Mgr Di Falco, pétainiste ?

Download PDF

Franc-maçonnerie magazine s’est intéressé au lobby catholique, qui serait le plus puissant “au coeur de la République” (visiblement, le journaliste qui a écrit cela n’a jamais entendu parler de la … franc-maçonnerie !) Je découvre ainsi, dans un long dossier de 8 pages, que les frères en tablier pointent longuement le célèbre blogue Le Salon Beige. Quel honneur. Mais ce sont d’autres éléments qui m’incitent à me pencher sur ce dossier. A commencer par plusieurs erreurs factuelles quand ce n’est pas une interprétation hasardeuse (comme de traduire “les parlementaires les plus pro-famille” en “les plus catholiques“, ce qui n’est pas tout à fait pareil) :

  • Jacques Garello devient ainsi une “tête pensante” de “Liberté politique” (le magazine aura confondu avec l’Association pour la liberté économique et le progrès social – ALEPS),
  • on apprend que De Gaulle veut imposer Jacques Maritain comme ambassadeur au Vatican et qu’il échoue (Jacques Maritain a bien été ambassadeur de France au Vatican)
  • Le journaliste Robert Ménard, certes connu pour son franc-parler, devient un ultra-catholique
  • Saint Pie X devient l’auteur du Syllabus de 1864 (alors qu’il ne devint pape qu’en 1903 !)
  • Mgr Williamson devient “Richard Wilkinson” (on imagine l’évêque en soutane marquer un essai sous les couleurs du XV d’Angleterre…)

Plus intéressant, le magazine des frères trois points pointe Mgr Di Falco, évêque de Gap, qui superviserait le site www.catholique.org, sur lequel on trouverait des “propos aux relents pétainistes” ! S’il est de notoriété que Mgr Di Falco soutient et encourage ce site (c’est dans la rubrique Qui sommes nous ?), accuser ce site et donc, indirectement Mgr Di Falco, de sympathies pétainistes, c’est mal connaître le personnage. Visiblement, ce canard est bien mal informé.