Mgr Le Gall salit la mémoire des Juifs tués pendant la guerre

Download PDF

L’archevêque de Toulouse dépasse les bornes, dans la polémique sur
les Roms. Les catholiques doivent être solidaires des Roms comme ils l’ont été des juifs durant le génocide nazi, a-t-il dit vendredi.

 

Devant 4 000 personnes rassemblées en la basilique de Lourdes, Monseigneur Robert Le Gall a lu, durant son homélie, la lettre rédigée en août 1942 par son prédécesseur, Monseigneur
Jules-Géraud Saliège, appelant à protéger les juifs
.

“Ils font partie du genre humain. Ils sont nos Frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier”, disait notamment cette lettre dont il avait ordonné la lecture publique.

 

Ce rapprochement est honteux : l’expulsion des Roms ne peut certainement pas être mise sur le même plan que l’extermination des Juifs. Ce genre de propos est comparable au “CRS = SS” : il
minimise au final le crime perpétré contre les Juifs en le mettant sur le même plan que des actions policières d’aujourd’hui, parfois musclées mais sans volonté criminelle. Ce qui est excessif
est insignifiant.