Piss Christ : pourquoi il faut signer la supplique aux évêques Louis et Rouet

Download PDF

Sur son blog, Yves Daoudal la juge “idiote” puisque cette supplique

« oublie » de signaler que si Mgr Gilbert Louis était associé au livre ignoble de Mgr Rouet et Gilbert Brownstone, c’était en tant que président de l’association « Arts, Cultures, foi ». Et qu’il s’agit d’un organisme de la Conférence des évêques de France. Et qu’Andres Serrano était l’un des 12 (sic) artistes sélectionnés par « Arts, Cultures, foi » pour faire partie de la galerie « La chair et Dieu dans la création contemporaine », qui est à l’origine du livre ignoble de Mgr Rouet et Gilbert Brownstone. Autrement dit, la supplique de Riposte catholique « oublie » de signaler qu’Andres Serrano est un artiste officiel de la Conférence des évêques de France.

Certes. Nous pourrions suggérer à Yves Daoudal de lancer une supplique pour demander la dissolution de l’association Arts, Cultures, foi, voire carrément celle de la Conférence épiscopale… De fait, cet organisme est déjà quasiment dissous : son site internet n’a pas été mis à jour depuis avril 2007 “le temps que la “Conférence des évêques de France” achève la réorganisation des “Services d’Eglise”, dont fait partie ce site.” Façon polie de le désactiver en douceur… Mgr Rouet est à la retraite et Mgr Louis, âgé de 71 ans, termine son “mandat”, à moins qu’il ne décide de démissionner plus tôt, ce qui ne serait pas une perte. Mais le problème, c’est la condamnation de l’Agrif, actuellement en suspens, puisqu’elle a fait appel. Pour gagner cet appel, il serait utile que Mgr Louis se désolidarise d’Andres Serrano, comme l’ont fait le cardinal Barbarin et Mgr Cattenoz, afin de ne plus donner cette prise aux défenseurs de l’artiste.

Comme l’indique Jeanne Smits, qui rapporte cette affaire au milieu anglo-saxon, en tant que collaboratrice du site d’information catholique et pro-vie américain LifeSiteNews :

Jeanne termine sa dépêche en rappelant l’usage juridique que le juge des référés et l’avocat de la Collection Lambert ont su faire du misérable ouvrage L’Église et l’art d’avant-garde co-écrit par le ci-devant archevêque de Poitiers, Albert Rouet, et préfacé par le toujours évêque de Châlons-en-Champagne Gilbert Louis, en pamoison devant l’artisse Serano et à son infâme « Piss Christ ». Bruti tempi ! Des évêques faisant condamner des catholiques qui réagissent légalement contre un abominable sacrilège envers le Christ… L’affaire n’est pas close. [Americatho]

Pour signer la supplique, c’est ici.