’avec tous ceux (et ils sont nombreux) qu’ils ne l’ont pas encore reçue !

      Rappelons-nous quand même pour qu’elle raison et dans quel but les doctrines et les lois de l’Eglise ont été écrites :
      Parce que le BonDieu « ne veut pas qu’un seul de ces petits se perde » et pour que tous, nous trouvions le Chemin de notre rédemption .
      La raison est le Christ (la tête de l’Eglise), il n’y en a pas d’autre .

  29. fg

    Sans la doctrine, qui est l’œuvre confiée par Notre Seigneur à Son église, que reste t’il de la foi chrétienne ?
    La responsabilité d’un pape est, avant toutes choses, d’en être le dépositaire.
    Il faut soutenir le pape quand il la défend, parce que c’est une responsabilité écrasante: finalement le pape n’a que des devoirs et pas réellement de pouvoir. C’est pour cela qu’il faut le soutenir et prier pour lui.
    Mais quand il jette cette doctrine à la corbeille en critiquant les évêques qui veulent l’aider dans cette tâche, comment l’aimer ?

    • et en effet,”fg”, comment le respecter, s’il perd tout ce qui fait sa raison d’être, laquelle est, c’est vrai est écrasante et justifie que l’on prie pour lui ?

      Bien entendu le pape ne peut pas être un ennemi. Il me semble, en tout cas, ne l’avoir écrit et je n’aime guère que l’on suggère ce que je n’ai pas écrit, ni pensé d’ailleurs. Avis à celui qui l’a suggéré et je tiens à le lui rappeler en toute charité, et en tout respect….

      Je ferai juste remarquer à propos du caractère écrasant, pouvant aller jusqu’au martyre, cette anecdote rapportée par M. Mosebach dans un article de ,,Christ am Welt” quelques semaines après l’élection du pape François 1er : celui-ci a refusé avec un mépris affiché, tous les insignes pontificaux, et parmi ceux-ci, les symboles de ce martyre de la foi, tels la mozzette et les chaussons rouges. Cela explique beaucoup de choses dans son comportement actuel.
      J’ai parfaitement le droit d’écrire, sans lèse-papolâtrerie, que ce pape méprise délibérément sa fonction, laquelle, à elle seule, est un “principe non négociable” (sans qu’on en fasse un hochet) et du même coup s’assoit sur ce qui fait sa légitimité. En agissant ainsi, il désoriente les fidèles qui ne peuvent plus lui témoigner par une prière fervente et constante, par des gestes de soutien, tout ce qui fait le lien de la charité entre les chrétiens au sein de l’Eglise catholique.

  30. allez ! “benoît et moi” s’est donné la peine de traduire le dernier mensonge du pape sur les “dubia”

    (v. mon message du 21 juin à 22 heures 52)
    http://benoit-et-moi.fr/2018/actualite/jai-la-memoire-qui-flanche.php

    même sur l’air d’une chansonnette célèbre, la relation de l’attitude du pape François 1er est vraiment plus que préoccupante…..La légitimité de son autorité se réduit de plus en plus.
    Devons-nous tolérer un gouvernement de plus en plus illégitime ?

  31. Rébécca

    Allez …encore du mépris pour le Pape François, tout ça parce que vous ne comprenez pas …
    Vous appuyez votre vie et vos certitudes sur les dubia de cardinaux (en réalité sur des doutes de cardinaux) au lieu de vous appuyer sur le Christ lui-même.
    Le Pape François (à la suite du Christ) cherche des ouvriers pour la moisson, car la moisson est abondante (… des cœurs de pauvres il y en a des millions ..) .
    Dans Amoris Laetitia il cherche des frères et des sœurs dans la Foi, désireux d’accomplir au mieux la Volonté de Celui qui les envoie pour La Réconciliation de Dieu avec les hommes .
    Il attend des conseils de ses frères pour faciliter la rencontre des Hommes avec Dieu ; et ces cardinaux lui répondent en discréditant sa demande !
    J’ose, il a soif, et ils lui donnent du vinaigre, il répond par le silence .
    Alors oui, les « doutes » de ces cardinaux, il les oublie, car ses préoccupations au sujet de la rédemption de l’humanité ne viennent pas de lui-même, elles lui sont devenues intrinsèques, rien n’y pourra rien, tant qu’il aura la Foi .
    Choisissons bien notre camp .

  32. Il est bon de s’informer sur ce que sous-tend “la méthode François” depuis le début de son pontificat (le mot, il le rejette, au même titre que les “insignes pontificaux”, en bon populiste qu’il est) : on parle de changement de paradigme à ce propos.
    Hélas, aucun article sérieux n’en parle en français : c’est à croire qu’il n’y a plus de journalistes dans notre pays, mais des gens qui “recopient” ce qu’écrivent les agences, lesquelles font de la propagande…..

    Donc, ce changement de paradigme est évoqué par les Italiens :
    http://blog.messainlatino.it/2018/06/nuovo-libro-della-tfp-il-cambio-di.html

    Une remarque à l’appui de ce commentaire : si l’on est résistant, on doit lutter comme ce fut le cas il y a 70 ans pour renverser un régime qui perd sa légitimité politique. Les résistants d’aujourd’hui au “régime Bergoglio” doivent faire de même, il me semble. Pour l’honneur de Jésus-Christ qui n’aime pas les imposteurs.

  33. Nous avons aujourd’hui un adepte dangereux de la méthode François : le cardinal Marx (une sorte de Karl Marx, pour une révolution “copernicienne” dans l’Eglise ; et les modérés baissent les bras…et ce ne sera pas la première fois). Il faut vraiment faire une neuvaine au Saint-Esprit pour une Allemagne en perdition.

    Voici l’article du dernier “coup” de Marx. En anglais (désolé) :

    https://onepeterfive.com/german-bishops-publish-intercommunion-handout-with-a-rhetorical-trick/

  34. Rébécca

    Il me semble que je vous ai suffisamment averti des démarches d’inspiration Divine du Pape François et vous choisissez de continuer à le mépriser…libre à vous .
    Le Bon Dieu reconnaîtra les siens à l’amour qu’ils ont les uns pour les autres .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *