Un catholique peut-il adhérer "sans réserve" à notre République ?

Download PDF

Dans Présent du 17 décembre, Jean Madiran évoque la Conférence des cultes, qu’Yves Daoudal avait analysé dans un article repris sur ce blogue. Extrait de l’article de Jean Madiran :

La laïcité vient de recevoir l’adhésion, obligatoire et sans réserve, de tous les « cultes » présents en France, réunis en une « Conférence » dont la création a été annoncée fin novembre. […] Si j’y reviens, c’est parce que le communiqué de la première réunion de cette CRCF a été atténué dans La Croix. […] La Croix a bien cité quelques extraits de ce communiqué fondateur, mais elle reste dans le vague concernant la « laïcité », elle n’en parle qu’en style indirect, notant simplement que « les membres du CRCF » ont publié un « communiqué » qui « insiste sur leur attachement au principe de laïcité ». Ainsi La Croix esquive deux précisions pourtant décisives : l’adhésion est « sans réserve », et ce à quoi les « cultes » adhèrent est le principe « de notre République », fort différent du principe évangélique.

L’article de La Croix est malencontreusement surtitré : « Explication ». Et il n’explique rien, car l’essentiel à expliquer, c’est en quoi consiste le principe de laïcité « de notre République », et quelles sont donc les réserves possibles balayées par le « sans réserve ». […]