Changement de directeur au collège Stanislas

Download PDF

Le départ de Monsieur Daniel Chapellier, directeur du collège Stanislas, a été demandé par Mgr Vingt-Trois qui a nommé pour la rentrée de septembre 2015 Monsieur Fréderic Gautier, actuel directeur diocésain de l’enseignement catholique :

nDaniel Chapellier dirige depuis 2002 le Collège Stanislas en conjuguant l’exigence avec un projet pédagogique chrétien assumé. En 2013, face à la clique de gauche et sa dénaturation du mariage, il faisait partie des très rares chefs d’établissement qui acceptent de prendre position publiquement et de façon tranchée :

«Je n’ai pas attendu que MM. de Labarre ou Peillon interviennent dans le débat public pour m’y intéresser».

Dès le 14 novembre 2012, il avait envoyé une lettre aux parents des 3 400 élèves de son établissement.

«J’y ai indiqué que compte tenu de notre projet d’établissement catholique, les choix envisagés par ce projet de loi n’étaient pas sans nous inquiéter en tant qu’éducateurs.» «Le caractère propre n’est pas cantonné à la catéchèse. En classe de quatrième, le programme de biologie aborde la sexualité. Nous avons une position claire sur l’éthique et la transmission de la vie, je ne vois pas pourquoi on ne l’aborderait pas…»

Frédéric Gautier, plus timoré, a convaincu Mgr Vingt-Trois de lui confier la place. Dans ses responsabilités de directeur diocésain, il n’a pas fait montre d’un grand courage dans le dossier Gerson, attaqué récemment par une clique de soixante-huitards reprochant à la direction d’y dispenser un enseignement… catholique ! Alors qu’il n’avait pas jugé utile de le rencontrer en tête-à-tête depuis sa nomination il y a dix ans, Mgr Vingt-Trois a convoqué il y a quelques semaines Daniel Chapellier pour obtenir sa démission. Le communiqué, d’une onctuosité toute épiscopale, masque mal le malaise.

36 comments

  1. Louis

    Honte au Cardinal. On est en pleine tyrannie ecclésiale. Tous les curés ou vicaires de Paris avaient déjà été limogés en fonction de leur engagement pour le mariage et la défense des enfants. Maintenant c’est au tour des directeurs d’école. On n’en peut plus de ces sophistes despotiques qui agissent avec une poigne de fer dans la mauvaise direction. Et dans le même temps on fait de la diversion avec des lanternes et des chansons dans la rue… C’est se moquer du peuple chrétien.

  2. MEYER

    Ce sont, pour certains hélas ! des prélats de l’épiscopat français qui sont les plus ‘tièdes’ (euphémisme) dans la défense de la catholicité … Ils sont, de fait, plus politiques que religieux, conséquence de l’entrisme post soixante-huitard. Les résultats sont là : dichotomie, bafouillages, abandons, reniements …

  3. Xavier

    Et personne n’oublie non plus la façon dont ce même Fréderic Gautier avait “soutenu” l’aumônier du Lycée La Rochefoucauld lorsque celui ci s’était opposé à la venue de Simone Weil en 2008. Le personnage est douteux, c’est certain.

  4. zézé

    Comment veut-on que nous ne soyons pas sans cesse “martyrisés” ? comment peut-on faire respecter notre FOI ? Mgr Vingt-Trois est vraiment bizarre… Profanation de la Cathédrale Notre Dame de Paris : silence ! sur le Parvis de cette même Cathédrale blasphème envers notre Seigneur Jésus : silence ! et partout en France : sacrilèges, offenses sans nombre, profanations des Saints Tabernacles : silence !!!!!!!!!!! pourquoi l’Etat a peur des musulmans et des juifs ? parce que EUX ont des “chefs” imams et rabbins qui défendent leur cause. Nous c’est le silence de la part de ceux qui devraient défendre CE à QUOI ils disent croire.. Pauvre Jésus, sans cesse IL est dans sa Passion, et personne pour l’aider à porter sa Croix, personne pour LUI essuyer le visage des crachats de ceux qui Le suivent. Seigneur, pardonnez-leur ils ne savent pas ce qu’ils font.

  5. dudesert

    Rien à attendre des évêques . Ce matin , sur Europe 1 mgr dubosc a trouvé normal qu’on ne mettre pas de crèche dans l’espace public car c’est une “provocation”(sic) alors qu’on nom de la république apaisee , il n’est pas gêné par le hallal dans les cantines.
    les chrétiens d’orient , martyrisés pour leur foi en Jésus apprécieront …. et Dieu sera son juge…
    je connais une petite fille en France qui a été convoqué chez le directeur de son école. Celui-ci a decoupé avec des ciseaux son bracelet muni d’une médaille miraculeuse. La petite l’a vécu comme un traumatisme et une humiliation. Un acte de persécution chrétienne sans aucun doute. Mgr dubosc se levera-t-il pour “provocation” et défendra-t_il cette petite chrétienne française?

  6. Eric

    Très étonné que Frédéric Gautier soit nommé à Stanislas.
    Quel est son bilan à la tête de la direction diocésaine de Paris ?
    Pourquoi le nouveau directeur diocésain n’est-il toujours pas nommé alors que le Cardinal devait le faire fin novembre ?
    La nomination de Frédéric Gautier est-elle définitive à Stanislas ? Des familles et des professeurs s’interrogent ?

  7. Peripheria

    Il est encore temps pour Stan de revoir sa copie. Si l’on juge une personne aux fruits de son action, ce n’est pas douteux (Xavier) mais affligeant. Division, manipulations, entrisme, le tout en citant l’Evangile à chaque phrase… N’y avait-il pas un autre moyen de se débarrasser d’un directeur diocésain qui a fait tant de mal?

  8. ROYAL

    Ce n’est pas nouveau, l’Enseignement Catholique n’a plus rien de Catholique (à part quelques rares établissements). Après 30 ans de cadre de direction dans trois établissements soit disant Catholique, je n’ai vu que des abandons, des reniements….
    Que de lâcheté, de peur, de manque de convictions…
    Les directeurs diocésains sont choisis par nos évêques que sur deux critères : diplomatie et soumission au pouvoir en place. Surtout pas de vagues….
    Donc plus de vrai catéchisme, plus de dogme, ouverture aux autres religions avec les ravages que cela engendre. Plus d’enseignement des S.V.T et de l’histoire selon la doctrine de Notre Sainte Mère l’Eglise.
    Enseignement Catholique ? Non, tromperie sur la marchandise…
    Parents, ne laissez l’Enseignement soit disant Catholique pervertir vos enfants. N’oubliez jamais que c’est vous, les premiers éducateurs de vos enfants.

  9. Comme si bien dit plus haut, “les évêques (sauf rares exceptions) sont, de fait, plus politiques que religieux. conséquence de l’entrisme post soixante-huitard” Post soixante-huitard ? OUI pour l’amplification du phénomène. NON pour l’origine, car il y’a longtemps que l’orgueil de la fonction est prioritaire chez le plus grand nombre. Aussi les églises se vident CQFD. Car le clergé, sauf exception, suit dans la médiocrité, confondant une vie de “fonctionnaire de sacristie” à celui d’apôtre militant. Heureusement que de nouveaux instituts se développent avec d’ailleurs souvent le retour à la tradition décriée. Mais ce n’est qu’un commencement, et espérons un redémarrage soutenu par les grâces du Très Haut. L’Église de notre temps se meurt. La nouvelle Église se réveille … trop lentement, car encore entre les mains d’un trop petit nombre.

  10. Un fondamentaliste catho à la trappe pour assurer la survie de la République UMPS ?

    Et puisqu’il est question incidemment dans un commentaire de la R.A.T.P.

    Le pape François va-t-il fustiger « les fondamentalistes anglicans » pour leur refus du dialogue avec les Extra-terrestres de la R.A.T.P. venus des » périphéries » de notre galaxie ?

    http://cril17.info/

  11. vindocinencis

    Face à la vague arabo-musulmane au VIIème siècle, les 110 évêchés de l’Afrique du Nord s’écroulèrent comme châteaux de cartes.
    Nos évêques sont presque tous parés à faire de même.

    • Avec ce que nous voyons aujourd’hui en France et au Moyen-Orient on comprend ce qui a pu se passer en Afrique du Nord tout comme pour la chrétienté d’Asie Mineure qui a complètement disparu …
      Et si aujourd’hui, nous n’avions pas les apparitions et messages de la Très Sainte Vierge depuis près de deux siècles – dont la plupart de nos évêques se soucient comme de leur première chasuble – il y aurait de quoi être terrifié à vues humaines bien sûr …
      SALVE REGINA !

  12. Concorde

    Le Collège Stanislas est un collège exceptionnel, dont les valeurs sont avant tout portées par l’encadrement et les professeurs. Nul doute que Monsieur Gautier sera, comme ses prédécesseurs, poussé à dépasser ses craintes du consensus permanent.
    “Français sans peur, Chrétien sans reproche”, il devra bien montrer par son exemple en tant que chef d’établissement qu’il s’approprie la devise de l’école.
    N’oublions pas l’influence discrète mais importante des “anciens”, tant par leur pouvoir sur la gouvernance de l’école que par leur réseau. Discret mais puissant.

    Wikipedia indique que l’école a été crée en 1804, et l’association des anciens en 1865. On peut donc imaginer qu’en plus de 200 ans, il y en a eu des directeurs, et l’école est toujours chrétienne et “debout”.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Coll%C3%A8ge_Stanislas_%28Paris%29

  13. professeur Tournesol

    Je ne connais pas la situation du diocèse de Paris, mais la nomination d’un directeur diocésain comme chef d’établissement est quand même une rétrogradation, un peu comme si l’archevêque quittait sa cathèdre pour devenir curé. Il faut donc attendre la nomination du nouveau directeur diocésain pour interprèter ces changements.

    • Alain

      La nouvelle est tombée ce matin (10.12.2014) :
      “Nomination d’un nouveau Directeur diocésain de l’Enseignement catholique de Paris
      A l’issue de différentes consultations menées ces derniers mois, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a nommé Monsieur Jean-François Canteneur Directeur diocésain de l’Enseignement catholique de Paris à partir de la prochaine rentrée scolaire. Jusqu’alors adjoint du Directeur diocésain, Jean-François Canteneur connaît bien l’Enseignement catholique parisien, son contexte professionnel et la vie de l’Eglise à Paris, dans laquelle s’inscrit la mission des établissements scolaires”.

      Quelqu’un le connait et peut interpréter cette nomination ?
      Perso, je ne le connais pas.

      • Pierre Luc

        Je n’interpréterai pas cette nomination, mais voilà ce que l’on peut en dire : l’autorité de ce nouveau directeur diocésain, Monsieur Canteneur, ne reposera ni sur ses compétences de chef d’établissement (il ne l’a jamais été), ni sur son charisme (il n’est qu’une pâle copie de son maître), ni sur sur sa capacité de sollicitude (voir l’affaire Gerson).
        Bref, espérons que la Grâce agira.

  14. Sophie

    J’ai connu Frédéric Gautier lorsqu’il était étudiant et je ne doute pas de son honnêteté intellectuelle ni de sa foi (:personnellement ,je lui dois ma conversion ) ; je serais vraiment navrée s ‘il flirtait avec le modernisme doctrinal ou liturgique et vous invite à prier pour lui et sa nombreuse famille .

    • Patrachius

      Eh, Sophie, réveillez-vous ! Tapez le nom de votre ex copain sur google et lisez ; même entre les lignes, c’est affligeant de compromissions en tous genres.

      • L’honnêteté intellectuelle de Frédéric Gautier est on ne peut plus sujette à caution. J’analyse dans mon livre “L’Ecole privée… de liberté” ses propos, dans lesquels il fait dire à la doctrine catholique le contraire de ce qu’elle dit. Tout cela avec une habileté… diabolique ! L’arrivée de M. Gautier à Stanislas a fait fuir un des aumôniers, le P. de Maistre… Cela en dit long. “On ne peut pas servir deux maîtres”, est-il écrit. Quel maître M. Gautier sert-il vraiment ?

  15. Wolfhunter

    Alain, cet homme est le clone de son predecesseur.
    Sophie, bravo pour votre fidelité. De mon côté, peu m’importe de savoir si la famille est nombreuse, je ne demande que la droiture dans les actions menées. Cessons le mélange des genres. Tartuffe est démasqué.

  16. Emmanuel

    J’ai bien connu M. Chapellier en tant qu’ancien élève de Saint Martin de France il y a de cela 15 ans. C’est un homme très exigeant au caractère bien trempé. Sportif et droit dans ses bottes. J’en ai bavé croyez-moi. Aujourd’hui je suis médecin et je pense qu’il n’en reviendrait pas. Ceci étant dit, ce sont des gens de sa trempe dont on a besoin pour mener un établissement vers la réussite.
    Emmanuel

  17. M. Frédéric Gautier est un personnage des plus suspect. Les conditions dans lesquels il a fait déboulonner M. Chapellier pour prendre sa place sont on ne peut plus curieuses ! J’en parle dans mon livre “L’Ecole privée… de liberté”, où j’analyse des déclarations contournées et ambiguës de M. Gautier qui en disent long !

  18. Pierre-Emmanuel-Marie-Paul-Joseph

    Encore un acte qui enterrine la décadence de la civilisation occidentale, chrétienne et catholique, à quand une réaction forte et assumée des forces catholico-fachos de notre Belle France, à quand un retour de notre Louis XX bien aimé ?
    Que les descendants d’Hugues Capet, comme Charles Martel avant eux, boutent hors de France les arabo-basanés et autres bananias, que nos enfants puissent vivre libres et non avilis par les évéques vendus aux forces impies de la juiverie rampante.

    Amen !

  19. Un nouveau coup de boutoir pour détruire ce qui reste d’un enseignement catholique. Le ver est dans le fruit, et agit sournoisement et insidieusement. Quand les parents affirment clairement leur volonté (200 familles se sont mobilisées en 2008 pour préserver les valeurs de la Rochefoucauld, ou dans l’affaire Gerson), M Gautier joue prudemment les Tartuffe, en conservant néanmoins une rancoeur profonde à l’encontre de ceux qui l’ont obligé à sortir de l’ambiguité.

    Une nouvelle fois, le Père de Maistre, qui fait tant de bien pour l’éducation à la foi des adolescents, se trouve victime du cynisme de Frédéric Gautier.

    • Je ne parle pas de l’affaire La Rochefoucauld dans mon livre (L’Ecole privée… de liberté), mais je la connais et ce que vous dites est parfaitement exact, il y a joué un rôle tout aussi trouble que dans l’affaire Gerson. Trouble… en apparence, mais à mes yeux on ne peut plus clair !

    • Jacques

      M. de Laubier, dommage que vous n’en ayez pas parlé dans votre livre, l’affaire de La Rochefoucauld illustre parfaitement le travail de sape de l’enseignement catholique, menée insidieusement par M Gaultier depuis 15 ans. Il trouve sa consécration avec le “dégommage” de Monsieur Chapellier. La lettre de Mgr Vingt-trois est caricaturale de l’onctuosité et le cynisme ecclésial, en invoquant le “souci de M Chapellier de préparer sa retraite”. C’est vraiment prendre les parents pour des cons.

      • Pierre de Laubier

        Votre remarque sur la lettre annonçant le départ de M. Chapellier est très juste : la manière dont les choses sont présentées est révélatrice. Je n’ai pas parlé de l’affaire La Rochefoucauld pour la raison que je n’en ai pas été le témoin direct. Mais elle en effet très éclairante ! Quant à Stanislas, dès cette année, un aumônier à plein temps a été remplacé par un aumônier à temps partiel. Le travail de déconstruction est donc déjà commencé.

  20. Vraiment dommage

    Parents d’élève chez Stanislas et pas contre le mariage pour tous, nous regrettons vivement le départ de M. Chapellier. Sa passion pour le bien de l’établissement et de l’éducation en général est rare et évidente. Quoique un peu choqué par ses invitations auprès des familles de participer aux manifestations, nous croyons que M. Chapellier ne méritait pas de perdre son poste.

  21. morice

    Monsieur Gauthier se souvient-il de la manière hautaine dont il a annoncé aux professeurs du collège Sainte-Anne 109 rue bobillot Paris 13eme que le collège n’existait plus?
    Sa fin de carr!ère n’est pas ce qu’il espérait….

    Juste retour des choses….

  22. stanislacienne

    Ne jugez pas si vite ; je connais cet établissement depuis 20 ans, j’y travaille aujourd’hui. Même si M. Gautier ne se montre pas si “zélé” que son prédécesseur, c’est un homme BON et DROIT, SIMPLE, qui AGIT en douceur mais , non , il ne ne recule pas !!
    Les hommes même à la tête d’un groupe d’hommes ne font pas ce qu’ils veulent. Et les zélés ne font pas forcément tant de bien que cela, attention aux raccourcis!!!

    Je suis témoin de FAIT que ce nouveau directeur agit pour le Bien. Je peux vous dire que d’ailleurs c’est malheureusement le SEUL qui nous aide dans une affaire délicate. Mais ça, on n’en parlera pas …. et on gardera cette image que vs colportez sans forcément le connaitre vraiment.
    Bien à vous.

    • M. Gautier a certainement beaucoup de qualités. Mais la manière dont il a évincé M. Chapellier est une honte. Par ailleurs, rien de ce que je dis sur lui dans mon livre et dans mon blogue (http://chroniquedelecolepriveedeliberte.hautetfort.com/gautier-frederic/) n’a pas été contredit jusqu’à présent. Enfin, son ancien adjoint M. Canteneur, qu’il nous a légué à la direction diocésaine de Paris (non sans quelques difficultés) se signale par des méthodes tortueuses et par ses mensonges éhontés que j’ai dénoncés (http://chroniquedelecolepriveedeliberte.hautetfort.com/canteneur-jean-francois/). M. Gautier est un homme habile : ne vous laissez pas tromper par les apparences. Sachez aussi que M. Gautier a été frustré de ne pas devenir secrétaire général de l’enseignement catholique. Aujourd’hui, il s’emploie à savonner la planche sous les pieds de M. Balmand… Il se donne donc une nouvelle image. En ce qui concerne les faits et l’image qui est “colportée”, je suis renseigné de l’intérieur par plusieurs personnes travaillant à Stanislas, par des parents d’élèves (dont j’ai fait partie), par des employés de la direction diocésaine et par des proches de M. Gautier lui-même.

  23. NATACHA

    un esprit catholique n’est t’il point un esprit d’entre aide ? je vais vous racontez mon histoire , j’étais à Stanislas St-raphael depuis la sixieme j’ai été viré de cet etablissement qui m’étair cher par le remplacent de Mr.Boule : Mr.Chapelier lui meme car je suis venu 1 semaine après la rentrée des vacances de Décembre pour voir mes grands-parents à l’étranger que je n’avais pas vu depuis 1 an , sachant que le 7 janvier c’était l’anniversaire de mon grand-pere je suis rester logiquement plus longtemps et je suis donc revenu le 8 janvier 2017 a mon arriver on m’a dit que je n’était plus acceper avec les multiples tentatives de me remettre dans l’établissemnt j’ai compris que dans un établissement privé il n y a pas de justice ; des amis a moi ont étaient virer juste avant le brevet et ces personnes n’ont pas un tres bon niveau on devine que Mr.chapelier ferait tout pour garder les 100 pourcents de réussites au brevet quitte à mettre des élèves à la porte , et donc à la rue pour n’importe quelles raisons ( coupe de cheveux innaceptable , ne viens pas en heure de colle , ect ) . J’ai apprit qu’il faut virer les eleves uniquement dans des cas extremes tels que : tapper un professeur , bruler l’établissement , passer en conseil ; sacahnt que moi et tout les elebes virer ne sont pas passer dans ces étapes . EST CE NORMAL ? pour vous oui , evidemment quand cela ne tombe pas sur vous ou sur vos enfants ce n’est pas préoccupant .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *