L'oecuménisme utilisé pour supprimer la messe

Download PDF

Lu sur Proliturgia :

  • “Avec l’accord de l’Archevêque de Strasbourg [Mgr Jean-Pierre Grallet], les messes dominicales seront supprimées dans plusieurs secteurs paroissiaux le 17 janvier prochain, à
    l’occasion de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Dans le secteur d’Illkirch par exemple (sud de Strasbourg), le Curé a annoncé sur les feuilles paroissiales: “Dimanche 17
    janvier: 10h30 Office oecuménique à l’église protestante PAS de messe ce dimanche matin dans notre communauté de paroisses. La dimension oecuménique de notre foi chrétienne n’est pas une
    option, mais une réalité indispensable (…) Soyons nombreux à cette célébration commune
    .” Autrement dit, l’Eucharistie dominicale, elle, est une option.”

C’est un scandale. Dans le diocèse de Strasbourg, on détourne l’oecuménisme pour priver les fidèles des sacrements. Dans sa note doctrinale concernant certains aspects de l’évangélisation, la
Congrégation pour la doctrine de la foi écrit :

  • “Dans l’engagement œcuménique, on peut distinguer plusieurs dimensions : d’abord l’écoute, condition fondamentale de tout dialogue ; ensuite, la discussion
    théologique
    , où l’on cherche à comprendre les confessions, les traditions et les convictions d’autrui, en vue d’une éventuelle concorde, parfois cachée dans la discorde ; enfin,
    l’autre dimension essentielle, indissociable des aspects précédents, qui ne peut faire défaut dans l’engagement œcuménique, est le témoignage et l’annonce d’éléments qui ne sont
    pas des traditions particulières ou des nuances théologiques mais qui appartiennent plutôt à la Tradition de la foi elle-même”

Rien ne justifie la suppression de la messe dominicale.