Evangélisation au porte à porte dans le diocèse de Nanterre

Download PDF

Trouvé dans La lettre du diocèse de Nanterre :

Le « porte à porte » est un moyen d’évangélisation qui prend racine à Rueil-Malmaison. Désormais accompagnés par leur nouveau curé, le Père Jacques Anelli, des paroissiens de Sainte-Thérèse continuent à prendre leur bâton de pèlerin pour aller à la rencontre des rueillois.

Bonjour, nous sommes des  paroissiens de l’église Sainte-Thérèse à Rueil-Malmaison. Notre venue vous a été annoncée par un courrier signé du curé. Connaissezvous la paroisse ?

C’est ainsi que démarrent les visites à domicile organisées depuis déjà six ans par la cellule d’évangélisation paroissiale. Après avoir été envoyés en mission lors  d’une messe dominicale, les missionnaires (une trentaine) partent deux par deux sonner aux portes des habitants d’une portion du territoire paroissial. Ils sont soutenus par la prière d’autres paroissiens qui se relaient devant le Saint Sacrement, exposé pour l’occasion. Malgré la formation préalable et l’expérience de la plupart d’entre eux, la peur est souvent là. Mais elle est vite délogée par la joie des rencontres. En moyenne un peu plus d’une porte sur deux s’ouvre aux missionnaires et 40% des visites nécessitent un suivi : certaines personnes sont à revoir pour continuer le dialogue, d’autres viennent d’elles-mêmes à la paroisse pour discuter autour d’un café, demander un sacrement, participer à la messe, … Même s’ils se situent loin de l’Église, s’ils disent au départ ne pas être intéressés, s’ils pratiquent une autre religion, la plupart ouvrent leur porte avec bienveillance et acceptent le dépliant paroissial. Ce qui frappe les missionnaires lors de chaque porte à porte : beaucoup de personnes sont très seules et ne connaissent pas leur quartier, plusieurs familles sont traversées par de graves épreuves, dans l’ensemble les personnes rencontrées n’ont pratiquement jamais l’occasion de partager leurs questions spirituelles. Les personnes visitées sont toutes étonnées et souvent agréablement surprises que l’Église catholique fasse l’effort de venir à elles, non en terrain conquis mais avec amour pour chacune d’entre elles, les prenant là où elles en sont dans leur cheminement vers Dieu.