Aperçu du diocèse de Carcassonne

Download PDF

Diocèse de Carcassonne

Erigé en 533, le diocèse de Carcassonne et Narbonne regroupe aujourd’hui les 340 000 habitants du département de l’Aude et du canton de Quérigut (Ariège). Au 31 août 2008, le diocèse comptait 99 prêtres ; dont 49 seulement (parmi lesquels 8 religieux) sont encore en activité. En 2010, on dénombrait encore 2 séminaristes. Depuis les décisions du Synode (2006-2007), les 447 communes sont regroupées en 14 paroisses. Le diocèse a ouvert récemment un blogue sur la question du respect de la vie.

Plusieurs monastères sont présents sur le diocèse, dont le monastère de Prouilhe (à côté de Fanjeaux), berceau de l’Ordre Dominicain. On compte notamment une fondation de Fontgombault, l’abbaye Notre-Dame de Gaussan, qui a déménagé récemment vers les monts plus reculés, à Notre-Dame de Donezan. Les chanoines et chanoinesses de Lagrasse sont également actifs dans ce diocèse (ils pourraient l’être plus mais ils n’ont pas le droit de desservir l’église paroissiale à côté de leur abbaye). La Fraternité Saint-Pierre est à Narbonne. Quant à la Fraternité Saint Pie X, elle a notamment une école.

Mgr Alain Planet est évêque de ce diocèse depuis 2004. Il s’était fait remarquer en interdisant en mars 2007 l’accès de l’Abri du pèlerin de Limoux à Jean-Marie Le Pen et son parti, lesquels ont transgressé le décret épiscopal. La salle diocésaine, retenue quelques jours plus tôt par un habitant de Limoux, était censée accueillir un groupe d’amis à l’occasion d’un anniversaire… Mgr Planet a indiqué par téléphone à l’épouse de ce sympathisant politique que l’Abri du pèlerin ne pouvait accueillir de réunion politique. « Et cela vaut pour toutes les formations politiques ». Et Mgr Planet avait pris soin de préciser que « les positions du Front national ne sont pas conformes aux enseignements de l’Eglise ». Et les positions des autres partis, comme sur l’avortement, sont-elles conformes ? Les condamnations de Mgr Planet valent-elles aussi pour les autres partis ?

Ce 2 poids-2 mesures se vérifie ailleurs. Mgr Alain Planet a manifesté, plus d’une fois, son amitié pour les adeptes de la franc-maçonnerie,  laissant entendre que toutes les obédiences n’étaient pas opposées à l’Église. Interrogé par KTO le 13 juin 2008, il déclarait :

Il y a tout un processus de rencontres des francs-maçons qui se fait. Bon, sans trahir de secret, je peux dire qu’il y en a même qui travaillent dans des groupes bibliques. On en a mis justement dans le point de la rencontre. Ce n’est pas aussi simple que cela, aussi tranché. Qu’ensuite, il soit clair que l’idéal de la franc-maçonnerie n’est pas exactement celui de l’Église catholique, c’est évident. Mais ceci étant dit, cela veut dire qu’il y a toujours un dialogue pour les hommes de bonne volonté et que le dialogue existe dans l’Aude.

Le 2 novembre 2010, jour des morts, l’église du Viguier (Aude) était caillassée. Mgr Alain Planet a, lors de la cérémonie de réparation,  invité l’imam local à s’exprimer dans l’église du Viguier.

Mgr Alain Planet participe aussi à des cérémonies organisées dans les temples protestants avec des pasteurs. Ce fut le cas à Narbonne le 8 mai 2010 et à Carcassonne le 23 janvier. Le dimanche de Pâques 2009, Mgr Planet assistait à une cérémonie oecuménique célébrée par le pasteur Pairou à Malportel (Aude).

Et après tout cela, commis sous le prétexte facile du dialogue, il met en garde la Fraternité Saint Pie X, interdit ses pèlerinages, pose des conditions qu’il sait qu’elle ne pourra pas tenir, et répond à ceux qui lui reprochent cette dureté que cette Fraternité n’a qu’à pas se déclarer catholique si elle veut que l’on discute avec elle ! Le 19 mars dernier, pour la fête de St Joseph, plusieurs centaines de pèlerins emmenés par la Fraternité Saint Pie X se sont rendus vers Notre-Dame de Marceille, jusqu’où ils n’ont pu aller puisque Mgr Planet le leur avait défendu. La messe a donc été célébrée sur la route désaffectée à l’arrière de la basilique, avec l’accord des autorités préfectorales. Le soir même, dans un communiqué, Mgr Planet écrivait :

Ce genre de communiqué est assez pitoyable et ne mérite pas plus de commentaire, sinon qu’il révèle la mentalité de celui qui l’a rédigé.  Précisons tout de même que ce n’est pas la Fraternité Saint Pie X qui organisait cette session nationale, mais une association de laïcs, Civitas. Ensuite, on peut apprécier ou non le thème choisi (j’ignore ce qui s’y est dit et à mon avis Mgr Planet aussi, car je doute qu’il ait participé). Mais sur le site de son diocèse, on trouve une large promotion du CCFD, connu pour ses attaches marxistes, et dont le président actuel a plusieurs fois manifesté son opposition à la morale catholique. Encore le 2 poids 2 mesures que je signalais plus haut…

Pour la première fois depuis 17 ans, la messe de ce pèlerinage a donc été interdite. Alors qu’à Rome, l’autorité de l’Eglise a ouvert des discussions doctrinales avec cette Fraternité. Par ce geste, Mgr Planet donne l’impression de désapprouver ce rapprochement entre Rome et les héritiers de Mgr Lefebvre. On se souvient en effet que des évêques de France avaient désapprouvé publiquement la levée des excommunications par le Souverain pontife. Au sein de la CEF, Mgr Planet s’occupe notamment de la question des traditionalistes. Est-il ici en mission commandé pour montrer à Rome que l’on ne peut pas discuter avec ces gens (alors qu’on peut discuter avec tous les autres) ?

Ce qui semble aujourd’hui certain, c’est que Mgr Planet n’a plus d’avenir. Il pensait prendre rapidement la succession de Mgr Thomazeau à Montpellier, mais le nonce Mgr Baldelli l’a écarté au profit de Mgr Carré. Sa carrière épiscopale serait-elle donc définitivement brisée ? A voir le temps qu’il passe à scruter internet, ses forums, ses blogues, en publiant des droits de réponse et en menaçant de poursuites ceux qui lui déplaisent, il y a de quoi le penser… Bien qu’âgé de 62 ans, Mgr Alain Planet a été mis sur une liste noire d’évêques à ne pas promouvoir par l’ancien Nonce Apostolique, Mgr Fortunato Baldelli. Sa solide réputation de cléricalisme et d’égocentrisme semblent être l’origine de cette marginalisation. Alors, à défaut d’être nommé ailleurs, Mgr Planet tourne en rond dans un diocèse sinistré.