Le dogme du "vivre ensemble"

Download PDF

Mgr Podvin, porte-parole de la CEF, est interrogé dans France Soir. Extrait :

Les bons scores de Marine Le Pen dans les sondages vous inquiètent-ils ? J’ai, bien sûr, un devoir de réserve. Mais je suis farouchement opposé aux spectres que l’on agite, parce qu’ils ne construisent rien. Ce n’est pas en criant comme ça, en stigmatisant, que l’on fait avancer le « vivre ensemble » dont la République a besoin.

J’ignorais que La République avait besoin de “vivre ensemble”. Ce n’est pas ce qui ressort des discours de Benoît XVI, qui insiste longuement sur les piliers irremplaçables de toute société, les fameux points non négociables. Voilà un critère qui doit nous aider à nous “inquiéter”, comme dit ce journaliste, des hommes et femmes politiques. D’ailleurs, Mme Le Pen est-elle, sur le sujet des points non négociables, plus inquiétante qu’un Dominique Strauss-Kahn ou qu’un Nicolas Sarkozy ? Voilà une question qui serait intéressante de poser au porte-parole de la CEF.